Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves

iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères

Haïti - FLASH : La Jamaïque prête à déployer des militaires et policiers en Haïti

Haïti - Économie : Perte de plus de 3,500 emplois annoncée dans le secteur textile

Haïti - FLASH : L’inflation proche de 50% (décembre 2022)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Rien n'est joué pour le Premier Ministre désigné, Bernard Gousse
06/07/2011 17:47:37

Haïti - Politique : Rien n'est joué pour le Premier Ministre désigné, Bernard Gousse
Avant de quitter le pays pour l'Espagne, le Président Martelly a présenté à la Nation son nouveau Premier Ministre désigné «...je vous laisse un nouveau Premier Ministre désigné entre vos mains, en la personne de Bernard Gousse qui est à mes cotés, un Monsieur qui est droit, qui sait travailler et qui va nous aider à mettre l'ordre et la discipline dans le pays [...] je vous demande d'avoir beaucoup de patience [...] je sais qu'il y a beaucoup de parlementaires qui veulent le changement que je souhaite, et je souhaite que tout les parlementaires, ou la majorité comprennent qu'il est temps que le pays se débloque, il est temps que la politique et les intérêts personnels cesse d'empêcher que le développement se fasse dans le pays, je compte sur eux, je compte sur vous. Je devais faire une tournée en Europe mais je pense que l'urgence de la situation fait qu'il faut que les yeux de la Présidence et de tous ses conseillers doivent être sur le terrain pour garantir la bonne marche des débats qui vont se faire [...] J'aimerais qu'à mon retour ce weekend le processus de ratification soit bien avancé...»

Rien n'est joué pour Bernard Gousse

Jean Tholbert Alexis, le député de Croix-des-Bouquets (ANSANM NOU FÒ), Président du Groupe Parlementaire pour le Renouveau (GPR) a déclaré pour sa part que la désignation de Me Gousse est irrecevable et inapproprié, et que des membres du GPR allaient déposer une requête au bureau de la chambre pour déclarer « irrecevable » le choix du Premier Ministre désigné.

Pour Steven Benoît, le Sénateur de l'Ouest (ALTENATIVE), le choix de Me Bernard Gousse, ancien Ministre de la justice de 2004 à 2006, pourra être imposé « seulement en recourant à la force ».

Tandis que Francisco Delacruz (ALTENATIVE), Sénateur du Centre de la plateforme Alternative croit que M. Gousse a le profil d'un bon Premier Ministre.

Edwin Zenny, Sénateur du Sud Est (INITE) souhaite que les deux chambres ratifient Me Gousse pour permettre au pays d’entamer sa marche vers la stabilité et le changement. « Nous ne sommes pas partisans de la continuité, ni nous ne voulons un Premier Ministre ayant son propre agenda politique » avait t-il déclaré.

Simon Dieusel Desra, Sénateur du Centre (LAVNI) avait souhaité que le Président Martelly renonce à ce candidat, affirmant que cet éventuel candidat n’a aucune chance d’être ratifié. Propos qui avait été confirmés par des parlementaires du Groupe Parlementaire pour le Renouveau (GPR) dont la plupart ont juré de faire échouer l’éventuelle candidature de Bernard Gousse, l’accusant d’avoir été un GNBiste et un farouche anti-Lavalas.

Pour Joseph Lambert, Sénateur du Sud Est le choix de Martelly ne tient pas et est perdant d'avance, il invite le Président à chercher un autre Premier Ministre, car le vote qui va se faite va être politique. « C'est un choix qui va soulevé beaucoup de controverses, c'est un choix d'abord contestable pour certain mais très contesté par bon nombre de parlementaires, par la classe politique et même par une frange assez importante de l'internationale [...] nous avions conseiller vivement au Président d'orienter son choix sur une autre personne [...] une chose est sûre c'est qu'aujourd'hui au Sénat de la République, le GPR et bon nombre d'alliés ne peuvent pas garantir un vote favorable pour M. Gousse et nous souhaitons vivement que le débat se fasse au niveau du Sénat pour être le plus expéditif que possible, et qu'on puisse mettre le Président dans une situation beaucoup plus confortable et qu'il puisse désigner au plus vite un autre Premier Ministre... »

À l'heure actuelle nous pouvons juste dire que rien n'est joué pour Me Bernard Gousse, le Premier Ministre désigné. Rappelons que Daniel Gérard Rouzier avait été désigné le 16 mai 2011 et rejeté le 21 juin 2011 et qu'il a fallut attendre jusqu'au 6 juillet, pour avoir un second nom !

