iciHaïti - PNUD : Programme d’Appui à la Justice et de Lutte contre l’Impunité

iciHaïti - Nécrologie : Décès d’un ancien membre de la Fédération Haïtienne de Football

iciHaïti - FIFA : Nos Grenadiers avancent de 4 places au classement mondial

iciHaïti - Agriculture : Message du Ministre de l’agriculture Vernet Joseph

iciHaïti - Football : Nérilia Mondésir va quitter la France pour les USA


+ de nouvelles


Haïti - Bonne nouvelle : MSF reçoit 80 tonnes d’équipements et fournitures médicales

Haïti - Éducation : Le programme de rattrapage pour l’année scolaire 2023-2024 se poursuit

Haïti - FLASH : Les bandits armés commencent à changer de stratégie

Haïti - FLASH : Des Kenyans déjà secrètement en Haïti, premier contingent attendu le 25 juin 2024

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - «Baby Doc» : Assignation à résidence, l’avocat de Duvalier fait appel
28/03/2011 14:27:40

Haïti - «Baby Doc» : Assignation à résidence, l’avocat de Duvalier fait appel
Antonal Mortimé, le Secrétaire Exécutif de la Plateforme des Organisations Haïtiennes de Défense des Droits Humains (POHDH), considère que cette assignation à résidence surveillée est une garantie importante pour la poursuite de l’enquête judiciaire ouverte contre l’ex-Président.

Rappelons que jeudi dernier, un acte d’assignation à résidence, signé du juge d’instruction Jean Carvès et signifié par le commissaire du gouvernement, Me Auguste Aristidas a été remis à « Baby Doc » à l’hôpital où il se trouve pour des problèmes de santé depuis le 23 mars.

Suivant cette assignation l’ex-Président Duvalier n'est pas autorisé à quitter la capitale et ne peut recevoir des proches ou des amis à sa résidence, qu'entre 10:00 et 17:00. « Je pense que c’est une bonne chose [...] Il faut se rappeler qu’il y a un processus judiciaire en cours, nous attendons la décision [de la justice] pour savoir si Jean Claude Duvalier, sera poursuivi pour détournements de fonds ainsi que pour de multiples crimes contre l’humanité et s’il doit être jugé ou non », a déclaré Antonal Mortimé.

Pour sa part, Me Reynold Georges, un des avocats de Jean Claude Duvalier a indiqué avoir saisi la Cour d’appel, le 25 mars, afin de casser l’assignation émise par le juge instructeur en charge du dossier de Duvalier « L’interdiction émis contre mon client n’a aucune légitimité, car ce dernier n’a rien à voir avec la justice [aucune poursuite] c’est une tentative d’intimidation » a-t-il déclaré.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2612-haiti-baby-doc-l-ex-president-duvalier-assigne-a-residence-son-avocat-conteste.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Maitre Beausé
Posté le 29/03/2011 09:49:47
La justice haitienne n'est pas indépendante. Aujourdh'hui elle met tout en œuvre pour instruire le dossier de JCD mais on peut comprendre aisément que tout cela est bel et bien téléguidé par le pouvoir en place. Demain si Martelly gagne les élections il déploiera sans nul doute un zèle farouche contre JBA. S'agissant de JCD c'est vrai qu'il pèse sur lui une très forte pression tant au niveau national avec de nombreuses plaintes déposées qu'au niveau international avec des pétitions multiples et variées. Pour le moment Aristide n'a pas de plaintes déposées contre lui de quoi peut-on l'accuser. Beaucoup d'haïtiens parlent de réconciliation et insistent là-dessus pour que tout le monde mette la main à la pâte de la reconstruction du pays. Pour ma part ce sont des vœux pieux. Nos gouvernants font mine de découvrir l'importance de l'alma mater que pendant qu'ils sont chassés du pouvoir et se sont retrouvés dans leur exil doré. Peut-on parler de réconciliation sans que la justice ne passe? Ce qui est vrai pour l'Afrique du sud pour le Rwanda pour ne citer que ces deux exemples récents, doit l'être aussi pou Haiti. Beaucoup de gens que j'ai côtoyés sont révoltés à l'idée que JBA soit revenu en Haiti et qu'il puisse s'installer sans problème à Tabarre avec sa famille, alors qu'il a semé la mort dans de très nombreuses familles haïtiennes. Je pense qu'à un moment ou à un autre son heure arrivera. Pour l'instant le système qu'il a lui-même élaboré le protège mais pour combien de temps
bookman
Posté le 29/03/2011 09:28:16
@PassionnementAyitienne,ton analyse de la situation est vraiment classe. Mais cependant concernant le pardon, le gouvernement n'est pas l'église et il n'y aura jamais de réconciliation nationale sans justice et la justice n'est pas le pardon. Combien de personnes ces vagabonds ont mis dans cette même situation? Combien de personnes ces lâches ont obligé a laisser Haiti et mourir comme des rien? Combien de personnes qui ont été battues, emprisonnées, portée disparues juste pour la vérité? etc... Il faut donc que la justice haitienne inculpe non seulement JCD ET JBA mais aussi toutes les personnes involvées ou ayant leurs mains trempées dans des crimes en Haiti.. Mais avec des preuves tangibles et non des '''voye monte'' calculables....
Justice pour tous
Posté le 28/03/2011 23:30:29
A quand le tour du fauteur de trouble! Le violent de Tabarre avec son air de Saint. Ton tour viendra bientot. Tout le monde va finalement connaitre ton vrai visage. Que la justice haitienne fasse son boulot!
MPassionnementAyitienne
Posté le 28/03/2011 17:00:30
Si il est vrai que nul n’est au dessus de la loi, la Justice Haitienne ne peut pas se faire en violant les lois haitiennes.Le Système Judiciaire Haitien doit etre révisé. Dans son état actuel je me demande si il est apte a traiter le grand dossier des anciens Présidents Haitiens dans le respect strict des lois haitiennes actuelles sans parti pris et surtout sans fanatisme. Peut être que pour un traitement impartial de ces dossiers on devrait attendre un nouveau gouvernement. Peut etre qu’il faudrait créer un "corp judiciaire special" et reviser/mettre a jour les lois ex le temps de prescription pour juger un president serait de 50 ans pour éviter toute interférence/obstruction a la justice par des personnes ayant encore des influences sur le Systeme Judiciaire. Pour ceux et celles qui parlent de réconciliation nationale définitivement il faudra recoudre le tissus de la Société Haitienne dechiree par des decenies de discours de haine,de violence, de division mais faut-il le faire au détriment de la Justice? Le pardon oui mais me basant sur les préceptes de l’Eglise Catholique (l’acte de contrition) pour que le pardon soit accordé il faut que celui qui a fauter:1-reconnaisse et regrette qu’il a commis une faute et cause du torts 2-demande pardon 3-prenne la ferme résolution de ne plus recommencer 4-fasse pénitence, dans ce cas amende honorable. Au moins Jean-Claude Duvalier a demander pardon au Peuple Haitien pour les abus sous sa présidence, ceci est tout a son honneur.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n