Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : Signature d’une déclaration commune entre Haïti et la République Dominicaine
22/01/2021 09:43:53

Haïti - Environnement : Signature d’une déclaration commune entre Haïti et la République Dominicaine
Jeudi 21 janvier, dans le prolongement de la déclaration conjointe signée le 10 janvier 2021 par les Présidents Jovenel Moïse et Luis Abinader et https://www.haitilibre.com/article-32758-haiti-flash-9-engagements-conjoints-entre-haiti-et-la-republique-dominicaine.html , les ministres de l’environnement Abner Septembre (Haïti) et Orlando Jorge Mera (République Dominicaine) ont signé dans la province frontalière d'Elías Piña, une déclaration dans laquelle ils s'engagent à travailler ensemble pour protéger l'environnement de la frontière et à créer un groupe de travail chargé d’élaborer un accord binational et son suivi qui pourrait être signé début juin.

Rappelons qu’Haïti et la République Dominicaine partagent l'île avec la plus grande diversité biologique (plus de 5,000 variétés de plantes) des îles des Caraïbes et font partie du corridor écologique.

« Nous proposons et signons une déclaration commune qui reflète l'engagement à travailler en permanence dans la recherche de solutions aux problèmes environnementaux auxquels nous sommes confrontés et à les présenter comme un bloc dans la communauté et les forums internationaux » a déclaré Jorge Mera, lors de la réunion.

Points de la déclaration commune :

1. Reprendre son engagement à travailler conjointement et systématiquement dans les programmes de reboisement dans la zone frontalière ;

2. Développer conjointement des mécanismes garantissant la conservation des aires protégées transfrontalières, ainsi que la lutte contre le trafic illicite d'espèces de flore et de faune ;

3. Poursuivre et augmenter le programme de bourses, l'échange d'informations, la formation technique en foresterie, ainsi que les programmes de gestion des incendies pour les pompiers forestiers, les gardes forestiers, etc… ;

4. Coopérer à la recherche d'alternatives durables aux combustibles de cuisson qui réduisent l'utilisation intensive du bois de chauffage et du charbon de bois ;

5. Travailler conjointement à la protection et à l'utilisation durable des bassins des rivières transfrontalières Artibonite, Libon, Massacre / Dajabón et Pedernales, en renforçant les conseils de bassins versants comme scénario idéal pour le dialogue binational, garantissant sa pérennité dans le temps par l'inclusion des communautés locales et la conception de plans de reboisement robustes, à travers l'initiative « Vamos a sembrar agua » (Nous allons semer de l’eau) ;

6. Signer un accord binational sur des questions d'intérêt commun, y compris les initiatives du Corridor biologique dans les Caraïbes, une initiative régionale pour la conservation de la biodiversité.

7. Créer une table de travail environnementale, chargée de l'élaboration d'un accord binational et de son suivi. Cet accord renforcera les actions bilatérales contre la dégradation environnementale de la frontière, qui entrave le développement humain et économique de la région.

8. Créer un plan de travail traitant des questions de sécurité de l'eau sur l'île, d'utilisation durable des terres, de réduction de la vulnérabilité aux changements climatiques et de gestion des risques, et de réduction de la perte de biodiversité, en vue de lancer des actions conjointes et de convenir une position commune en tant que petits États insulaires en développement (PEID) dans les forums internationaux.

9. Dans le cadre du tableau Environnement-Agriculture de la Commission mixte bilatérale dominicaine-haïtienne, les progrès dans la mise en œuvre des engagements pris dans la présente déclaration seront évalués tous les 6 mois, échangeront des impressions et fixeront les prochaines étapes.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-32758-haiti-flash-9-engagements-conjoints-entre-haiti-et-la-republique-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-28674-haiti-environnement-6-boursiers-haitiens-en-republique-dominicaine.html
https://www.haitilibre.com/article-12513-haiti-environnement-corridor-biologique-de-la-caraibes-signature-d-un-accord-tripartite.html
https://www.haitilibre.com/article-5707-haiti-environnement-le-projet-frontiere-verte-un-an-apres.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n