iciHaïti - Covid-19 : Détérioration attendue de la situation de la sécurité alimentaire

iciHaïti - Environnement : «Nos solutions sont dans la nature»

iciHaïti - Politique : Visioconférence entre Jovenel Moïse et Danilo Medina

iciHaïti - OIM : Formation sur la gestion des cas de migrants vulnérables face au Covid-19

iciHaïti - Covid-19 : 20,000 masques pour les associations culturelles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 24 mai 2020

Haïti - Abus sexuel : Le journal «The Guardian» récidive, la Fédération de Football dénonce

Haïti - Petit-Goâve : Arrestation de 18 membres du Foyer Spirituel des Consciences Unies

Haïti - FLASH : 53 nouveaux cas et 136 cas suspects en 24 heures


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Martelly s'exprime sur la nouvelle force publique
08/12/2011 10:12:31

Haïti - Sécurité : Martelly s'exprime sur la nouvelle force publique
Concernant le financement de la force publique le Président Michel Martelly a déclaré lors d'une interview avec un journaliste d'El Universal qu'il avait trouvé un moyen de financer cette dernière « J'ai identifié un moyen de financer cette force armée de la même manière que j'ai trouvé des fonds pour l'initiative de l'éducation. Je comprends que beaucoup de gens regardent avec prudence ce que nous faisons, mais nous sommes ouverts à travailler avec la société civile », toutefois il n'a pas spécifié s'il agira d'un nouveau prélèvement sur la diaspora, d'une taxe interne ou autres...

À la question de savoir quel pays a offert son aide pour cette nouvelle force, Michel Martelly a répondu « tous les pays. Tout le monde veut aider. Certains ne veulent pas que la force ait des armes, ils aimeraient que se soit un corps d'ingénierie, un corps médical mais ils ne veulent pas qu'ils soient armé, bien que force armée signifie 'la force armée' (rire). »

Concernant la commission dont le décret a été publié ce mardi il a déclaré « Nous avons créé une commission chargée d'étudier et d'évaluer la restitution des Forces armées. Nous avons besoin d'une force moderne, capable et prête à agir en cas de situation d'urgence [...] qui va aider à la reconstruction du pays » ajoutant que « le gouvernement haïtien estime que la nouvelle armée peut coûter environ 30 millions de dollars, un montant minime comparé à ce que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) dépense pour ses opérations. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4423-haiti-securite-commission-d-etat-d-organisation-de-la-composante-militaire-de-la-force-publique.html
https://www.haitilibre.com/article-4418-haiti-securite-la-force-de-securite-nationale-n-est-pas-une-priorite.html
https://www.haitilibre.com/article-4386-haiti-securite-levee-de-l-embargo-contre-haiti.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


patriote
Posté le 27/12/2011 15:55:46
Que l'on veuille ou non Haiti a besoin d'une force militaire,je n'ai pas dit une force de repression mais une force armée pour sécuriser nos frontières et en cas de catastrophe naturelle pour nous venir en aide, jadis nous eumes une armée je peux comprendre un certain temps qu'elle a terrifié la population mais qu'elle armée au monde n'a pas de bévues [hors sujet] Je crois qu'il est temps de remobiliser les Forces armée d'Haiti (FHDA) mais sur d'autres bases et mentalité.
fredo
Posté le 16/12/2011 12:18:40
Pour l'emploi en Haïti c'est une chose vraiment important, pour diminuer l'insécurité, le kidnapping, mais écouter il y en a qui ne veulent pas travailler, plutôt tuer que de travailler, mais avec l’armée tout finira pas s'arranger. Si le président ne veux pas créer une force, il faut renforcer la police nation... et mettre dehors la Minustah, hors de notre pays nous souffrons beaucoup a cause d'eux, c'est vraiment insensé. Il faut qu'ils quittent le pays.
fredo
Posté le 16/12/2011 12:10:39
Bonsoir, nous avons besoin une force dans notre pays, notre chérie Haïti, nous sommes capable de faire tout ce que nous voulons, notre frontière, a besoin de soigner, nous avons de la force mais nous avons de la paresse, le président Martelly va faire quelques choses pour notre pays je le sais, il va nous aider pour la rétablissement de la force en Haïti, je veux que la Minustah quitte notre pays, ils ne savent pas nos coutumes, la guerre à un peu faiblit mais ça na pas suffit, nous ne devons pas être diriger par des gens qui ne savent pas ce qu'ils doivent pour eux-même, laissez nous en paix Minustah, Monsieur le Président à toi de travailler.
Basdos
Posté le 08/12/2011 14:36:31
Cette leçon a Sydney confirme que la diaspora n'est pas un corps monolithique. Il y a une panoplie de points de vue et comme d'habitude, je demande a personne de parler en mon nom. En fait, Haïti a grand besoin de sécurité civile et de stabilité politique. Une force armée moderne est de rigueur car elle peut servir a plusieurs niveaux que ce soit création d'emploi, sécurité civile, intervention dans des situations de crises, participer a la reconstruction du pays etc. Je vois ici des pilotes, des ingénieurs en construction de routes, ponts, d'ordinateurs, traitements de l'eau etc, des électriciens, médecins, mécaniciens, administrateurs, en d'autre mots, des individus directement au service de l’État, capables de répondre aux besoins actuels et futur de notre cherre Haïti en développement.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n