iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF

iciHaïti - Jacmel : 133 prisonniers ont des symptômes similaires au Covid-19

iciHaïti - Saint-Marc : La foudre détruit plusieurs véhicules et chaloupes

iciHaïti - AVIS : 120 bourses de formation en réseaux communautaires internet, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Petit-Goâve : La DGI déterminée à reprendre les terrains de l’État spoliés par le Maire Limongy


+ de nouvelles


Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 28 mai 2020

Haïti - URGENT : Forum internet sur le Covid-19 en Haïti et les dangers des déportations US (sur réservation)

Haïti - FLASH : Nouveau vol de retour vers les USA

Haïti - Canada : Vers la régularisation du statut des demandeurs d'asile haïtiens qui travaillent dans les centres de soins pour aînés

Haïti - FLASH : Plus de 1,000 cas dans le département de l’Ouest


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Evans Paul suggère au Gouvernement de négocier sans exclusion...
28/03/2012 10:57:43

Haïti - Sécurité : Evans Paul suggère au Gouvernement de négocier sans exclusion...
Dans l’affaire de l’occupation des anciennes bases des FAd’H par des individus en treillis et parfois armés, Evans Paul le leader de la Konvasyon Inite Demokratik (KID), exhorte le Gouvernement à chercher une solution par la négociation avec tous les occupants au cas par cas, sans exclusion : ex-militaires, jeunes recrues et même avec les bandits...!

Le leader du KID, se montre très critique sur la gestion de l’occupation des anciennes bases des FAd’H « j'estime que le gouvernement a une attitude de complaisance ou de complice par rapport à ces gens, dans les deux cas le gouvernement ne montre pas qu'il gère la question correctement ». Evans Paul rappelle que «...c'était un État irresponsable qui a démobilisé l'armée et qui n'a pas assumé certaines responsabilités administrative » qui fait qu’aujourd’hui le pays se trouve dans cette situation.

Pour Evans Paul « Il faut que le gouvernement cherche une solution pacifique basée sur la négociation » une négociation que le leader du KID envisage à tous les niveaux sans exception...

« [...] il faut qu'il [le Gouvernement] ait quelque chose à offrir aux anciens militaires, il faut le faire au cas par cas, il y a des personnes qui étaient vraiment des militaires, qui ont des contentieux avec l'État et bien, il faut que le gouvernement discute avec ces militaires pour voir ce qu'ils demandent et dans quelles mesures l'État peut les satisfaire.

Pour l'autre catégorie, je les appelle les aspirants militaires, ce sont des personnes en raison de leur âge, qui n'ont jamais été dans l'armée, comme M. Martelly a annoncé qu'il va y avoir une armée, [...] le Président pourrait leur dire : si vous déposez vos armes volontairement, venez vous inscrire et maintenant je pourrai considérer votre intégration dans la prochaine armée, si bien sûr vous remplissez les conditions, physiques, intellectuelles, morale...

Peut-être qu'il y a une troisième catégorie, qui sont des repris de justice ou bien des évadés de prisons, là encore, le Gouvernement doit leur faire une offre, on peut étudier vos dossiers, on peut alléger vos peines dans la mesure où volontairement vous déposez vos armes... »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-5255-haiti-politique-selon-rosemond-jean-il-y-a-1-500-militaires-legaux-sur-le-territoire.html
https://www.haitilibre.com/article-5232-haiti-securite-vers-une-solution-pacifique-ou-un-affrontement.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


dd
Posté le 30/03/2012 22:05:01
Certe on a besoin d'une armée mais pas de cette approche. Une réforme serait plutôt eminente pour la restitution de l'armée, je parle d'une armée avec des caractéristiques différentes tout a fait moderne mais pas comme des rebelles habillés en militaire. Il aurait été préférable d'appliquer pour un permit afin d'organiser une marche réclamant l'intégration légale et constitutionelle de l'armée pour le bien être du peuple haitien et la sécurité nationale.
Brunet.Britus
Posté le 28/03/2012 16:57:11
Me. Evens Paul ! Je suis entièrement d'accord avec vous, le gouvernement doit négocier obligatoirement avec ces ex-militaires pacifiquement, consciemment l'État Haitien leur doit, car, il y a 17 ans qu'Aristide a substitué les FAd'H, sans les liquider, sans aucune récompense, c'est un abus et Martelly avait promis au peuple Haitien qu'il va remettre sur pied les FAd'H. Aussi, ces ex-militaires doivent être conscients qu'il y a certains d'entre eux qui sont maintenant incompétents, dú á leur áge, leur état physique, leur capacité intellectuelle et autres, car nous n'avons pas besoin d'une force armée médiocre, donc tous ceux qui étaient vraiement des militaires et qui se trouvent dans la catégorie de ceux qui ne sont pas qualifiés pour la prochaine Fad'H le gouvernement doit les compenser. Ainsi la Paix se rétablira en Haiti sans massacre, sans agression.
bacoulou
Posté le 28/03/2012 16:10:26
On aime jouer avec les mots:puis-je savoir combien de membres le groupe KID dispose pour qu'on sache de quoi Monsieur Paul est-il leader? Est-il le secrétaire général à vie de ce groupe? Déjà 26 ans, ne trouve-t-il pas qu'il est temps de céder la place! De quoi vit-il? [hors sujet] Il faut arrêter les balivernes.ramassis de conneries : « Peut-être qu'il y a une troisième catégorie, qui sont des repris de justice ou bien des évadés de prisons, là encore, le Gouvernement doit leur faire une offre, on peut étudier vos dossiers, on peut alléger vos peines dans la mesure où volontairement vous déposez vos armes... »
Rtcma
Posté le 28/03/2012 14:55:54
Malheureusement, l'analyse du KID n'est pas trop bien cadré en tenant compte du contexte actuel. Car ces hommes armés qui se réclament d'une force légalement reconnue par la Constitution de 1987 et dont leur remobilisation en série rentre aujourd'hui en ligne droite d'un discours de campagne. Donc monsieur Martelly doit agir sur ce dossier dont il s'est chargé à mainte occasions; 18 nov. 1er janvier etc.. Aujourd'hui le silence du Chef de l'Etat est a la fois complice et suspect. Certains Ministres démissionnaires dont la justice, l'intérieur etc. doivent faire montre de prudence lorsque c'est la politique qui donne le ton dans ce dossier brûlant. Il est presqu'impossible sur le comment parvenir à désarmer les restes de l'armée démobilisée par Monsieur Aristide et qui serait remobiliser a l'appel du nouveau Chef d'Etat haitien sans un affrontement. Une chose est sûre, il nous reste une armée quand même en Haiti et elle recrute dans le but de renforcer son effectif, de transmettre son savoir faire et quelque par son savoir être comme vous la voyez ou comme vous l'avez subi. kesyon group ame ilegal oubye semi ilegal nan peyi ki gen respe pou mounn pa rezoud konsa dele ou byen iltimatom+somasyon san effet... koze sa pa ka yon jwet messieurs. Salut a mes frères haitiens...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n