iciHaïti - Petit-Goâve : Des notables crient à l’injustice et exigent la libération de «Manno»

iciHaïti - Petit-Gôave : La Ligue des Pasteurs demande d’essayer Dieu pour résoudre la Crise

iciHaïti - Dajabón : Afflux important d’haïtiens au marché binational

iciHaïti - Tabarre : L'hôpital St. Luc, 60,000 patients par an

iciHaïti - Économie : Le FMI prêt à reprendre la négociation avec Haïti mais...


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Afrique : Engagements d’Haïti au Sommet de haut niveau de Nairobi

iciHaïti - Économie : Vers le renouvellement du «Caribbean Basin Trade Partnership Act»

Haïti - Sécurité : Nouveau patron à l’Inspection Générale de la PNH

Haïti - Social : Des policiers prendront le béton ce dimanche


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La Mairie de Port-au-Prince met en disponibilité une partie de ses employés
05/07/2019 11:18:30

Haïti - FLASH : La Mairie de Port-au-Prince met en disponibilité une partie de ses employés
Bien que les recettes fiscales aient quadruplées depuis l’arrivée au pouvoir du Maire de Port-au-Prince Ralph Youry Chevry, pour passer de 100 millions à 400 millions de Gourdes, elles demeurent encore largement insuffisantes pour répondre aux importants besoins des contribuables et assurer le bon fonctionnement de l’administration municipale.

L’élargissement de l’assiette fiscale indispensable au développement de la capitale, ne produit pas encore les retombées escomptées. À titre d’exemple le taux de recouvrement de « Contribution foncière et des propriétés bâties » (CFPB) plus connu sous le nom d’'impôt locatif, bien qu’étant passé de 8 à 20% révèle que sur 22,000 bordereaux envoyés aux propriétaires sur les 100,000 propriétés bâties dans la commune, seulement 11,000 propriétaires ont assumé leur devoir de citoyen en payant leurs impôts.

À celé s’ajoute la crise socio-politique dont les effets désastreux sur l’économie de la capitale ont empêché la mairie de collecter les fonds nécessaires à son bon fonctionnement.

Devant cette situation alarmante, Ralph Youri Chevry informe que l’administration communale fait face à de graves difficultés financières et qu’en conséquence le Conseil municipal est dans l’obligation de mettre, en mise en disponibilité sans salaire, une partie des employés de la Mairie pour les mois de juillet, d'août et septembre… Un choc éprouvant pour les familles des employés concernés, qui doivent préparer la rentrée des classes de leurs enfants en septembre avec tout ce que cela implique comme dépenses.

L’administration municipale, précise dans une note que certains bureaux ont été déplacés à l’annexe de Canapé-Vert pour économiser du carburant, mais que les Directions et Services situés au Bicentenaire poursuivent leurs activités comme d'habitude. Une cellule d’urgence avec quelques employés de divers services va être constituée afin de desservir et répondre aux besoins urgents des contribuables…

Personne ne sait combien d’autres institution publique ou privées sont ou vont se retrouver dans la même situation. Nul ne peut dire combien de fonctionnaires sont déjà au chômage ou le seront à cause de la crise alors que l’État a déjà été dans l’impossibilité de payer les employés de la fonction publique au mois de mai dernier https://www.haitilibre.com/article-28029-haiti-flash-le-gouvernement-n-a-pas-pu-payer-ses-fonctionnaires-au-mois-de-mai.html en raison de la paralysie de plusieurs semaines de la DGI par une grève https://www.haitilibre.com/article-28057-haiti-greve-treve-a-la-dgi-la-collecte-des-taxes-va-enfin-reprendre.html

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-28029-haiti-flash-le-gouvernement-n-a-pas-pu-payer-ses-fonctionnaires-au-mois-de-mai.html
https://www.haitilibre.com/article-28057-haiti-greve-treve-a-la-dgi-la-collecte-des-taxes-va-enfin-reprendre.html

S/HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Frankie
Posté le 07/07/2019 08:24:37
Bizarre ! La commune de Delmas à le même montant de recette que celle de Port au Prince et pourtant personne n'est licenciée ou mis en disponibilité. Au contraire, le maire de Delmas utilise les recettes de sa commune afin d'améliorer les infrastructures de la commune. Le maire de port au prince est un incompétent et/ou un corrompu, je ne vois pas d'autres explications.
Haitipapmouri
Posté le 06/07/2019 04:14:38
il a de l'argent il doit payer les gens. C'est quoi cette affaire? Il ne se paie pas lui? il doit payer au moins un quart de leur salaire ou la moitié. Cette opposition n'a rien à faire d’Haïti car ils ont leurs enfants à l'étranger et leurs belles maisons. Haïti n'est qu'un marché qui fait l'opposition, la soit disant bourgeoisie et les calé tet et alliés faire de l'argent. Le peuple doit se lever pour virer eux tous. Changer le système ne suffira pas, il faut aussi empêcher les gens qui ont toutes leurs familles à l'étranger faire de la politique. Tant qu'ils n'auront rien à perdre, ils demanderont de réduire le pays en cendre. On ne met pas la politique dans la main de ceux qui n'y investissent pas. IL faut absolument faire quelques choses pour que ça change. Le maire qui est là ne fout rien pour port au prince. Il collecte de l'argent et pourtant la ville est plus sale que lorsque les maires précédents étaient là.
Francisco
Posté le 05/07/2019 11:25:43
Ces opposants sont les spécialistes qui ont pillé et brûlé des markets, jeter de l'huile dans les rues, détruit des écoles, fermé des commerces et paralysé le pays, ce sont sont de véritables anti sociaux, car ils ont réduit le pays à n'importe quoi. Ils en profite parce que le gouvernement manque de fermeté. Où est la justice ? Trop de tolérance avec les anti sociaux...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n