iciHaïti - AMH : Vague d'enlèvements de médecins en Haïti

iciHaïti - Securité : Les activités diplomatiques des Bahamas vont reprendre en Haïti

iciHaïti - Licence : 11 Clubs sur 18 de la D1 obtiennent leur licence (Liste)

iciHaïti - Football : Formation sur l’art du «Coaching»

iciHaïti - Mondial U-20 Chili 2025 : «J-5» nos Grenadiers en phase finale de préparation


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : Liste finale des 21 joueurs sélectionnés

Haïti - Politique : Démenti du Conseiller Présidentiel Leslie Voltaire

Haïti - FLASH : Un 2e contingent Kenyan est arrivé en Haïti

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Nouvelles déclarations autour de la candidature du Dr. Conille
10/09/2011 11:27:59

Haïti - Politique : Nouvelles déclarations autour de la candidature du Dr. Conille
Le Premier Ministre désigné, le Dr. Garry Conille continu de susciter de multiples réactions. Mirlande Manigat, Me. Gervais Charles de l’ordre des avocats de Port-au-Prince et le Député Fritz Chéry, Président du bloc « Rassemblement des parlementaires pour le changement » (RPC), à la Chambre basse font part de leurs positions.

Pour Mirlande Hyppolite Manigat, l’ex candidate défaite à la Présidence, « Ce n'est pas la quantité de pièces qui vont prouver que le concerné répond à toutes les exigences de la Constitution » Mirlande Manigat [qui n’a pas eu connaissance des pièces déposées], reste malgré tout convaincue, que le Dr Garry Conille ne réunit pas les conditions constitutionnelles ayant rapport à la résidence, ni à ses obligations fiscales. Selon elle, « Il est clair que M. Garry Conille n'a pas résidé dans le pays durant ces cinq dernières années de façon consécutive », balayant d’un revers de la main, la thèse selon laquelle il serait un diplomate « Il n'est pas un agent diplomatique. On ne saurait brandir en sa faveur la convention de Vienne sur les relations diplomatiques qui octroie certains privilèges et immunités à ces personnalités. Ceux qui font référence à cette convention ne savent pas de quoi ils parlent » Dénonçant la position de certains parlementaires qui se seraient montrés prêts à voter en faveur du choix du Chef de l’État, sous prétexte que le pays ne peut plus continuer à fonctionner sans un gouvernement, elle rappelle que « La Constitution haïtienne a beaucoup de failles, il faut l'avouer, mais il faut la respecter »

Me. Gervais Charles, bâtonnier de l'ordre des avocats de Port-au-Prince affiche une position favorable au Premier Ministre désigné, il ne croit pas que le choix du Dr Conille, soit un choix imposé, « ...c'est un choix qui a peut être été suggéré, mais je ne crois pas que ce choix est été imposé [...] Je trouve que le choix du Dr. Garry Conille est nettement mieux que les deux précédents et je pense que Garry Conille peut véritablement être un rassembleur, pour que tout le peuple haïtien comprenne, qu'il a un avenir et, qu’il doit travailler ensemble pour aboutir à ce que nous voulons [...] Garry Conille s'est toujours comporté véritablement comme une personne de la majorité [...] » Concernant l’article 157, en particulier l’aspect concernant la résidence du candidat désigné, Me Gervais pense que cela «... dépendra de l'interprétation que les parlementaires vont faire de l'article 157, parce que cela dépend quand même du Parlement. Mon interprétation, c'est que la Constitution ne prévoit pas toutes les choses, la Constitution ne prévoit pas le cas des Ambassadeurs qui travaillent pour Haïti à l'étranger, la Constitution ne prévoit pas d'autant plus, le cas des fonctionnaires internationaux.[...] Le Dr. Conille a un lien très solide avec Haïti [...] et je pense qu'il a sa résidence au niveau d'Haïti et qu'il ne l’a jamais perdu. Selon mon interprétation personnelle, le domicile du Dr. Conille est en Haïti, toutefois, ce point devra être décidé par le Parlement car c'est l’une de ses attributions...»