Qui est Bernard Gousse
Bernard Honorat Gousse, est né le 22 octobre 1958 et a grandi à Port-au-Prince, diplômé de l'Université d'État d'Haïti de Droit et de Sciences Économiques en 1981. Après sa graduation, M. Gousse s'est rendu en France où il a obtenu une licence en relations internationales en 1983 et un DEA et Doctorat en Droit de l'Université d'Aix-Marseille III en 1989. M. Gousse a pratiqué le droit dès son admission au Barreau haïtienne en 1991. Il est l'un des membres fondateurs de Pasquet, Gousse et Associés.

M. Gousse a été nommé ministre de la Justice et de la Sécurité publique en 2004 (2004-2006). Lors de sa nomination, il a jeté les bases de la nouvelle législation sur l'organisation judiciaire comme une branche indépendante du gouvernement. Il a également été responsable de l'abolition de toute discrimination contre les femmes dans le code pénal.

M. Gousse a enseigné le droit familial, droit des contrats, Droit civil et le droit international privé à l'université Quisqueya, où il a également servi huit ans comme son premier doyen.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3323-haiti-politique-bernard-gousse-pourrait-deposer-ses-pieces-au-parlement-aujourd-hui.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Max
Posté le 08/07/2011 09:46:26
On n'a pas été voter des Sénateurs et des Députés pour qu'ils travaillent contre le développement, mais pour travailler en parfaite collaboration avec le Président. ils pensent être des dieux au parlement, ils oublient le pays, ils oublient le peuple haitien. que veulent-ils? Pour le compte de qui travaillent-ils? Me Gousse a le profil approprié pour être Premier Ministre.
franco
Posté le 08/07/2011 09:38:49
Il n'y a que les sots et les imbéciles qui ne changent pas. La politique est un jeu d'intérêt. Si toutes les parties veulent gagner, Haiti ne réussira pas. La négociation, c'est accepter de perdre en partie et de gagner une partie des propositions mises en discussions. C'est un avocat, il a fait des études en politique, il n'est pas nouveau. Il lui reste à contacter les Sénateurs et les Députes pour une sortie de crise. Ce n'est pas Me Gousse qui va perdre ni les Sénateurs, ni les Députés. Dans tous les cas, le PM a un cabinet et les Députés et Sénateurs ont aussi un salaire. Mais ils doivent se mettre au dessus de la mêlée en dehors des conflits et des rêves individuels pour penser à la collectivité. Ce serait une erreur de la part des parlementaires, des Députés et des Sénateurs s'ils ne l'ont pas ratifiés, car ils sont en train de donner un blanc seing au Président de la République pour prendre toutes les decisions avec ce fameux Conseil des Ministres organisés hier et qui donne au Président de la République la possibilite de faire les nominations qui ne nécessitent pas une consultation du parlement. Car on peut se trouver en face d'une situation ou de nouvelles nominations sont faites en complicité avec les ministres actuels quoiqu'ils soient démissionnaires et créer dans le pays un climat défavorable aux avis parlementaires. Soyez réalistes et sachez exploiter les opportunités. Il n'est pas trop tard, il faut corriger vos cahiers.
Roro
Posté le 08/07/2011 08:23:06
Me. Bernard Gousse a injustement emprisonné, persecuté des militants de Fanmi Lavalas dit-on. Et ceux qui sont devenus Ministres, Sénateurs, Députés en empêchant a Fanmi Lavalas de participer aux 2 dernières élections, qu'ont-ils donc fait a La Famni Lavalas? Mesye palmentè se trè byen! Jodia nap bloke chanjman paske ANSANM NOU FO e afè nou ap mache dous LAVNI nou asire paske nou kwè ak INITE-GPR ke nou se sèl AYISYEN POU AYITI...
Necko
Posté le 07/07/2011 21:49:02
Les Parlementaires ont le droit de faire du dilatoire. Entre-temps,le pays est bloqué en absence d'un gouvernement établi. Veuillez trouver la bonne solution pour sauver le pays de son état..
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n