Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Cap-haïtien : Parc de jeux «Lakay Fun World»

iciHaïti - Petit-Goâve : Distribution du «Livre scolaire unique»

iciHaïti - Tourisme : Vers la création d’un fonds pour le renforcement du site touristique de Labadie

iciHaïti - Garde Côtière US : Près de 300 haïtiens interceptés au large du Môle Saint-Nicolas

iciHaïti - Hebdo-Route : 25 accidents, 98 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Insécurité : «Maintenir les enfants à l'école est un combat» dixit Ministre Manigat

Haïti - Environnement : La collecte de semences natives d'Haïti se poursuit

Haïti - Insécurité : Suite à l’exécution d’un patient, MSF suspend ses activités à l’hôpital Raoul Pierre Louis

Haïti - FLASH : Le sous-commissariat de Pernier complètement détruit par le gang «Kraze Baryè»


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : J. Lambert et Y. Latortue sanctionnés par les USA, tous les détails
05/11/2022 08:03:31

Haïti - FLASH : J. Lambert et Y. Latortue sanctionnés par les USA, tous les détails
Département d’État des États-Unis, Déclaration du Secrétaire Antony J. Blinken :
« Ce vendredi 4 novembre 2022, je désigne le Président du Sénat haïtien, Joseph Lambert, pour son implication dans une importante corruption et une violation flagrante des droits de l'Homme. Le président du Sénat, Lambert, a abusé de sa position publique en participant à des activités de corruption qui ont porté atteinte à l'intégrité du gouvernement haïtien. En outre, il existe des informations crédibles sur l'implication de Lambert dans une violation flagrante des droits de l'Homme, à savoir une exécution extrajudiciaire, au cours de son mandat au gouvernement.

Cette désignation publique est faite en vertu de l'article 7031 (c) de la loi de 2022 du Département d'État sur les crédits, opérations étrangères et programmes connexes (Div. K, P.L. 117-103), telle que reportée par la loi 2023 sur les crédits permanents (Div. A, P.L. 117-180) ("Section 7031(c)"). En vertu de cette autorité, les fonctionnaires désignés des gouvernements étrangers et les membres de leur famille immédiate ne sont généralement pas autorisés à entrer aux États-Unis. Le Département désigne également la conjointe de Lambert, Jesula Domond Lambert. Cette désignation impose des conséquences pour ceux qui sapent la démocratie par des activités de corruption et des violations des droits de l'Homme. Nous continuons à soutenir les citoyens, les organisations et les fonctionnaires en Haïti qui se sont engagés à susciter de l’espoir et générer des opportunités pour un avenir meilleur pour leur nation.

Dans une mesure distincte mais complémentaire prise aujourd'hui, le Département du Trésor des États-Unis a désigné Lambert en vertu du décret 14059 (imposition de sanctions aux personnes de nationalités étrangères impliquées dans le commerce illicite international de drogue) pour son implication dans le trafic international de drogue. Parallèlement à ces désignations par les départements d'État et du Trésor, le gouvernement du Canada prend des mesures pour tenir Lambert responsable pour son rôle dans l'atteinte à la stabilité en Haïti. Les États-Unis se tiennent aux côtés du peuple haïtien dans la poursuite de la démocratie, de la prospérité et de l'État de droit. »

Le Département du Trésor sanctionne des politiciens haïtiens corrompus pour trafic de stupéfiants :
Ce vendredi 4 novembre 2022, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor des États-Unis a désigné les ressortissants haïtiens Joseph Lambert (Lambert) et Youri Latortue (Latortue) conformément au décret exécutif 14059 du 15 décembre 2021, en ce qui a trait à « l’Imposition de sanctions aux personnes de nationalité étrangère impliquées dans le commerce illicite international de la drogue ».

