iciHaïti - Dajabón : Afflux important d’haïtiens au marché binational

iciHaïti - Tabarre : L'hôpital St. Luc, 60,000 patients par an

iciHaïti - Économie : Le FMI prêt à reprendre la négociation avec Haïti mais...

iciHaïti - Humanitaire : L’ONU envisage une distribution d’aide par hélicoptère

iciHaïti - Santé : La Population invitée à se soumettre à des tests de dépistage du diabète


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - AVIS : Offre spéciale de l’OAVCT pour le renouvellement de police d’Assurance

Haïti - Social : 340 haïtiens déportés des Bahamas

Haïti - Turks & Caicos : Sunrise Airways annonce 4 vols hebdomadaires Haïti - Providenciales

Haïti - FLASH : Autobus attaqué et passagers dévalisés


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : 44 journalistes victimes de répression ces dernières semaines... (Liste)
30/10/2019 11:00:38

Haïti - FLASH : 44 journalistes victimes de répression ces dernières semaines... (Liste)
La Fédération de la Presse Haïtienne (FPH) dirigée par Ady jean gardy et qui regroupe toutes les associations de presse de provinces informe qu’une enquête réalisée au niveau national révèle qu’au moins 45 journalistes haïtiens ont subi durant les dernières semaines une répression inacceptable, certains ont été tués, blessés ou ont reçu des menaces de mort de membres du Gouvernement ou des secteurs de l’opposition radicale…

Suite a cette enquête la FPH a mis sur pied une Commission d’enquêtes chargée de documenter chaque cas de victime de répression, sous la Direction de Osner Fevry journaliste, avocat de la Fédération de la Presse Haïtienne du Cabinet Fevry et Directeur de Radio Sentinelle Haïti

Une plainte officielle a été soumise aux autorités selon les articles 19, 20,21, 22, 23 et 35 du Code d'Instruction Criminelle pour être fait ce que de droit en temps et lieux vis-à-vis des victimes de la presse

La Fédération alerte toutes les associations de presse du monde et la Fédération Internationale de la Presse en vue d obtenir la solidarité internationale, et ne jamais abandonner la presse haïtienne dont la liberté d’information et la liberté d expression se trouvent sous les menaces

LISTE des journalistes agressés par Département :

ARTIBONITE :

  • Snel Florexil de Radio Dignité (Petite Rivière de l Artibonite) ;
  • Gary Philippe de Radio Union (St Marc) ;
  • Saint Louis Sehezer de Radio Conscience (Artibonite) ;
  • Elinor Fleurant de la radio communautaire Radio Fanmi Inter ;
  • Venesse Désir, de Radio Dignite (Petite Rivière) ;
  • Dieulivens Jules de Radio Caraïbes (Gonaïves) ;
  • Frantz Rennel Lebrun de Radio Ibo (Gonaïves) ;
  • Norellus Jean Love de Radio TransArtibonite et Radio Continentale (Gonaïves) ;
  • Onens Joseph de Radio Signal (Gonaïves) ;
  • Luckens César de Radio (Gros Morne, Artibonite) ;
  • Meran Jonas de Radio Ennery et correspondant de Radio Guinen (GrosMorne) ;
  • Lebrun Louis Jess de Radio Guinen (Gonaïves) ;
  • Marc Antoine Honorat de la RNH (Gonaïves).

NORD :

  • Jonhson Charles de Radio Oxygene 105 ;
  • Gerard Maxineau du journal Le Nouvelliste et de Kiskeya ;
  • Dumarsais Rony journaliste « on line » (Cap-Haïtien) ;
  • Ariel Valmir de Scenique FM, 101 1 FM.

NORD OUEST :

  • Daniel Loriston de Radio Génération 80 (région de Bassin Bleu) ;
  • Jean Wilner Jean Baptiste de Radio Ideal 89 7 (dans la ville de Port de Paix) ;
  • Ornestis Wilnic de Radio Guinen (Port de Paix) ;
  • Rock Clavel Jovens de Radio Caraïbes du Nord Ouest ;
  • Esau Phenélus de Radio Zenith du Nord Ouest ;

NORD EST :

  • Wilson Augustin de Radio Massacre ;
  • Valery Felix de Radio Zenith (Fort Liberté) ;
  • Edxon Francisque de Radio Nationale d’Haïti (RNH Fort Liberté) et Secrétaire Général de la Corporation du Nord Est.

PLATEAU CENTRAL :

SUD :

  • Jacquelin François de Radio Zenith (Cayes) ;
  • Charles Boyer de Radio Voix Paysan du Sud ;
  • Preecinor Lubin de Radio Télé Grand Sud.

NIPPES :

  • Eddy Leblanc de Radio Signal FM (agressé et menaces de mort).

GRAND ANSE :

  • Franckel Maginaire, de 103 5 FM (Jéreéie), menaces de mort.

SUD EST :

OUEST :

Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-29036-icihaiti-insecurite-l-unesco-condamne-le-meurtre-du-journaliste-nehemie-joseph.html
https://www.icihaiti.com/article-28995-icihaiti-securite-rsf-extremement-preoccupee-par-les-attaques-de-journalistes-au-pays.html
https://www.haitilibre.com/article-28826-haiti-flash-tres-grave-incident-au-parlement-un-senateur-tire.html
https://www.icihaiti.com/article-28768-icihaiti-jacmel-un-journaliste-poignarde.html
https://www.haitilibre.com/article-27967-haiti-securite-le-journaliste-rospide-petion-assassine.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Eagleview
Posté le 31/10/2019 13:37:49
Si quelqu'un n'est pas imbue de ce qui se passe en Haiti, il vaut mieux ne rien dire au lieu de dire de sottise. Les journalistes sont attaqués par quel groupe ? Est-ce que c'est par le groupe du Président au pouvoir ou les anacropopulus et delinquants, destructeurs et anti-democrates qui se nomme « Opposition d'Haiti » Ce sont les détracteurs de l'opposition qui attaquent quotidiennement le pays, le peuple, le Président élue par le peuple et Haiti. Pourquoi dites-vous que « vue ce qui se passe actuellement avec les dictateurs du palais national » S'il y avait un Duvalocratique dans le palais national en ce moment, Haiti serait tranquille et doux parce que les os des delinquants comme Andre Michel, ti-kato, latortue et les autres lavalassiens seraient brisés et jetés en prison pour la vie s'ils étaient encore en vie. Il aurait tout simplement la Paix dans le pays. Le President Jovenel est un parfait démocrate, car même dans les vrais pays démocratiques, ces hommes de l'opposition seraient en prison. Alors soyons sérieux. Parlez pour Haiti mais pas pour les opposants d'Haiti si vous aimez le pays.
Jaguar
Posté le 30/10/2019 16:15:54
C'est ainsi que cela se passe dans tous les regimes dictatoriaux, et les laches kakistocrates au pouvoir n'ont qu'une arme, celle de la violences envers les intellectuels, notamment les journalistes et les organisations des droits humains: Ce n'est pas une chose nouvelle car tu temps de la papadocratie et la bebedocratie, nous avons connu pareil, et aujourd'hui, vue ce qui se passe actuellement avec les dictateurs du palais national, nous nous rappelons des evenements macabres de 1957 a 1986: Ce qui differe de l'ere duvalocratique, c'est qu'heureusement, nous sommes un peuple qui ne veut plus se laisser faire comme avant, et tout le monde est capable de se defendre...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n