Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - GARR : 819 femmes dont 169 enceintes et 117 fillettes rapatriées de RD en novembre

iciHaïti - Hebdo-Route : 33 accidents et au moins 85 victimes

iciHaïti - Rép. Dom. : Un photographe haïtien honoré pour ses pratiques en faveur des handicapées

iciHaïti - Environnement : Les travaux d’assainissement s’accélèrent avant Noël

iciHaïti - 17 ans de la CNMP : La PNH reçoit une Plaque d’honneur


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #627

Haïti - Martissant : Guérillat urbaine, plusieurs victimes, le sous-commissariat de police attaqué

Haïti - FLASH : Le Chirurgien-dentiste Makindi Guerrier grièvement blessé dans une tentative d’enlèvement

Haïti - FLASH : 3 nouveaux otages américain libérés


+ de nouvelles



iciHaïti - Environnement : Décennie 2021-2030 «Plante ak Rekòlte Dlo», message du Ministère
24/03/2021 10:20:58

iciHaïti - Environnement : Décennie 2021-2030 «Plante ak Rekòlte Dlo», message du Ministère
Cette année, la journée internationale de l’Eau (22 mars) est célébrée sous le thème : « Place de l’eau dans nos sociétés et comment la protéger », un thème qui s’inscrit dans la continuité de la décision des Nations Unies de décréter 2021-2030 « décennie pour la restauration des écosystèmes. ». En Haïti le Ministère de l’Environnement a baptisé la décennie 2021-2030 « Plante ak Rekòlte Dlo », afin de susciter la participation et l’engagement citoyen à la protection de cette ressource essentielle à la vie.

Message du Ministère :
« L’Eau forme avec l’air, la terre et le feu les quatre éléments constitutifs de la matière, tout en étant l’élément essentiel et indispensable à la vie. L’eau représente plus de 80 % du poids de la plupart des animaux et des plantes terrestres. Elle représente aussi plus de 75% de la surface de la planète terre à travers les océans d’où le nom de “Planète bleue”.

En plus de ses fonctions de nutrition pour tous les êtres vivants et son importance dans la chaîne de production, l’eau assure à travers le processus d’infiltration la recharge des nappes phréatiques et l’alimentation des sources et des rivières. Il est donc d’une impérieuse nécessité de penser à la protection de cette ressource fondamentale afin d’assurer sa pérennité pour les générations futures. Comment donc planifier cette protection ?

L’eau sera considérée protégée, quand nous conserverons nos écosystèmes hydriques, quand des arbres seront plantés dans les bassins hydrographiques, quand nous aménagerons des espaces de recharge limitant le gaspillage et les dégâts, quand nous protégerons nos sources, quand les berges des rivières seront traitées et boisées, quand nous changerons de comportement par rapport à cette ressource, quand nous arrêterons de la gaspiller dans nos robinets, nos réservoirs et nos piscines, quand nous cesserons de la souiller, de la contaminer et de la polluer…

Haïti souffre d’un problème d’accès tant en quantité qu’en qualité, alors que les eaux de la plupart de nos rivières se jettent à la mer et que la plus grande partie des eaux de pluie rejoignent, après avoir causé des dégâts sur les pentes et dans les plaines.

Depuis 1944, Jacques Roumain a posé dans “Gouverneur de la rosée” le problème du stress hydrique en milieu rural, dû au déboisement et à la sécheresse, tant pour les besoins domestiques que pour la production agricole et pour les bétails.

75 ans plus tard, au tout début de mars 2019, Cornillon a défrayé la chronique https://www.haitilibre.com/article-27206-haiti-social-la-fondation-digicel-finance-un-projet-de-captage-d-eau-a-cornillon-grand-bois.html .

Aujourd’hui, le Gouvernement met en place son programme de pompage d’eau au moyen de l’énergie photovoltaïque, mettant toutefois à l’épreuve nos réserves d’eau souterraine. Le Président de la République en est conscient et plaide non seulement pour le pompage des eaux superficielles, mais aussi pour que très peu d’eau aille à la mer, grâce à des barrages comme ce qui se fait aujourd’hui à Marion https://www.haitilibre.com/article-31269-haiti-politique-vers-la-fin-des-travaux-du-barrage-sur-la-riviere-marion.html , le second environ 70 ans après celui de Peligre.

C’est donc à juste titre que le Ministère de l’Environnement baptise la décennie 2021-2030 : décennie “Plante ak Rekòlte Dlo”, afin de susciter la participation et l’engagement citoyen à la protection de l’EAU. En édifiant des forteresses vertes dans nos montagnes, nous ferons revenir en abondance l’eau dans nos sources et nos rivières, tout en rechargeant nos aquifères (lac, mares, étang, nappe souterraine) tout en conservant et en enrichissant notre biodiversité. Par là, nous protègerons la Nation et le peuple d’Haïti devenus très vulnérables aux catastrophes naturelles.

Ensemble, allons dans nos montagnes “Plante dlo”. »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-32470-haiti-environnement-premier-bilan-de-la-campagne-de-reboisement-nou-pral-plante-dlo.html
https://www.haitilibre.com/article-32142-haiti-environnement-nou-pral-plante-dlo-a-l-assaut-de-la-deforestration.html
https://www.icihaiti.com/article-31554-icihaiti-environnement-lancement-du-programme-nou-pral-plante-dlo.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n