iciHaïti - Petit-Goâve : Un jeune de la Rue Benoît attaqué à coups de machettes

iciHaïti- Sécurité : 17 accidents 26 victimes

iciHaïti - USA : Le Sous-secrétaire d’État David Hale attendu en Haïti

iciHaïti - Culture : Manno Beats reçu en triomphe à la Mairie de Delmas

iciHaïti - Petit-Goâve : Reprise des activités au Tribunal de Première Instance


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH Venezuela : Le Président Maduro et 29 personnalités frappés d’interdictions en Haïti

Haïti - Diplomatie : Nouvel Ambassadeur de l’Argentine accrédité

Haïti - Justice : Arnel Bélizaire rejette les accusations portées contre lui

Haïti - Politique : Décès de la Mairesse adjointe d'Anse-à-Foleur


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Des propos politiquement incorrects
10/08/2011 10:20:44

Haïti - Politique : Des propos politiquement incorrects
Le Sénateur Edwin Zenny [Edo] du Sud-Est, dissident d’INITE, fervent partisan et ami personnel, du Chef de l’État, s’oppose a toute forme de cohabitation avec le G16. Il estime qu’il est normal que le Président Martelly souhaite gouverner avec sa famille politique, face aux parlementaires de l’ancien régime qui lui sont opposé.

Edo dont les déclarations et prises de positions publiques mettent en lumière des vérités de « l’ombre » est devenu la cible de plusieurs Parlementaires et de menaces a peine voilées... Depuis la dernière campagne électorale, le ton ne cesse de monter...

Zenny a précisé que les tensions entre certains Parlementaires et le Président Martelly ne sont pas « seulement une lutte de pouvoir, mais aussi une lutte des classes et de couleur. »

« Le Sénateur Moïse Jean-Charles me traite d’affranchi et agite la question de couleur alors que les anciens Présidents Jean-Bertrand Aristide et René Préval ont tous deux épousés des mulâtresses » a fait savoir le Sénateur Zenny, très en colère devant l’insulte, rappelant au Sénateur Moïse, qu’il n’avait pas choisi d’être un métis.

Zenny de son côté n’hésite pas a utiliser un langage «direct» lorsqu’il s’agit de défendre les actions du Président Martelly... Il a ainsi qualifié l’un des représentants du département sans le nommer [au choix : Joseph ou Wencesclass Lambert], quelques jours après le rejet de la candidature de Me Gousse, « d’intellectuel traditionnel » et « d’imbécile travaillant contre l’avancement du pays. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2352-jacmel-elections-tentative-d-intimidation-contre-edwin-zenny.html
https://www.haitilibre.com/article-2369-jacmel-elections-joseph-lambert-decu-par-les-propos-d-edwin-zenny.html
https://www.haitilibre.com/article-3421-haiti-politique-exclusif-edwin-zenny-donne-tout-les-details-sur-les-10-000-us.html
https://www.haitilibre.com/article-3345-haiti-politique-edwin-zenny-denonce-la-vague-de-nominations-de-l-ex-president-preval.html
https://www.haitilibre.com/article-3136-haiti-incident-aeroport-le-senateur-edwin-zenny-solidaire-des-douaniers.html
https://www.haitilibre.com/article-2352-jacmel-elections-tentative-d-intimidation-contre-edwin-zenny.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Leonidas
Posté le 13/08/2011 17:32:12
Il est a souhaiter que dans la nouvelle Constitution a naitre de la prochaine Conférence Nationale on adresse la question de couleur en y incluant des lois très strictes , punissant, par l'amende, la prison ou la confiscation de bien, tout propos ou acte y faisant référence.
Maitre Beausé
Posté le 10/08/2011 14:38:10
Je ne sais pas si l'élection de Michel Martelly à la présidence ressuscitera cette question de couleur de peau dans le pays, Cependant il y a une frange de la société Haitienne qui n'a jamais hésité à traiter d'autres Haitens comme des citoyens inférieurs à eux. Ti nèg nwè.En 2009 je me suis rendu en Haiti et j'ai côtoyé de près ce sentiment. J'étais l'hôte de ticket magazine à une soirée organisée en grande en prélude au festival musique en folie. Ce festival qui depuis des années s'organisa sur le site de la canne à sucre a été déplacé un peu plus loin. Cependant la soirée inaugurale a été maintenue sur l'ancien site avec à l'affiche une formation Miami Vice composée d'anciens grands musiciens tels Robert Martino, Zouzoule etc pour ne citer qu'eux et l'ensemble du groupe tabou Combo.J'ai eu à côtoyer plusieurs regards dédaigneux d'une clique qui est entre elle où tout le monde se connait. Ce regard m'en disait long et me semblait dire qu'est ce que vous êtes venu chercher ici. J'ai été offusqué de vivre un tel phénomène car j'ai quitté Haiti depuis une trentaine d'années.Du reste regardons un peu la configuration des grands magasins,restaurants, même des administrations de l'état, les directeurs généraux et j'en passe.Cette question de couleur existe bel et bien en Haiti et ne faisons pas semblant qu'elle n'existe plus. La chance c'est qu'on a, c'est qu'on a une nouvelle classe de petite bourgeoisie émergente venant de la diaspora qui nous rend indépendants vis à vis d'eux
Guy
Posté le 10/08/2011 14:36:55
Marche arrière! j'avance au milieu de la quarantaine, j'ai vécu mon enfance en Haiti, d'abord en milieu rurale pour les études primaires, ensuite a Port-au-Prince pour les études secondaires et universitaires, j'ai travaillé dans l'administration publique à aucun moment la question de couleur n'a été posée. J'ai entendu parlé avant Duvalier père comment ça était, je vous avoue que cela ne dit rien a mes copains et dans notre subconscient il n' y a aucun rebondissement, et pourtant nous avons tous étudié le manuel d'histoire de Roger Dorsainvil. Après Le séisme du 12 janvier 2010 on est allé déterrer sous les décombres de vieux demons et les laisse passer la porte du Sénat de la République Hélas! il n' y a aucun problème le fait d'engager une lutte pour le contrôle du pouvoir, mais présenter la couleur de la peau comme toile de fonds me donne vertige. Nous qui sommes a l’extérieur, nous faisons partie de la minorité, on nous accepte comme nous sommes, même avec une éducation primaire, ceux-là qui ont eu l'opportunité de poursuivre leur éducation post-secondaire sont acceptés dans bien des sphères, nous ne sommes pas considérés comme des citoyens de second rang, faites nous grâce, vous messieurs les Sénateurs de mon pays de ce virus psychologique. Le peuple rêve d'une bonne éducation, du travail, des soins de santé adéquats. Eteignez la flamme maintenant avant qu'il ne soit trop tard. Mes salutations patriotiques a tous les sages au Sénat.
Kool Groove
Posté le 10/08/2011 14:00:14
@Deshommes! a dit : «En parlant d'Aristide et de Préval, leurs liaisons avec les mulatresses sont historiques. C'est le prix à payer par certaines familles de mulâtres pour se sentir toujours proche du pouvoir!» C'est bien ce manque de confiance envers l'un et l'autre dont je parlais...Votre ton veut blesser l'autre, comment donc avoir une «round-table» basée sur le respect mutuel?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n