iciHaïti - Justice : Des détenus oubliés dans leur cellule

iciHaïti - Santé : 2ème semaine de grève à la maternité Isaïe Jeanty

iciHaïti - Bahamas : 42 migrants haïtiens expulsés et rapatriés à Port-au-Prince

iciHaïti - PNH : 13ème cohorte de la police maritime

iciHaïti - Japon : Haïti à l’Exposition universelle d’Osaka 2025 ?


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 26 octobre 2020

Haïti - Politique : L’Unité Hydro Météorologique pourrait devenir un organe autonome

Haïti - FLASH : Appel à contribution à la première revue de l’ULCC sur la corruption

Haïti - RD : Réunion bilatérale autour des bornes frontières


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Déchainement de violence des «policiers» du Groupe «Phantom 509»
15/09/2020 10:35:13

Haïti - FLASH :  Déchainement de violence des «policiers» du Groupe «Phantom 509»
Lundi, des individus du Groupe « Phantom 509 » s’identifiant comme « des agents » de la Police nationale d’Haïti (PNH) certains cagoulés d’autres en uniforme ont à nouveau manifesté avec violences dans les rues de Port-au-Prince pour exiger la libération du policier Jean Pascal Alexandre incarcéré depuis le 13 mai dernier au Pénitencier National, accusé de accusé d’assassinat, d’incendie criminel, de destruction de biens publics et d’atteinte à la sûreté de État https://www.haitilibre.com/article-30777-haiti-justice-un-policier-incarcere-au-penitencier-le-groupe-phantom-lance-un-ultimatum.html

Après avoir paralysé les activités dans plusieurs endroits de la capitale, incendié et vandalisé plusieurs véhicules de l’État, dont un minibus immatriculé Service de l’État à l’angle de l’avenue Martin Luther King et la rue Bois patate, ils ont attaqué le Centre de Réception et de Livraison de Documents d’Identité (CRLDI) situé à Delmas 31, tirant sur le bâtiment, envahissant les locaux en tirant des coups de feu à l’arme automatique, semant la panique chez les employés, détruisant les caméras de surveillance et tout les matériels qui se trouvaient dans les bureaux avant d’y mettre le feu. Dans un communiqué, Jude Jacques Elibert, le Directeur Général du CRLDI a expliqué que les dégâts sont considérables « […] le matériel a été complètement détruit par les flammes qui ont partiellement noirci les murs de façade. Des impacts de balles sont visibles sur les murs et fenêtres du bâtiment. Une quantité importante de douilles a été retrouvée à l’intérieur… »

Des «policiers» lourdement armés ont lancé un nouvel ultimatum de 24 heures au Gouvernement pour libérer leur frère d’arme.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-31787-haiti-justice-le-groupe-phantom-509-lance-un-ultimatum-et-menace.html
https://www.haitilibre.com/article-30777-haiti-justice-un-policier-incarcere-au-penitencier-le-groupe-phantom-lance-un-ultimatum.html
https://www.haitilibre.com/article-30755-haiti-securite-le-groupe-phantom-509-bientot-signale-comme-groupe-terroriste-a-l-international.html
https://www.haitilibre.com/article-30644-haiti-politique-le-groupe-phantom-509-dans-le-collimateur-de-la-justice.html
https://www.haitilibre.com/article-30641-haiti-flash-violente-manifestation-de-policiers-du-groupe-phantom-509.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Lg
Posté le 15/09/2020 18:22:25
Je veux voir si ces actes de banditisme vont rester impunis . Car ils viennent de personnes employèes par l'Etat pour protéger les vies et les biens. Il faut renvoyer les policiers indésirables , pour ne pas reproduire l erreur de fermer la PNH. Comme ce fut le cas pour l'armée en 1995.
Homme-de-Jacmel
Posté le 15/09/2020 16:09:36
Nos politiciens sont totalement irresponsables. Il n'y a pas si longtemps, une personne qui est jusqu'à présent, l'un des plus hauts dirigeants du pays et qui parle de la seule force du pays, c'est la police et l'armée, qu'est-ce que c'est? La société politique et une partie du secteur privé anti-Haiti et haitien-Pro-dominicains se battent et incitent la communauté internationale à renvoyer une force internationale dans le pays. Nous n'avons jamais eu une classe politique aussi éhontée hors de toute morale et sans idées nationales favorise les délinquants en tant qu'institution de gangs ..... pendant 3 ans, plus aucun étudiants militaire n'est envoyé à l'étranger. Pourquoi attendent-ont de prendre un décret pour restructurer une Académie militaire. Pourquoi le gouvernement prend-il pas des décrets valides et non des clowns, comme ci comme ca et sans tarder, recrutement sérieux pour qu'une armée de 300 membres atteigne 10,000 membres.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n