iciHaïti - Social : La nouvelle CIN peut enfin être utilisée dans les banques

iciHaïti - Sécurité : 25 accidents, 58 victimes de la route

iciHaïti - Jacmel : Un journaliste poignardé

iciHaïti - Social : Début des mobilisations contre une probable hausse des carburants

iciHaïti - Carburant : La tension monte à Pétion-ville


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Un Sénateur propose à l‘Exécutif d’installer le Gouvernement sans le Sénat en cas de...

Haïti - Technologie : Le Port International du Cap Haïtien a rejoint le système Octopi TOS

Haïti - Politique : La Sénatrice Étienne entend poursuivre en justice le Sénateur Jacinthe

Haïti - Manifestations : La pays paralysé, plusieurs victimes et nombreux dégâts...


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Lutte contre la traite des «Rèstavèk» en Haïti
19/11/2015 08:31:28

Haïti - Politique : Lutte contre la traite des «Rèstavèk» en Haïti
Pierre-Richard Casimir, le Ministre de la Justice est intervenu en début de semaine à l'ouverture du colloque de 2 jours de la Commission Nationale de lutte contre la traite des personnes en Haïti, l'occasion pour les intervenants de diagnostiquer et d'analyser la problématique de cette déplorable pratique.

Le Ministre Casimir a mis l'emphase sur l'importance de cette lutte dans le processus de l'État de Droit en Haïti. Soulignant que la lutte contre la traite des personnes, fait partie de la politique pénale du gouvernement, le garde des sceaux a tenu à rappeler que les parquets des 18 juridictions du pays ont reçu l'instruction d'accorder une attention particulière à cette problématique, en poursuivant toute infraction relative à ces actes.

« Une société qui se veut respectueuse des droits humains ne peut que prévenir, et le cas échéant, réprimer les cas de mauvais traitements infligés à des enfants » a soutenu le Ministre, qualifiant d'inacceptable le phénomène « Rèstavèk » en Haïti, insistant sur la nécessité de sensibiliser toute la société autour de la question.

Un constat que Charles Jean-Jacques, alors Ministre des Affaires Sociale, avait déjà fait en mai 2014 où il avait déclaré « il est inconcevable au XXI siècle, dans un pays qui a aboli l’esclavage, d’avoir des enfants vivant comme des esclaves » https://www.haitilibre.com/article-11263-haiti-social-lancement-d-une-etude-nationale-sur-les-enfants-restaveks.html . En juin 2014 il avait tiré la sonnette d’alarme et reconnu au Comité Interministériel des Droits de la Personne, que la domesticité infantile, pratique centenaire dans notre société, affectait, selon une ´étude nationale de l'UICEF, environ 3% des enfants haïtiens « Certains la considèrent comme un moyen d'entraide sociale, d'autres la perçoivent comme un système lucratif déguisé sous forme d'entraide permettant d'avoir une main-d'œuvre à bon marché. Cette pratique, à bien des égards, s'apparente à un système d'exploitation, » https://www.haitilibre.com/article-11583-haiti-politique-les-restaveks-a-l-agenda-du-cidp.html

Outre le Ministre de la Justice, le Dr. Ariel Henri, Ministre des Affaires Sociales, et l'Ambassadeur américain en Haïti, Peter Mulrean, ont aussi pris la parole à l'ouverture de ces assises avec entre autres, la participation active de nombreux acteurs dont des Commissaires du gouvernement, des juges pour enfants, des enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire.

Si le ministre des Affaires Sociales croit que la lutte contre la traite des personnes, répond à l'idéal poursuivi par nos héros de l'Indépendance, pour le Ministre de la Justice cela participe de la lutte pour la construction de l'État de Droit et de la démocratie.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-11583-haiti-politique-les-restaveks-a-l-agenda-du-cidp.html
https://www.haitilibre.com/article-11263-haiti-social-lancement-d-une-etude-nationale-sur-les-enfants-restaveks.html
https://www.haitilibre.com/article-2366-haiti-social-16-millions-pour-lutter-contre-l-exploitation-des-restaveks.html
https://www.haitilibre.com/article-2037-haiti-social-pere-miguel-l-espoir-des-enfants-restavek.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Sasaye
Posté le 19/11/2015 23:02:00
Le démantellement de l'institution domestique nommé en Kreyòl Restavék aurait dû être accompli depuis l'Indépendance d'Ayiti. Cela a toujours été un paradoxe dans le pays qui a aboli l'esclavage et dècrété que tous les hommes doivent jouir de leur droits civique et humanitaire. Nous devons encourager et supporter cette initiative. Cependant, l'ambassadeur américain doit être exclus de ce dialogue qui va à l'encontre de leur propre pratiques. Pourrions-nous participer dans leurs débats, où les noirs sont la cible quotidienne de leur racisme?
Negliberte
Posté le 19/11/2015 10:09:14
"Restavek" un phénomène inacceptable et inhumaine avec une solution a travers la formation et l’éducation. La corruption et le sous developement est a la base de cette pratique criminelle. La majorite des parents dans les sections communales du pays ont envoye ses enfants chez des parents et amis, dans les grandes villes, pour une meilleure formation scolaire et une meilleure vie; au contraire, ses enfants ont recu des traitements déplorables (abus physique, sexual, psychologique, malnutrition, etc). Pour decourager cette pratique, il faut construire des ecoles primaires dans toutes les sections communales et avec une programme de developement agricole, qui permettront a ses parents de garder ces enfants chez eux. Parfois, ces enfants n'ont jamais connu la couleur d'une salle de classe et n'ont jamais recu des soins medicales. La justice seulement ne peut pas mettre fin dans cette pratique; il faut que le gouvernement haitien prend ses responsabilites en main, de stopper la corruption et d'investir dans l'education et le developement economique(l'agriculture, la pecherie et le tourisme). Ce mot "restavek" devient un jouman dans notre vocabulaire et a cree une division au sein du peuple Haitien. Comment peut on parler de la DEMOCRACIE quand nous sommes toujours dans la mentalite ESCLAVAGE?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n