iciHaïti - Ouanaminthe : Condoléances du Maire de Croix-des-Bouquets

iciHaïti - Culture : Proclamation du Lauréat du Prix d’Histoire 2019

iciHaïti - Sécurité : Graduation et certification de 10 instructeurs de Sapeurs Pompiers

iciHaïti - Port-au-Prince : L’administration communale équipe ses agents de la voirie

iciHaïti - Social : Funérailles de l’Artiste-Peintre Gérard Fortuné


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Message de fin d’année du couple présidentiel

Haïti - Diplomatie : Haïti considère Taïwan comme un partenaire essentiel

Haïti - Crise : Moïse invite les signataires de l’accord de Marriot au Palais National

Haïti - Bahamas : 113 haïtiens rapatriés à Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - RD : 9,544 haïtiens déportés ou refoulés en octobre
18/11/2019 08:21:39

Haïti - RD : 9,544 haïtiens déportés ou refoulés en octobre
Le Direction Générale des Migrations (DGM) indique dans son rapport du mois d’octobre 2019 que suite aux enquêtes de localisation des services de renseignement dominicain (plus de 18,000 agents sur le territoire), associés aux dénonciations de la population, plusieurs dizaines d’opérations de contrôle migratoire d’haïtiens soupçonnés de vivre illégalement en République Dominicaine, ont été menées dans différentes provinces du pays qui ont permis la déportation de 7,662 haïtiens en situation migratoire irrégulière. En outre, 1,882 haïtiens qui tentaient d’entrer illégalement sur le territoire dominicain ont été refoulés à la frontière dominicaine.

La DGM souligne que plusieurs étrangers d’autres nationalités venus des États-Unis, d'Haïti, de Porto Rico, de Russie et du Venezuela ont été rapatriés en coordination avec les ambassades de leurs pays respectifs.

Une légère hausse des déportations par rapport au mois de septembre ou 6,785 haïtien avaient été déportés contre 7,662 pour octobre (+12.9%) alors que le nombre d’haïtiens tentant d’entrée illégalement sur le territoire et refoulé à la frontière est en baisse de -15%. Un baisse attribué aux multiples renforts militaires à la frontière et l’utilisation massive de moyens technologiques de surveillance 24/24.

Nous ne pouvons que constaté qu’il devient de plus en plus difficile pour nos compatriotes de vivre illégalement en République voisine en raison notamment des contrôle biométrique mais qu’il est aussi de plus en plus difficile d’entrer clandestinement sur le territoire voisin alors qu’avant que le dispositif de surveillance frontalier soit renforcés (hommes, moyen et technologie), le taux d’haïtien refoulés à la frontière était de 300% supérieur.

Concernant les mouvements migratoires le long de la frontière terrestre, la DGM informe que durant le mois d’octobre 2019, 15,379 entrées légales ont été enregistrées le long de la frontière, principalement par les passages frontaliers officiels de Dajabón et Jimaní, où le flux de visiteurs est le plus élevé.

Depuis juin 2015 ont estime que 440,000 haïtiens ont été déportés, refoulés ou dans une très faible mesure sont retournés volontairement en Haïti.

Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-29238-icihaiti-rd-la-republique-dominicaine-deporte-sans-repit-les-haitiens.html
https://www.haitilibre.com/article-28968-haiti-rd-9-014-haitiens-deportes-ou-refoules-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-27734-icihaiti-social-pres-de-400-000-haitiens-deportes-ou-refoules-a-la-frontiere-depuis-juin-2015.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n