iciHaïti - Politique : Le Sénat vote une proposition de loi sur le Konpa !

iciHaïti - Digicel : Lancement de la Promotion estivale «Kado Sou Kado»

iciHaïti - Basket 3X3 : Copa Hispaniola 2019, Haïti termine 4e

iciHaïti - Santé : Début de la campagne de vaccination nationale

iciHaïti - AVIS : Intervention de la BRH sur le marché des changes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping

Haïti - Choléra : Une étude recommande à l’ONU d’adopter des mesures d’assistance pour les victimes

Haïti - Culture : J-4, 7ème Édition du Festival du tourisme éco-montagne à Vallue

Haïti - AVIS : Bourses pour jeunes handicapés, appel à candidatures

Haïti - Football : Wilde-Donald Guerrier n’est plus au FK Qarabag


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : 3e jour de manifestation et de violence
10/02/2019 08:06:26

Haïti - FLASH : 3e jour de manifestation et de violence
Samedi, pour le 3e jour consécutif, de nombreuses manifestations pour exiger le départ du Président Jovenel Moïse ont paralysé la plupart des activités dans la zone métropolitaine et des principales villes de province. Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de la capitale. Très peu de quartiers de l’aire métropolitaine ont été épargnés par les manifestants. La plupart des stations services, banques, écoles et commerces sont restés fermés.

À Port-au-Prince, plusieurs manifestations spontanées ont été rapportées. Au moins une personne a été tuée et une autre blessée par balle samedi après-midi dans le centre-ville, lors des manifestations contre la corruption, la mauvaise gestion du Gouvernement, l’insécurité, la vie chère, exigeant la démission du Chef de l’État.

La police a dû faire usage de ses armes en tirant en l'air à balles réelles pour disperser des centaines de manifestants en colère qui s'étaient rassemblées devant l'hôpital où les corps avaient été transportés.

Dans l'après-midi, Port-au-Prince a été progressivement bloqués par des barricades de pneus enflammés, de carcasses de voiture, de branches et de roches. Au Champ de Mars, des policiers ont du faire usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui leur jetaient des pierres et et autres objets.

Les transports en commun étaient rare, mais les taxi-moto plus nombreux que la veille. On rapporte de nombreux actes de vandalismes notamment sur des voitures en stationnement et des jets de pierres sur des commerces.

À Carrefour des milliers de manifestants très motivés ont envahi le béton pour réclamer le départ du Chef de l’État scandant des slogans hostiles au Gouvernement, érigeant des barricades, lançant des pierres face à une force policière impuissante à rétablir l’ordre. On rapporte que des individus à « Carrefour Tifou » ont empêché la livraison de produits pétroliers à une station service en menaçant de l’incendier. Rappelons qu’en raison des manifestations, le plus grand terminal de carburant d’Haïti, situé dans la commune, est dans l’impossibilité d’approvisionner le pays en carburant depuis 3 jours…

À Pétion ville, des manifestants ont bloqué l'accès à la route de Kenscoff conduisant à Pélerin ou se trouve la résidence de Jovenel Moïse. À Pèlerin 5, des barricades de pneus enflammés avaient été érigées et des situations de panique rapportées suite a des coups de feu. La maison du Président Moïse a été la cible de jets de pierres, suite semble-t-il a un incident avec un des agents de sécurité du cortège de l’ancien Premier Ministre Jack Guy Lafontant qui aurait agressé une dame sur la route de Pèlerin, provoquant des jets de pierre contre le cortège de l’ex Premier Ministre qui était sur la route conduisant à la résidence du Chef de l’État. Au cours de cet affrontement un agent de sécurité de Lafontant a blessé par balle un motocycliste.

Les leaders de l’opposition entendent poursuivre la mobilisation jusqu’au départ du Chef de l’État et promettent que la populations sera de nouveau sur le béton ce dimanche 10 février et que les manifestations vont s’intensifier, rejetant tout dialogue ou négociation proposés par le Président Jovenel Moïse.

De son côté, Famni Lavalas qui surfe sur la vague du mécontentement populaire, appelle la population a rester mobiliser jusqu’à la démission du Gouvernement en place

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-26885-haiti-flash-2e-jour-de-manifestations-violentes-au-moins-3-morts-et-de-nombreux-blesses.html
https://www.haitilibre.com/article-26875-haiti-flash-importants-degats-au-moins-4-morts-et-21-blesses-lors-des-manifestations.html
https://www.haitilibre.com/article-26881-haiti-manifestations-message-du-directeur-general-de-la-pnh.html
https://www.haitilibre.com/article-26877-haiti-politique-l-opposition-radicale-inspiree-par-l-exemple-venezuelien.html

SL/ TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n