Le Député Fritz Chéry, Président du bloc « Rassemblement des Parlementaires pour le Changement » (RPC), à la Chambre basse, se dit très confiant que le Premier Ministre désigné, soit ratifié par la majorité des Députés du RPC. Il reste toutefois convaincu, que derrière cette candidature se cache la main invisible de l’Internationale « Tenant compte des vagues de déclarations précipitées de certains de mes collègues en faveur du Dr Conille, il est évident que des décisions ont été déjà arrêtées. » Au sujet de la question de la résidence du Dr Conille, le Député Chéry dit ne pas avoir les compétences pour se prononcer, estimant qu’il semble exister un conflit entre la Charte des Nations unies et la Constitution haïtienne, il propose de consulter des spécialistes en droit international sur cet aspect . Nuançant pour conclure sa position, il souligne qu’« Il ne suffit pas d’avoir une tête bien pleine pour devenir Premier Ministre, il faut aussi des expériences politiques et une bonne connaissance de la réalité... »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3770-haiti-politique-le-dossier-du-dr-conille-entre-les-mains-de-la-commission-speciale.html
https://www.haitilibre.com/article-3764-haiti-politique-garry-conille-confiant-depose-ses-pieces.html
https://www.haitilibre.com/article-3754-haiti-politique-debats-passionnes-autour-de-la-candidature-de-garry-conille.html
https://www.haitilibre.com/article-3756-haiti-politique-residence-ou-non-du-dr-conille-mirlande-manigat-explique.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Guy
Posté le 12/09/2011 00:00:14
Pifo nan nou gen zanno kay ofev! Le temps est a la réflexion, nous devons définir qui sommes-nous et qu'est ce que nous voulons? Si l'autre emprunte le bon chemin et peut nous fait voir le bout du tunnel suivez-le! Madame Manigat, je respecte beaucoup de qualités chez vous, mais je dois souligner une chose : ambiguités, il y en plein dans la Constitution d'ailleurs vous le reconnaissez, soyez honnêtes politicien(nes), beaucoup de juristes ont reconnu que le 7 Février était une date butoire, au nom des intérêts suprêmes de la Nation, nous avons accordé une prolongation à l'ex-Président Préval, disons mieux consensus, dont vous êtes partie. Le courant a l'époque etait favorable a vous, c'etait 8 mois de cela, nous avons une memoire de courte duree c'est dommage! Vous vous souvenez des rencontres de la Secretaire d'Etat Hilary Clinton, dans le défilé Mr. Celestin, Mr. Martelly, Président Preval et finalement, pas des moindres, vous Mme Manigat. Le peuple était absent dans les antichambres l'intelligence des uns et des autres, a su contourner la lettre de la Constitution. La politique prime la loi, les parlementeurs ont invoque la politique pour faire échouer deux Premiers Ministres, la politique sera à nouveau invoquée pour faire ratifier un nouveau désigné. La pièce a deux faces, pile ou face, mais elle reste une seule piece paradoxale mais c'est la réalité. La politique est une guillotine qui peut couper la tête même de celui qui s'en servait déjà.
cramoisi
Posté le 11/09/2011 17:19:48
J'aimerais seulement éclairer la lanterne de @tetechargee, que M. Manigat avait été élu conformement aux provisions légales d'alors puisqu'il y avait un sursis accordé par les dispositions constitutionnelles post Duvalier pour les exilés du régime et par extension pour tous ceux qui vivaient a l'étranger.
tetechargee
Posté le 11/09/2011 12:57:18
En 1988, après seulement 2 ans de résidence en Haiti, Mr. Manigat a été «élu constitutionnellement» Président de la République. Qu'en pense notre grande constitutionaliste, Mme Manigat?
Antonio
Posté le 11/09/2011 09:27:22
Marre de toute cette mascarade on sait que il va être ratifié [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n