iciHaïti - Santé : La Ministre Marie Greta Roy Clément, honoré par le CAN

iciHaïti - AVIS : L’Inde demande à ses citoyens d'éviter les voyages en Haïti

iciHaïti - Santé : 4 dentistes haïtiens exceptionnels nouveaux membres de l’ICD

iciHaïti - Petit-Goâve : Guerre ouverte entre le Maire Limongy et son adjoint Desgranges

iciHaïti - Social : Politique nationale de protection et de promotion sociales


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Venezuela : Retrait du soutien d’Haïti au régime de Maduro, Moïse précise

Haïti - Crise : MSF ouvre un nouvel hôpital spécialisé dans les blessures graves

Haïti - Politique : Lancement du programme de «Sport-santé» pour tous

Haïti - FLASH : Vers un nouveau scandale dans la diplomatie haïtienne ?


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Tous les détails sur la mutinerie et les viols à la Prison des Gonaïves
24/11/2019 10:02:42

Haïti - FLASH : Tous les détails sur la mutinerie et les viols à la Prison des Gonaïves
Suite au viol collectif de plusieurs femmes détenues le 7 novembre dernier à la prison civile des Gonaïves lors d’une mutinerie, Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA) et le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) deux organisations membres de la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH) se sont rendus sur place afin d’y mener une enquête approfondie sur ce qui s’est réellement passé.

Vendredi 22 novembre, dans leur rapport d’enquête SOFA et le RNDDH condamnent avec la dernière rigueur le viol collectif perpétré à la prison civile des Gonaïves et exigent dans leurs conclusions, une enquête célère pour identifier tous les détenus impliqués dans ce dossier en vue de les sanctionner selon la loi, la prise en charge médicale, psychologique et sociale des détenues victimes, la construction des prisons distinctes devant accueillir exclusivement des femmes en conflit avec la loi, le renouvellement des stocks de nourriture, de gaz propane, de médicaments, de kits hygiéniques et de produits de nettoyage dans toutes les prisons du pays.

Résumé des faits :
Le 7 novembre 2019 vers midi, dans la prison des Gonaïves (329 détenus hommes et 12 détenues femmes) une mutinerie a éclaté les agents de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) et de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) affectés à la prison ne sont pas intervenus au début et se sont contentés de verrouiller les portes donnant accès à l’extérieur afin d’empêcher l’évasion des prisonniers. Durant cette mutinerie, les prisonniers ont en outre forcé la serrure de la cellule des femmes.

Dans la nuit du 7 au 8 novembre, 10 femmes, ainsi qu'une mineure de15 ans incarcérées, ont été victimes de viols collectifs. Dans leurs déclarations, 8 des victimes ont affirmé ne pas pouvoir identifier leurs agresseurs parce qu’elles étaient dans le noir. Elles témoignent qu’ils étaient plusieurs à commettre leurs forfaits sans pour autant pouvoir dire avec exactitude le nombre d’hommes qui les ont violées. Pour sa part, la mineure de 15 ans a affirmé avoir été violée par 5 détenus.

Le 8 novembre, les 12 prisonnières ont été transférés à la prison civile de Saint-Marc. Deux jours plus tard soit le 10 novembre, l’organisation « Health Through Walls (HTW) / Aids » (AHF), a vérifié leur état de santé et a mis les victimes sous prophylaxie antirétrovirale. De plus, une délégation composée de plusieurs organisations de femmes dont la « Platfòm Fanm Òganize pou Devlope Atibonit », la SOFA et une représentante du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes, ont également apporté leur soutien en kits hygiéniques, vêtements, sous-vêtements, couvertures, produits détergents et de l’eau traitée aux victimes de viols.

Le 13 novembre, les femmes ainsi que la détenue mineure ont été transférées à la prison pour femmes de Cabaret.

Pour tous les détails du déroulement de la mutinerie et des viols Téléchargez le rapport d’enquête complet (PDF en français) : https://www.haitilibre.com/docs/2_Rap_Prison_des_Gonaïves_RNDDH_SOFA_21Nov2019.pdf

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-29306-haiti-social-vives-reactions-sur-le-viol-collectif-a-la-prison-des-gonaives.html
https://www.haitilibre.com/article-29215-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-29247-haiti-flash-viols-collectif-des-femmes-detenues-a-la-prison-des-gonaives.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 24/11/2019 10:30:49
Il faudrait les condamner a 150 ans de prison et durant lesquels, les affecter a nettoyer toutes les villes du pays, les faire travailler dans les champs de plantation et le curage des rivieres souvent en crue causant des innondations et leur salaires ne seront que leurs repas quotidiens [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n