Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Social : Pascale Belony élue Miss Haïti 2021

iciHaïti - PNH : Jean Gardy Muscadin nouveau Chef de Cabinet du DG Frantz Elbé

iciHaïti - Social : La capitale paralysée par la grève et les manifestations

iciHaïti - Justice : Revue «La Magistrature» appel a contribution

iciHaïti - Religion : Le Cardinal Chibly Langlois ouvre le Synode (2021- 2023)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #585

Haïti - FLASH : Des experts de l'ONU condamnent les expulsions d’haïtiens par Washington

Haïti - RD : Le Gouvernement dominicain qualifie de processus de «somalisation» la situation en Haïti

Haïti - FLASH : Privé de carburants par les gangs, le pays aux portes de l’enfer


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Haïti passe de producteur à importateur de café
11/04/2016 10:38:06

Haïti - Agriculture : Haïti passe de producteur à importateur de café
Selon l’Institut National du Café d’Haïti (INCAH) entre 2014 et 2015, la production du café haïtien au niveau National a subi une perte de 80% de ses récoltes, suite à l’épidémie de la houille orangée, de l’insecte scolyte et de la sécheresse.

Dans le plateau Central, l’Union des Coopératives du Café de Baptiste (UCOCAB) qui regroupe 5,000 producteurs, annonce des pertes proches de 90% (plantes et grains de café) alors que les récoltes déclinent depuis 2012 fautes d’investissement et de politiques publiques. Suite a une production insuffisante, 4 des 7 coopératives regroupées au sein de l’UCOCAB sont inactives aujourd’hui...

Même situation dans le Sud-Est, où la Coopérative des Planteurs de Café de l’Arrondissement de Belle-Anse (COOPCAB) située à Thiotte, produisait en 2012 : 7 à 8 containeurs de 250 sacs de 60kg,. Pour la saison 2014-2015 seulement 2 containeurs et pour la prochaine campagne (2015-2016) la coopérative n’espère pas plus d’un containeur...

Le Ministère de l’Agriculture, a recensé en 2009, 20,000 ha en culture de café contre 97,000 ha en 1990. Sur le terrain, le café a presque disparu des zones marginales estimées à 50,000 ha tandis que dans les zones stratégiques, les superficies sont affectées par la rouille orangée et le scolyte.

Le café n'a bénéficié, depuis 2003, d'aucun investissement pour rénover les plantations. Selon l’INCAH, plus de 60,000 hectares de café, ont plus de 20 ans, soulignant qu’il faudrait 12 millions de plantules chaque année pendant 10 ans pour rénover le verger caféier en Haïti. Les efforts déployés par les coopératives sont insuffisant pour empêcher le déclin du café.

Jusqu’à 2013, le pays exportait environ 30,000 sacs de café selon les chiffres communiqués par l’institut du café alors que nous avons appris fin mars, que les compagnies haïtiennes de torréfaction Selecto et Rebo, ont obtenu un permis d'importation de 20,000 sacs de 60 kilos en provenance de l'Ouganda et du Vietnam, étant faute de pouvoir acheter des quantités suffisantes de café sur le marché local, une importation indispensable pour leur survie, selon ces compagnies.

Par ailleurs, vendredi 22 avril à l'occasion de la Journée Internationale de la Terre , la Fondation Dr Louis G. Lamothe, Selecto Café Haïti, la Fondation Seguin, le SISALCO organise un combite "Mobilisons-nous pour sauver le Café d’Haïti", dont le point de départ est l’entrée de Panyol, sur la route de Furcy à 7:00 du matin, l’activité se déroulera jusqu'à 13h00.

Face à la menace de disparition du café d’Haïti, plusieurs organisations se mobilisent pour donner priorité à la mise en terre de caféiers dans le cadre du lancement du programme de Reforestation de Panyol. La menace de la disparition du café concerne chaque haïtien, en particulier, l’État et toute la Nation.

Nous invitons donc chaque haïtien individuellement à poser un geste symbolique le vendredi 22 avril 2016 en mettant en terre une plantule de café afin de sensibiliser la nouvelle génération, nos filles et nos fils sur l’importance de cette précieuse denrée dans l’économie du pays et dans la protection de l’environnement.

Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-16091-icihaiti-agriculture-la-filiere-cafe-d-haiti-en-crise.html
https://www.icihaiti.com/article-14303-icihaiti-agriculture-la-filiere-cafe-une-opportunite-pour-les-rapatries.html
https://www.haitilibre.com/article-13397-haiti-agriculture-plan-de-developpement-de-la-filiere-cafe-2015-2025.html
https://www.haitilibre.com/article-3378-haiti-economie-l-ambassade-americaine-en-haiti-s-interesse-a-la-filiere-cafe.html

HL/ TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gégé
Posté le 14/04/2016 20:52:32
A quoi pouvait on s'attendre ? L'Agriculture n'est pas dans les preoccupations de nos dirigeants. Comme pour le sucre, la banane, le riz et les autres vivres alimentaires maintenant c'est le café. Quelle est l'utilité du Departement de l'Agriculture ? Voila les résultats tangibles de l'intervention du FMI, de la BM et de la BID en Haiti. Leur plan concerté produit l'effet escompté par " les grands amis d'Haiti qui nous aiment beaucoup" et qui n'ont pas pu digérer 1804. C'est triste mais c'est surtout honteux pour le gouvernement Haitien.
pipo
Posté le 11/04/2016 14:21:01
C'est vraiment une mauvaise nouvelle. une tres mauvaise nouvelle.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n