Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible

iciHaïti - Crise : La Mairie de Cap-Haïtien manque de carburant, demande l’aide des citoyens

iciHaïti - Littérature : Haïti dans les Finalistes du Prix «Les Afriques 2022»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #923

Haïti - FLASH : Incident dans la zone franche de la CODEVI, les ouvriers évacués sous protection

Haïti - Mondial FIFA, Pérou 2023 : Nos jeunes Grenadiers U-17 connaissent leurs adversaires (phase finale qualificative)

Haïti - FLASH : «Il faut des soldats sur le terrain dès maintenant» dixit ex Ambassadrice US Pamela A. White


+ de nouvelles



Haïti - Épidémie : Le taux de mortalité multiplié par 4 si...
19/11/2010 08:57:30

Haïti - Épidémie : Le taux de mortalité multiplié par 4 si...
Depuis une semaine, Haïti est le théâtre de scènes de violences dans la population haïtienne. L’OMS reçoit actuellement des rapports de victimes du choléra mourant dans les rues car incapables d’atteindre les établissements de santé à temps en raison de la situation d'insécurité.

La Minustah (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti) est devenue la cible directe des émeutes qui réclament son départ. Médecins sans frontières qui a ouvert un premier centre de traitement au Cap Haïtien, n’a pu poursuivre la mise en place d'un second, centre à Port-au-Prince. Le Dr Roses de MSF confirme sur place : «La situation de violence et d’insécurité menace maintenant de limiter sérieusement notre réussite. » les équipes de l’OMS ont du interrompre une grande part de leur travail à l’appui des centres de traitement du choléra, de la formation du personnel de santé et de la livraison de fournitures aux communautés affectées. Certains membres de l’OMS sont même confinés dans leurs habitations depuis que la violence a éclatée.

Le taux de mortalité, en cas d’empêchement d’accès aux soins pourrait être multiplié par 4, alerte l’OMS. Car la violence et l’insécurité font actuellement obstacle aux soins médicaux pour le choléra et à la fourniture de formation et la livraison de fournitures critiques. L’Organisation mondiale de la santé lance un appel au Gouvernement d’Haïti lui demandant instamment de soutenir les professionnels de la santé et les équipes de secours. Certains membres de l’OMS sont actuellement confinés dans leurs habitations depuis que des violences ont éclaté, en début de semaine dans le Nord du pays.

Chaque heure où les efforts des équipes de secours médicales sont empêchés d’agir, à cause des manifestations et autres blocages sur le terrain, signifie plus de décès d’haïtiens par le choléra, a résumé le Dr Mirta Roses, Directrice de l’OPS. « Nous comprenons la frustration de nombreux haïtiens en raison de la situation tragique qui s’est développée, mais le personnel de secours médical est tout aussi important pour sauver des vies que les équipes de secours l’étaient après le tremblement de terre. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1683-haiti-epidemie-les-violences-compromettent-l-aide-humanitaire-dans-le-nord.html
https://www.haitilibre.com/article-1681-haiti-insecurite-la-minustah-est-elle-capable-d-assurer-la-securite.html
https://www.haitilibre.com/article-1674-haiti-social-emeute-a-cap-haitien-16-blesses-2-morts.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n