Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués

iciHaïti - PNH : Funérailles des trois policiers tués à Métivier

iciHaïti - PNH : Réunion d’urgence du CSPN

iciHaïti - Invitation : Conférence débat sur la situation d’insécurité du pays


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #106

Haïti - Indice corruption 2022 : Haïti 171e au monde ex aequo avec la Corée du Nord

Haïti - Mois de l'Histoire des noirs : Message de réflexion de Lesly Condé

Haïti - FLASH : Assassinat de Moïse, 4 suspects détenus en Haïti transférés aux USA


+ de nouvelles



Haïti - Éducation : L’éducation non-formelle, un instrument incontournable
20/01/2023 09:29:32

Haïti - Éducation : L’éducation non-formelle, un instrument incontournable
Mettre en place les dispositifs nécessaires en vue de l’organisation de la gouvernance du sous-système d’éducation non-formelle en impliquant tous les secteurs de la vie nationale, pour garantir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie, l’acquisition de compétences aux enfants, aux jeunes et aux adultes en situation difficile et à besoins spéciaux que l’éducation formelle ne peut satisfaire, c’est l’objectif poursuivi dans le cadre du « Projet d’amélioration de la gouvernance du sous-système d’éducation non-formelle (PAGENF) » lancé le 17 janvier 2023, par le ministère de l’Éducation Nationale de concert avec des partenaires.

Selon le professeur Auguste D’Meza, qui prenait la parole au nom du Ministre Nesmy Manigat, à l’ouverture de cette activité « […] l’éducation non-formelle qui est prise en compte au plus haut niveau du Ministère, doit englober toutes les catégories de délaissés de la société […] ceux qui n’ont jamais eu l’opportunité d’aller à l’école et ceux qui ont été déscolarisés pour des raisons diverses. »

« Il ne faut pas qu’on les oublie. Il faut qu’on ait en vue, en permanence, ces adolescents et ces adolescentes que nous avons gommés de la liste de bénéficiaires de services publics […] Le Ministère, en comprenant l’importance de l’éducation non-formelle, a voulu doter ce sous-secteur, en premier lieu, d’une Politique nationale, puis d’un plan d’actions, mais aussi d’une Commission interinstitutionnelle. »

Pour sa part, Sandra Jacques Michel Saint-Georges, la Secrétaire d’État à l’Alphabétisation « [….] le poids de l’éducation non-formelle dans le combat visant le développement du pays, n’est pas du tout négligeable […] l’éducation non-formelle constitue un instrument incontournable pour placer le pays sur les rails du progrès social et économique.

« L’éducation non-formelle est une priorité du Plan décennal d’éducation et de formation(PDEF) 2020-2030, traduite à travers deux sous-programmes : l’éducation des enfants en dehors de l’école, et l’éducation et l’alphabétisation des adultes », a souligné Bruno Maes, le représentant l’UNICEF en Haïti, avant d’attirer l’attention sur la dimension du chantier qui démarre, se lui, avec ce projet. « le PAGENF est une bonne opportunité pour toute la communauté scolaire de renouveler son engagement en vue d’alphabétiser tous les adultes, en particulier les jeunes filles, d’assurer une éducation de qualité aux enfants qui ont accès au système formel, afin d’éviter leur décrochage, et d’accompagner les enfants en dehors du système formel par des stratégies d’éducation alternative. »

Jean Luc Tondreau, qui parlait au nom de l’UNESCO, a renouvelé sa plaidoirie pour la consolidation du sous-secteur d’éducation non-formelle. Renouvelant sa foi, notamment, dans le potentiel des Centres d’éducation familiale, Jean Luc Tondreau est de ceux qui croient que la prise en main du sous-secteur d’éducation non-formelle sera d’une grande contribution à l’amélioration des conditions de vie d’une bonne part de la population haïtienne.

Le « Projet d’amélioration de la gouvernance du sous-système d’éducation non-formelle (PAGENF) » s’étend sur trois ans (2022-2025). Il vise à doter le MENFP de normes, de standards et d’outils pouvant faciliter la coordination et la gestion de la politique d’éducation non-formelle.

Sa mise en œuvre mobilisera plus de 2 millions de dollars américains qui provient du Partenariat mondial de l’éducation via « Subvention pour la Mise en Œuvre du Programme Sectoriel d’Éducation » (ESPIG) mise en œuvre par la Banque mondiale dans le cadre d’un autre projet plus vaste, le PROMESSE (Promoting a More Equitable, Sustainable and Safer Education).

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-37604-haiti-politique-alphabetisation-et-education-non-formelle-engagement-de-l-etat.html
https://www.haitilibre.com/article-26334-haiti-education-vers-l-elaboration-de-la-politique-nationale-d-education-non-formelle.html
https://www.haitilibre.com/article-25480-haiti-education-vers-la-finalisation-d-un-document-de-politique-pour-l-education-non-formelle.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n