iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés

iciHaïti - Télévision : Le CONATEL accorde une licence d'Exploitation IPTV à la NATCOM

iciHaïti - Championnat de D1 (2024-2025) : Composition des 3 Groupes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Violence des gangs : Appui psychosocial aux personnes déplacées en Haïti

Haïti - J.O Paris 2024 : Athlètes haïtiens et calendrier des épreuves

Haïti - Éducation : «J-3», Début des examens d’État 2024, précisions

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : «Fanm yo la» demande le respect du quota de 30% de femmes
11/10/2011 14:50:01

Haïti - Politique : «Fanm yo la» demande le respect du quota de 30% de femmes
L’organisation féministe « Fanm yo la », demande au nouveau Premier Ministre Garry Conille et au Président Michel Martelly, de tenir compte du quota minimum de 30% dans la formation du nouveau Cabinet ministériel, tel que voté dans l'amendement de la constitution de 1987.

Madame Lisa François de cette organisation, déplore que « seulement deux postes de Direction Générale ont été accordées aux femmes » lors des récentes nominations de Délégués départementaux et de Directeurs Généraux effectués par le Chef de l'État.

La Députée Ogline Pierre, membre du G58 [nouvelle majorité à la Chambre basse] n’hésite pas à conditionner son vote au degré de respect par l’Exécutif, du quota de 30% de femmes dans la composition du prochain gouvernement « je demande au Premier Ministre et au Président de la République d'intégrer les femmes dans le gouvernement qui va venir, parce qu'il faut que le quota soit respecté, même s'il ne peut pas être respecté à 100%, il faut que nous ayons des hommes et des femmes, parce que la chose publique est une affaire de femmes et d'hommes. »

Une revendication qui a peu de chance d’être pleinement satisfaite, car non contraignante, compte-tenu que la Constitution amendée n’a toujours pas été publiée dans le journal officiel « Le Moniteur » et qu’en l’absence, l’article 17.1 modifié, qui fait mention d’un quota minimum de 30% de femmes dans la vie nationale, n’a pour le moment, aucune existence constitutionnelle légale. Rappelons pour mémoire que l’article 17.1 dans la Constitution amendée stipule :

Il est ajouté un article 17.1 qui se lit comme suit :
Le principe du quota d’au moins trente pour cent (30%) de femmes est reconnu à tous les niveaux de la vie nationale, notamment dans les services publics.


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2911-haiti-constitution-c-est-une-victoire-pour-les-femmes.html
https://www.haitilibre.com/article-3455-haiti-politique-les-femmes-sous-representees-au-parlement.html
https://www.haitilibre.com/article-3376-haiti-politique-sophia-martelly-rencontre-les-femmes-deputees.html
https://www.haitilibre.com/article-2889-haiti-constitution-texte-integral-de-la-declaration-d-amendement-de-la-constitution-de-1987.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 12/10/2011 09:32:53
Le travail politique, l'intégration socio-politique, de la femme Haitienne va aider a l'évolution du pays, les hommes ont fait du progrés intellectuel mais ne sont pas évolués malgré leurs gros diplômes, ( ingénieur, docteur en droit, en médecine, en théologie, avocat,ect) il leur manque le vernis ; tolérance, savoir vivre, savoir faire, le sens de la famille, de la responsabilité citoyenne et sociale, donc mesdames du parlement votez donc des lois pour l'aide sociale à la femme mono-parentale, la santé gratuite pour femmes et enfants, dans les centre de santé plus de travailleurs sociaux prés de la population, plus d'infirmiére avec de bons salaire, rehaussez la présence des femmes dans la population.Tant que les autres femmes de la population n'auront pas le respect vous ne l'aurez pas vous méme.
neptune
Posté le 11/10/2011 20:48:40
Ce n'est pas à l'homme de nous donner notre place, c'est aux femmes a savoir ce qu'elles veulent, étre l'épouse, la mére, ou étre une citoyenne à part entiére, ne plus étre la bénévole, derrière chaque homme, il y a une femme pour l'aider à prendre sa place politique, mais deriére la femme ce sont les amies, la famille, au niveau social et politique l'homme haitien n'aide pas la femme, il est misogyne et macho. Alors mesdames la mane ne tombera pas du ciel pour vous, depuis 1804 ce sont les hommes qui ménent en Haiti en politique, ils veulent le pouvoir et l'argent, les femmes restent les potaux mitan pour le maintien de la famille, prenez les places politiques pour les enfants et les autres femmes, il y a du travail à faire pour améliorer la condition féminine, ne soyez pas des députées et des sénatrices j'approuvent, on a raté le train pour la présidence, réveillez vous pour étre dans le ministére.
mimi
Posté le 11/10/2011 18:23:10
Nous avons beaucoup de femmes préparées en Haiti, sont-elles a même de conduIre a bien le rôle politique qui leur sera confié? L'homme haitien accepte difficilement les directives des femmes. Ils ne les secondent pas, ils se rebiffent face au leadershIp de la femme. Il faudra que la femme haitienne fasse valoir ses droits avec fermeté, sans vulgarité et détermination.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n