iciHaïti - Éducation : Reconstruction du Lycée du Cent Cinquantenaire

iciHaïti - Michaëlle Jean : Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine

iciHaïti - CRISE : La ville des Gonaïves plongée dans un Black-out total

iciHaïti - Diaspora : Invitation à la commémoration de la Bataille de Vertières

iciHaïti - Sécurité : Une ambulance de la Croix Rouge sous les balles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Technologie : L’une des 100 personnalités les plus influentes d’Angleterre est d’origine haïtienne

Haïti - Politique : Le Président Moïse multiplie les consultations pour trouver une solution à la crise

Haïti - Sécurité : Attentat contre l’ex ministre Jean Fritz Jean-Louis

Haïti - Sécurité : Tous les détails sur les armes de guerres saisies à l’Aéroport Toussaint Louverture


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Vives réactions du Sénat contre le plan de l’opposition radicale minoritaire
22/06/2019 09:22:14

Haïti - Politique : Vives réactions du Sénat contre le plan de l’opposition radicale minoritaire
Dans une note Carl Murat Cantave, Président du Sénat exprime un « désaccord catégorique avec tous les secteur qui militent en faveur de la caducité du Parlement » tel que proposé vendredi par l’opposition radicale minoritaire dans son « alternative » au Gouvernement Moïse https://www.haitilibre.com/article-28047-haiti-flash-l-opposition-presente-enfin-son-alternative-au-gouvernement-en-place.html

Il réprouve « avec force et véhémence toute idée ou tout discours qui ose s’associer à un tel forfait, celui d'attaquer le plus solide pilier de l'État de droit, dont la dissolution, le renvoi ou l'ajournement sont strictement interdits par l'article 111-8 de la constitution en vigueur. »

Le Bureau du Sénat endosse et proclame la position de la majorité de ses sénateurs qui condamnent toute approche en faveur de la non permanence du Sénat tant que la constitution du 29 mars 1987 est encore vigueur

Carl Murat Cantave invite les uns et les autres à se ressaisir et à se débarrasser de toute inclination à saper les bases des institutions républicaines et à salir l'image de la démocratie que le peuple haïtien a déjà tant de peine à expérimenter.

Par ailleurs le Sénateur Joseph Lambert condamne ses collègues « qui veulent anéantir le Sénat parce que leur mandat touche à sa fin. Encore qu'ils gardent leur cocarde. À moins d'être parjures, les Sénateurs doivent ou s'excuser ou démissionner. Ma position est claire, le Sénat vivra ! »

Le Sénateur Lambert sur les ondes d'une radio de la Capitale a qualifié la proposition de l’opposition radicale « de planification d’un coup d’État ». Devant cette situation Lambert a lancé un appel aux autres sénateurs et députés « […] à prendre leur responsabilité. J’appelle aussi les bureaux des deux branches du Parlement, et plus particulièrement les Présidents des deux chambres, à engager des consultations au niveau international auprès des parlements frères pour que l’on agite le spectre d’un dérive totalitaire, une sorte d’agression politique orchestrée par tout un groupe n’ayant aucune légitimité. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-28047-haiti-flash-l-opposition-presente-enfin-son-alternative-au-gouvernement-en-place.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Sergo
Posté le 25/06/2019 01:04:39
Moi, je suis encore plus radicale que l'opposition. Je suis d'accord avec Pacha Vorbe. Il a bien fait de rejeter la proposition de l'opposition qui est une proposition politicienne. Or la solution doit être citoyenne. M. Lambert parle de Constitution de 1987 quand cela l'arrange. M. Lambert lui-même n'a pas été élu régulièrement car il n'y a pas eu d'élections le 9 octobre 2015. [hors sujet] La seule proposition qui est valable justement dans les propositions c'est la dissolution des chambres. Cette histoire de choisir un président provisoire à la Cour de cassation est une absurdité. A situation d'exception il faut prendre des mesures d'exception. La Constitution doit être mise en sommeil et le bon sens des citoyens doit être mis en œuvre jusqu'à 7 février 2022. Il nous un Permier ministre issu du peuple et un gouvernement sans politicien de carrière. Commencer le procès Petrocaribe, réformer la constitution avec possibilité de référendum, organiser les prochaines élections pour élire un nouveau parlement. Nous, les citoyens, nous devons continuer la lutte pour empêcher aux politiciens de nous imposer leur solution à la crise.
Morane
Posté le 22/06/2019 18:25:03
Étranger au secours ! Courrez, volez, en tout cas faites ce que vous pouvez ; venez vite, hâtez vous, venez nous mettre à genoux...
keno-sage
Posté le 22/06/2019 17:43:50
J'ai pris le plaisir de lire point par point et ligne par ligne ce que disent Sanateurs Carl Murat cantave et Joseph Lambert,je me demande vraiment est ce qu'on aura le courage et l'envie de dire à nos enfant que ces gens là étaient des Sanateurs de la république ? A quoi s'est un parlement qui n'a pas le pouvoir de légiférer et faire voter des lois par manque de la capacité intellectuelles ou par leur ignorance de la loi intérieure du parlement ? Tout ce qu'on demande c'est d'éradiquer tous ces politiciens pourris jusqu'aux os,le pays à besoin d'un changement total pour pouvoir redorer le blason et donne une autre image de notre Hayiti chérie qu'on avait autre fois.
Le croyant
Posté le 22/06/2019 14:41:50
Comme disent certains professeurs d'université « le negre haitien a perdu la capacité d'avoir honte ».
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n