iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF

iciHaïti - Jacmel : 133 prisonniers ont des symptômes similaires au Covid-19

iciHaïti - Saint-Marc : La foudre détruit plusieurs véhicules et chaloupes

iciHaïti - AVIS : 120 bourses de formation en réseaux communautaires internet, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Petit-Goâve : La DGI déterminée à reprendre les terrains de l’État spoliés par le Maire Limongy


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 28 mai 2020

Haïti - URGENT : Forum internet sur le Covid-19 en Haïti et les dangers des déportations US (sur réservation)

Haïti - FLASH : Nouveau vol de retour vers les USA

Haïti - Canada : Vers la régularisation du statut des demandeurs d'asile haïtiens qui travaillent dans les centres de soins pour aînés


+ de nouvelles



Haïti - Technologie : Nouvelle plateforme d’échange de données inter-institutionnelles
08/05/2015 12:20:08

Haïti - Technologie : Nouvelle plateforme d’échange de données inter-institutionnelles
À l’initiative de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et sous le leadership du Secrétaire Général de la Primature, en collaboration avec le Coordonnateur General de l’OMRH, une rencontre de travail s’est tenue à la Primature autour de la mise en place d’une plateforme électronique gouvernementale baptisée X-Road, une composante du projet IFMS (Integrated Financial Management System), pour faciliter l’échange de données inter-institutionnelles et le processus de prise de décision au plus haut niveau de l’Etat.

X-Road est un logiciel d’échange d’informations rapide et en temps réel qui facilitera, d’une part, l’accès aux données gouvernementales en vue de la prise de décisions éclairées et favorisera, d’autre part, la sécurisation des données que les institutions seront appelées à échanger entre elles. Il est envisagé, dans la phase pilote du projet IFMS, de mettre en place une plateforme d’échange électronique de données regroupant 12 institutions publiques avant la fin de cette année (le MEF, la DGI, l’AGD, le MICT, l’ULCC, la CSCCA, l’OMRH, le MSPP, la PNH, l’OAVCT, le MTPTC et le MENFP).

Notez que le X-Road, qui va être répliqué en Haïti a déjà été adopté par plusieurs pays en développement et est généralement considéré comme la norme internationale pour les échanges électroniques de données entre différentes institutions d’un gouvernement.

Signalons qu’avec ce logiciel, Haïti adoptera une méthode simplifiée et sécurisée dans le cadre des échanges d’informations entre les institutions publiques, favorisant une circulation rapide des données gouvernementales déjà collectées.

Précisons que la mise en place de cette plateforme électronique fait partie de la composante e-gouvernance, un important volet de la réforme administrative dont l’Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) assure la mise en œuvre.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Chamane
Posté le 06/06/2015 15:27:05
Je trouve que c'est une honte, une absurdité que cet outil x-road nous vient de l'extérieur et n'ait pas été développé par une firme nationale. Si nous continuons a importer de la technologie pour les infrastructures du gouvernement Haïtien sans booster les éditeurs de logiciels locaux comment allons nous favoriser une émergence des TIC en Haïti!?
Turk
Posté le 08/05/2015 17:40:26
votre commentaire est mourir de rire? vous n'être pas sérieux il y a quoi a espionné en Haïti. vous avez des grandes groupe multinational en Haïti. vous avez des entreprises qui investissent des millions dans la recherche qui déposent des brevets en Haïti ? Au lieu de critiquer vous devriez applaudir cette initiative Rome n'a pas construit en un jour.
jokdet
Posté le 08/05/2015 15:00:22
Innover c'est bien mais le faire tout en prenant compte des parametres externes comme l'espionnage, le piratage ou meme pire le sabotage d'un tel systeme c'est encore mieux. Premierement la république d'Haiti ne dispose pas d'assez de qualification en informatique et/ou en manipulation des technologies sensibles, et encore là ou c'est pire, il y a la quasi absence d'un personnel compétent capable d'assurer la maintenance de telles bases de données. Il n'y a qu'à faire une ptite visite sur l'un des sites web du gouvernement vous comprendrez. Alors je le dis et le redis, Il est peut etre temps pour nous d'apprendre comment produire et manipuler ces technologie au lieu de rester dans la logique du mandiant qui attend toujours qu'on lui tende la main. Et dire que vous parlez de faire d'Haiti un pays emergent en 2030!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n