Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Covid-19 : Liste des sites de vaccinations ouverts (MAJ 3 août)

iciHaïti - Assassinat du Président : 5 nouveaux «suspects»

iciHaïti - RD : Plus de 100 députés dominicains condament l'assassinat du Président Moïse

iciHaïti - RD : Arrêt en Haïti de la construction du canal devant capter l’eau de la rivière Massacre

iciHaïti - Hebdo-route : Semaine noire et sanglante


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #502

iciHaïti - Politique : Fructueuse séance de travail entre le P.M et les conseillers de la CSC/CA

Haïti - Agriculture : Peste porcine africaine, réunion de haut niveau sur les mesures d’urgence à prendre

Haïti - Gonaïves : 7 autobus de la compagnie «Le Transporteur» détruit par le feu


+ de nouvelles



Haïti - Social : Plus de 207,000 enfants exploités en domesticité (Vidéo)
03/07/2021 09:53:51

Haïti - Social : Plus de 207,000 enfants exploités en domesticité (Vidéo)
Dans le cadre de la journée internationale contre le Travail des Enfants, la 9 ème édition d'« AGORA, Chita Pale sou Dwa Moun » recevait des personnalités de référence, comme Guerline Jean-Louis, Directrice du Travail au Ministère des Affaires Sociales, Fabrice Leclercq, Directeur du Bureau International du Travail en Haïti, Cherlie Aimée Registre, de la Fondation Maurice Sixto spécialisée dans l'accueil et le soutien des enfants en domesticité, Laeticia Degraff, Psychologue de l'organisation RAPHA, qui met en œuvre des programmes de prévention à la traite et détention des mineurs, et Samuel Céliné journaliste de Ayibopost, qui représentait le regard et les devoirs de la presse.

Dans son intervention Guerline Jean Louis a indiqué qu’on estimait à 207,000 le nombre d'enfants en domesticité (restavek) https://www.haitilibre.com/article-16057-haiti-social-207-000-restaveks-de-moins-de-15-ans-exploites-au-pays.html , qui toutefois a précisé que ce sont des chiffres de 2015insistant que « la domesticité ce n'est pas un travail, c'est de l'exploitation ».

Face à ce constat, elle reconnait que son Ministère est impuissant « il existe bien une loi datant du 5 juin 2003 relative à l'interdiction et à l'élimination de toute forme d'abus, de violence et d'exploitation mais malheureusement cette loi n'a pas de mesures coercitives, elle reste donc une loi administrative. »

Beaucoup d'efforts restent à faire. Sur le terrain et dans les mentalités comme le souligne Cherly Aimée Registre, qui parcourt le pays et ses zones les plus vulnérables pour la Fondation Maurice Sixto, afin de sensibiliser les familles contre le travail des enfants envoyés en ville. « L'absence de planification familiale est l'une des causes de la domesticité » explique-t-elle, concluant, « un enfant en domesticité est un enfant dont tous les droits sont violés. »

Regardez l'intégralité de cette l'émission contre le Travail des Enfants :



Lire aussi :
https://www.icihaiti.com/article-16846-icihaiti-social-plus-de-200-000-esclaves-domestiques-de-moins-de-15-ans-au-pays.html
https://www.haitilibre.com/article-24694-haiti-flash-plus-de-200000-enfants-mineurs-travaillent-dans-les-pires-formes-de-travail.html
https://www.haitilibre.com/article-17904-haiti-flash-haiti-sur-la-liste-noire-de-la-honte.html
https://www.haitilibre.com/article-15815-haiti-politique-lutte-contre-la-traite-des-restavek-en-haiti.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 03/07/2021 10:48:32
Engager des enfants dans l'esclavage pendant qu'ailleurs les autres enfants ont droit a la prise en charge, l'education, l'alimentation constitue un crime contre l'humanite, surtout dans une nation comme la notre qui a combattu l'esclavage et l'exploitation humaine lors de la grande bataille de Vertieres. Pour mettre fin a cet etat degradant, il est imperatif que , je ne parle pas du chef de l'Etat, mais de l'Etat, doive creer des infrastructures scolaires, et hebergements publiques pour la prise en charge des enfants de ceux qui n'ont pas de moyens adequats pour elever leurs enfants, les enfants du pays. C'est une honte flagrante d'en etre a ce niveau d'aussi vil apres plus de 200 ans d'independance: 207000 de nos petits Haitiens dans l'esclavage pendant que ceux des autres classes sont dans le luxe et dans la richesse non partagee sont signe de sousdeveloppement accru, et la justice sociale a sa partition a jouer pour y remedier...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n