Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Journée internationale des personnes handicapées (déclaration)

iciHaïti - Politique : Les jeunes handicapés sportifs

iciHaïti - Musique : Prix Découvertes RFI 2021, un haïtien finaliste

iciHaïti - Culture : Festival International de Littérature Créole

iciHaïti - Diaspora : Plan d’actions du MHAVE pour le prochain trimestre


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #624

Haïti - USA : Une loi déposée au Congrès pour le renouvellement des programmes HOPE/HELP

Haïti - Rép. Dominicaine : Malgré les protestations, les expulsions de femmes enceintes se poursuivent

Haïti - BID : Don de 60 millions US pour améliorer la productivité agricole des ménages ruraux


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Juger Duvalier ou son régime ?
13/02/2011 08:44:49

Haïti - Justice : Juger Duvalier ou son régime ?
Le gouvernement d'Haïti devrait être encouragé et soutenu dans sa décision d'entreprendre des poursuites contre l'ancien dictateur Jean-Claude «Baby Doc» Duvalier pour ses graves violations des droits humains, a fait savoir cette semaine Reed Brody, conseiller juridique de Human Rights Watch (HRW) au terme d'une mission en Haïti.

« Les Haïtiens qui ont souffert sous le régime de Duvalier méritent que justice leur soit rendue et tous les Haïtiens méritent aussi de connaître la vérité sur cette sombre période de leur passé », a déclaré Reed Brody, conseiller juridique de Human Rights Watch. « Un procès équitable pour Jean-Claude Duvalier contribuerait à restaurer la confiance des Haïtiens dans un système judiciaire qui a presque toujours protégé les auteurs des pires atrocités. »

Human Rights Watch a fait savoir que le gouvernement haïtien, qui montre de la fermeté dans sa décision d'exercer des poursuites, devra surmonter de nombreux obstacles, notamment la fragilité de son système judiciaire. L'offre d'assistance de la Haut-commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, Navi Pillay, a été extrêmement utile et d'autres acteurs internationaux devraient suivre cet exemple. Human Rights a remis aux autorités haïtiennes tous ses rapports sur la période Duvalier.

« A la tête de l'État haïtien, de 1971 à 1986, Jean-Claude Duvalier avait sous ses ordres un réseau d'agent de sécurité qui ont commis de graves violations des droits humains, notamment des détentions arbitraires, des tortures, des exécutions sommaires etc.. [...] Les violations des droits humains sous le régime de Jean-Claude Duvalier, s'il est démontré qu'elles font partie d'une attaque généralisée ou systématique dirigée contre une partie de la population, pourraient constituer des crimes contre l'humanité » a précisé le conseiller juridique de HRW.

Faut-il juger Duvalier ou son régime?

Au delà du fait, que Jean Claude Duvalier « symbolise » un régime hautement répressif aux yeux d’une partie de la population, il reste à savoir si c’est l’homme que l’on veut juger ou son régime?

Notre réflexion se fondent sur l’observation profane du déroulement de grands procès (crime de guerre, crime contre l’humanité, génocide...). Observations qui nous ont conduit à constater qu’il ne suffit pas, de savoir, d’affirmer ou de déposer des plaintes, quelque soit le crime, pour que la personne accusée soit reconnue coupable par la justice. Nul ne remet ici en questions les exactions commises sous le régime de Jean-Claude Duvalier, mais si c’est l’homme que l’on veut juger, il va falloir prouver par des documents irréfutables ou des témoignages directs ou d’autres éléments recevables par la justice qu’il est bien celui qui a ordonné les crimes dont ont l’accuse ou qu’il en avait connaissance (directement ou indirectement). Si cela est démontré, alors la justice devra inculper, juger et condamner Jean Claude Duvalier, en fonction de son degré de responsabilité, pour les crimes dont il pourrait être accusé. Si ce n’est pas le cas, c’est le procès « symbolique » du régime de Duvalier, qui sera fait devant l’histoire, par respect et à la mémoire des victimes de cette sombre époque. Notez que sur les plaintes actuellement déposées, la justice haïtienne n’a pas encore décidé à ce jour, s’il y aura poursuite ou non.

Il ne faudrait pas que l’émotivité, nous fasse oublier les règles du Droit. Toutes les exactions (même les pires), commises dans un pays, n’entraînent pas systématiquement la responsabilité du Chef de l’État de ce pays. Si c’était le cas, il faudrait juger et condamner non seulement tous les Présidents d’Haïti mais aussi ceux des autres pays à travers le monde sans exception. Le débat est ouvert.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2152-haiti-duvalier-reactions-d-amnesty-internationale-aux-accusations-contre-baby-doc.html
https://www.haitilibre.com/article-2149-haiti-duvalier-peut-on-vraiment-arreter-baby-doc.html
https://www.haitilibre.com/article-2150-haiti-duvalier-baby-doc-accuse-de-corruption-vol-et-detournement-de-fonds.html

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


eltoro
Posté le 14/02/2011 20:35:10
@Kool Groove --J'abonde dans le même sens que toi. Aristide ne reconnaîtra jamais ses fautes ni ses crimes. C'est pourquoi je crois que dans le cas d'Haiti actuellement on ne peut pas penser a une commission de Vérité et de réconciliation puisque les fossoyeurs du pays refusent de reconnaitre leurs torts. Personnellement je pense que les duvaliéristes sont moins inquiétants par contre je ne peux en dire autant pour Aristide. Car il possède toujours une grande capacité de nuisance et il fera tout pour plonger le pays dans l'anarchie et le chaos...
Kool Groove
Posté le 14/02/2011 16:33:00
@eltoro -- JCD a déjà fait un simulacre de mea culpa, mais je ne peux m'imaginer un Aristide contrit. C'est pas dans le DNA de l'homme. Au contraire, je le vois déjà, planifiant sa revanche contre ses ennemis et même contre ses «amis».
eltoro
Posté le 14/02/2011 14:49:34
Pour qu'il y aie une réconciliation, il faudrait d'abord que les bourreaux viennent demander pardon et reconnaissent les crimes commis comme cela s'est déja fait dans plusieurs commissions de vérité et de réconciliation. Mais que je sache JC semble seulement être triste et Aristide n'a jamais désavoué le supplice du collier bien au contraire...
Kool Groove
Posté le 14/02/2011 14:26:43
Ok, je suis moi aussi pour cette réconciliation nationale. Mais messieurs, dites moi si vous êtes aussi pour un retour d'Aristide d'avant ces élections qui s'annoncent déjà menacantes. Sorry, mais je n'ai guère confiance en ce Monsieur et ces chimères. Duvalier et ces macoutes ont l'air beaucoup plus conciliatoires.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n