iciHaïti - Bahamas : Deux haïtiens face à la justice à Freeport

iciHaïti - AVIS PNH : 13,000 candidats convoqués à l’épreuve intellectuelle

iciHaïti - Saint-Marc : ONAFanm va accorder du crédit à plus de 1,000 petites marchandes

iciHaïti - Sports : La firme taïwanaise OECC demande de dégager la cour du stade Sylvio Cator

iciHaïti - Léogâne : Succès du Festival de Rara


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : Des containers ont quitté sans inspection le terminal du port de Lafiteau

Haïti - PetroCaribe : La CSC/CA ne pourra pas remettre son rapport d’audit à la date prévue

Haïti - Économie : 2ème journée du Sommet International de la Finance consacrée à l’Agri-Tourisme

Haïti - FLASH : Sénatus révèle l’existence de relations entre le Sénateur Delva et le Chef de Gang Arnel


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le carburant de plus en plus rare à la pompe, la colère gronde
06/04/2019 09:02:56

Haïti - FLASH : Le carburant de plus en plus rare à la pompe, la colère gronde
Alors que mercredi, Ignace Saint-Fleur le Directeur Général du Bureau de Monétisation des Programmes d'Aide au Développement (BMPAD,) affirmait que le bateau devant approvisionner le pays à quai depuis vendredi 29 mars était en train de décharger sa cargaison dans les terminaux de Thor Le Volant, Tevasa Varreux et de Trista à Martissant, on ne peu que constater vendredi qu’il existe clairement une volonté de faire croire à la population ce qui n’est pas. Le Gouvernement sait très bien que s’il est vrai que le pétrolier est à quai, la pénurie persiste en raison d’une dette de 60 millions de dollars avec le fournisseur Novum qui refuse de décharger sa cargaison de carburant sans la paiement des sommes qui lui sont dues https://www.haitilibre.com/article-27367-haiti-politique-arret-du-ramassage-des-fatras-dans-la-capitale-faute-de-carburant.html

Nous avons appris que le BMPAD avait effectué vendredi un versement de 20 millions de dollars à la compagnie pétrolière, mais que cette dernière continuait de refuser de livrer ses 150,000 barils d'essence car les arriérés s’élèvent encore à près de 40 millions. La compagnie exige du Gouvernement haïtien des garanties, un engagement écrit du paiement de ses dettes…

Vendredi, de longues files de véhicules d'automobilistes en colère, s’allongeaient devant les rares stations-service ayant encore de l’essence, assaillit par des dizaine de taxi-moto, bidons en main cherchant a rejoindre les pompes dans l’espoir d’un peu du précieux carburant, qui se vend au marché noir au double de son prix pour ceux qui peuvent payer…

Notons que le diesel n'est pas encore affecté à ce stade même si les stocks sont de plus en plus bas, ce qui provoque néanmoins d'importants embouteillages à Port-au-Prince, tous cherchant à s’approvisionner…

Malgré l’évident situation de pénurie que le BMPAD qualifie plutôt de « rareté artificielle », qui perdure depuis bientôt une semaine, Ignace Saint Fleur, très au fait de la véritable situation, a déclaré à l’APF vendredi après-midi comme si de rien n’était « Un autre bateau va arriver dans la soirée de samedi […] D’ici lundi, le marché commencera à être approvisionné »….

À suivre…

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-27367-haiti-politique-arret-du-ramassage-des-fatras-dans-la-capitale-faute-de-carburant.html
https://www.haitilibre.com/article-27245-haiti-economie-le-secteur-petrolier-en-profond-desaccord-avec-la-decision-du-bmpad.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 06/04/2019 10:06:04
C'est un drame pour Haiti, j'étais en Haiti du mardi 26 mars au 4 avril, c'étais un cauchemar, j'ai passe mon séjour sans électricité, je ne pouvais pas même charger mon téléphone, j'ai entendu des génératrices partout, la chaleur et les moustiques ne me laissent pas dormir. Je demande aux Diasporas de bien penser avant de visiter Haiti, ce n'est pas un bon moment car le pays est en détresse et capable de vous mettre en dépression merci Dieu je suis de retour aux USA.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n