L’OFAC a désigné Lambert et Latortue pour s’être engagés ou avoir tenté de s’engager dans des activités ou des transactions qui ont matériellement contribué à, ou présentent un risque significatif de contribution matérielle à la prolifération internationale de drogues illicites ou de leurs moyens de production. Lambert est l’actuel président du Sénat haïtien et a occupé des positions politiques en Haïti pendant 20 ans. Latortue est un ancien Sénateur haïtien et un homme politique de longue date. L’OFAC a coordonné étroitement avec l’Administration de lutte contre la drogue (Drug Enforcement Administration) sur cette désignation. L’histoire de Lambert avec le trafic de drogue s’étend sur deux décennies. Au cours de cette période, Lambert a utilisé sa position pour diriger et faciliter le trafic de cocaïne de la Colombie vers Haïti et pour faciliter l’impunité en Haïti pour d’autres trafiquants de stupéfiants. Lambert a également ordonné à d’autres de commettre des actes de violence pour son compte. Son implication dans le trafic de drogue, ses tactiques de corruption et son mépris continu de l’État de droit ont contribué à la déstabilisation continue d’Haïti.

Comme Lambert, Latortue est également impliqué depuis longtemps dans des activités de trafic de drogue. Latortue s’est livré au trafic de cocaïne de la Colombie vers Haïti et a ordonné à d’autres de commettre des actes de violence pour son compte.

« Joseph Lambert et Youri Latortue ont abusé de leurs positions officielles pour mener le trafic de la drogue et ont permis à d’autres criminels et réseaux de transporter plus facilement de la drogue dans la région », a déclaré le Sous-Secrétaire du Trésor en charge des affaires relatives au terrorisme et au renseignement financier, Brian E. Nelson.

« La désignation par le Trésor de Joseph Lambert et de Youri Latortue démontre l’engagement des États-Unis à tenir pour responsables ceux qui contribuent au commerce illicite international de la drogue, facilitent la corruption et ceux qui cherchent à profiter de l’instabilité en Haïti ».

Ce que les sanctions impliquent :
À la suite de cette désignation, tous les biens et intérêts dans les propriétés de la personne désignée qui se trouvent aux États-Unis ou en possession ou sous le contrôle de citoyens américains doivent être bloqués et signalés à l’OFAC. En outre, toutes les entités qui sont la propriété, directement ou indirectement, à 50 % ou plus d’une ou plusieurs personnes bloquées sont également bloquées. Les réglementations de l’OFAC interdisent généralement toutes les transactions par des citoyens américains ou à l’intérieur des États-Unis (y compris les transactions transitant par les États-Unis) qui impliquent des biens ou intérêts dans des biens de personnes désignées ou autrement bloquées.

En outre, les personnes qui s’engagent dans certaines transactions avec les individus désignés aujourd’hui peuvent elles-mêmes s’exposer à des sanctions ou faire l’objet d’une action en justice. De plus, à moins qu’une exception ne s’applique, toute institution financière étrangère qui facilite sciemment une transaction importante ou fournit des services financiers importants aux individus désignés aujourd’hui pourrait faire l’objet de sanctions de la part des Etats-Unis.

Le pouvoir et l’intégrité des sanctions de l’OFAC découlent non seulement de la capacité de l’OFAC à désigner et à ajouter des personnes à la liste des Ressortissants Spécialement Désignés et à la liste des personnes bloquées (Liste de SDN), mais aussi de sa volonté de retirer des personnes de la liste de SDN conformément à la loi. Le but ultime des sanctions n’est pas de punir, mais de provoquer un changement positif de comportement.

Réagissant à ces sanctions, l’ex Sénateur Youri Latortue rejette les allégations etsanctions américano-canadiennes et affirmé sur les ondes d’une radio de la capitale « je me défendrai avec la loi et la vérité ». De son côté, le Président du sénat, Joseph Lambert a déclaré qu'il allait engager une action en justice contre les États-Unis et le Canada.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-37944-haiti-crise-a-l-onu-haiti-salue-l-adoption-des-sanctions-et-rappel-l-urgence-d-une-intervention-armee.html
https://www.haitilibre.com/article-37943-haiti-actualite-zapping.html
https://www.haitilibre.com/article-37919-haiti-onu-barbecue-en-tete-d-une-liste-noire-vote-de-la-resolution-en-attente.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 05/11/2022 17:29:35
Est-ce que c'est rien que ça qui va ramener la sécurité dans le pays, à débloquer les routes nationales et à désarmer les bandits? Attendons de voir.
Rey
Posté le 05/11/2022 10:39:41
C'est une honte pour tous les haïtiens de la diaspora et en haiti, les deux drug dealers sont aussi deux ex-Présidents du Senat [hors sujet] ils méritent du temps en prisons et il faut saisir leurs biens... les Etats Unis ne dorment pas.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n