iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF

iciHaïti - Jacmel : 133 prisonniers ont des symptômes similaires au Covid-19

iciHaïti - Saint-Marc : La foudre détruit plusieurs véhicules et chaloupes

iciHaïti - AVIS : 120 bourses de formation en réseaux communautaires internet, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Petit-Goâve : La DGI déterminée à reprendre les terrains de l’État spoliés par le Maire Limongy


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 28 mai 2020

Haïti - URGENT : Forum internet sur le Covid-19 en Haïti et les dangers des déportations US (sur réservation)

Haïti - FLASH : Nouveau vol de retour vers les USA

Haïti - Canada : Vers la régularisation du statut des demandeurs d'asile haïtiens qui travaillent dans les centres de soins pour aînés


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Vers une solution pacifique ou un affrontement ?
23/03/2012 09:57:14

Haïti - Sécurité : Vers une solution pacifique ou un affrontement ?
Le jour même où le Ministère de l’intérieur, sommait les individus armés en treillis militaires, de cesser leurs activités et de quitter les anciennes casernes des Forces Armées d’Haïti ainsi que tous les sites appartenant à l’État haïtien, Me Michel Pierre Brunache le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique envoyait une lettre à Mario Andrésol, le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (PNH) lui enjoignant de « prendre toutes les mesures appropriées afin de mettre fin à ces agissements qui violent la Constitution et les lois de la république [...] La circulation d’hommes en uniforme et parfois armés n’appartenant ni à la Minustah ni à la PNH est absolument inacceptable. La police se doit d’agir avec la dernière rigueur en vue de mettre fin à cette situation illégale qui trouble l’ordre public. »

Au lendemain de la déclaration du Ministère, Mariano Fernández, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti et chef de la Minustah, préoccupé par la présence des hommes armés dans les anciennes casernes des ex-FAd’H qui selon lui, est de nature à nuire à l’image du pays sur la scène internationale à un moment où son fonctionnement dépend en grande partie de la coopération externe, il souhaite qu’une solution pacifique soit trouvée à ce problème a déclaré «... je crois que le gouvernement a réagit de façon très claire si vous lisez la déclaration qu'a fait le Ministre de l'Intérieur, c'est remarquablement claire [...] nous sommes tout à fait d'accord avec le gouvernement et nous avons un mandat au Conseil de Sécurité de travailler avec le gouvernement, avec la police et nous sommes prêt à apporter la contribution nécessaire pour résoudre le problème [...] nous croyons que, toutes les revendications que ces personnes ont, doivent être faites de façon ordonné, pacifique, pas armée et dans le calme [...] Je crois que c'est très important pour Haïti d'en finir avec ces questions de manière pacifique, calme aussitôt que possible... »

Mercredi, Anthonal Mortimé, le Secrétaire exécutif de la Plateforme des Organisations Haïtiennes de Droits Humains (POHDH), a appelé le gouvernement à fournir des explications sur la provenance des moyens logistiques dont disposent ces individus, selon lui, il ne suffit pas de demander de déposer les armes, mais il faut opter pour une solution durable. Il estime que le Gouvernement traite ce dossier avec légèreté et irresponsabilité et croit qu’une solution à l’amiable ne devrait pas être le choix de l'Etat.

Jeudi, l’historien Georges Michel, Membre de la Commission d'État sur « l'organisation de la composante militaire de la force publique » qui travaille sur le projet de mise sur pied de la nouvelle force haïtienne de sécurité en appui à la PNH, croit que « Ce serait malheureux de recourir à la force pour déloger les individus qui se réclament des anciennes Forces Armées d’Haïti. Mais, s’ils continuent à faire la sourde oreille aux appels leur demandant de vider les lieux, les autorités vont devoir faire usage de la force ».

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-5214-haiti-securite-le-ministere-de-la-defense-somme-les-occupants-a-quitter-les-anciennes-casernes.html
https://www.haitilibre.com/article-5211-haiti-insecurite-ultimatum-expire-situation-sur-le-terrain-inchangee.html
https://www.haitilibre.com/article-5158-haiti-securite-les-anciennes-bases-des-ex-fadh-toujours-occupees.html
https://www.haitilibre.com/article-5101-haiti-securite-evacuation-des-bases-des-fad-h-martelly-rencontre-la-minustah.html
https://www.haitilibre.com/article-5095-haiti-securite-le-ministre-de-l-interieur-donne-15-jours-de-delai.html
https://www.haitilibre.com/article-5082-haiti-securite-occupation-des-anciennes-casernes-mesures-gouvernementales.html
https://www.haitilibre.com/article-4929-haiti-securite-vives-reactions-du-depute-bourjolly-sur-les-ex-membres-des-fad-h.html
https://www.haitilibre.com/article-4924-haiti-securite-thierry-mayard-paul-rappel-a-l-ordre-les-militaires-demobilises.html
https://www.haitilibre.com/article-4920-haiti-securite-d-anciens-militaires-entendent-defendre-les-bases-qu-ils-occupent.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


mere
Posté le 23/03/2012 19:16:43
Salut tout le monde, je pense qu'on désarmer les anciens militaires sinon ils vont recommencer a faire des actes de banditisme. Aimons notre pays, notre peuple.
rey
Posté le 23/03/2012 19:16:38
Nous n'avons pas besoin d'avoir des problèmes en Haiti, nous sommes au mois de Mars, c'est a partir de ce mois que les tourites Haitiens prennent leurs décisions pour aller en vacances en Haiti durant les Mois Avril, Mai, Juin, Juillet et Août. Nous avons un rêve de faire venir des Touristes et investisseurs en Haiti, ce n'est pas le moment d'utiliser la forces pour cela et n'oubliez pas que le monde entier nous regarde comme un peuple incapable de gérer un petit probleme comme cela calmement dans la Paix.
lorlor
Posté le 23/03/2012 15:17:01
Ces hommes ne peuvent pas occuper ces espaces sans l'aval du Président de la République ouvertement favorable a la remobilisation des FAd'H. Cette action trouve aussi la bénédiction du Ministre de la justice et de la sécurité publique ainsi que celui de l'intérieur et de la défense. Cette nouvelle phase de théâtre vise directement le Directeur de la PNH dont sa démission est une passage obligée pour le pouvoir d'avoir la main mise sur la PNH afin de continuer a produire les dérives qui menacent les acquis démocratiques. Les ministres cités en haut savent pertinemment que seul le Président de la République peut négocier avec ces hommes, s'il n'est pas déjà trop tard.
Neg lakay
Posté le 23/03/2012 13:10:54
Qui d'entre nous ont l'habitude de dire qu'une force armée «moderne» est possible ou nécessaire en Haiti ? Il faut se rendre à l'évidence que, quel que soit le nom et les épithètes qu'on accolera à une nouvelle force armée en Haiti, ce sera une Institution qui ne manquera pas d'utiliser ses «pouvoirs» pour se mêler de politique. Sans doute, avec autant de mépris pour les intérêts du peuple haitien que les politiciens du parlement qui utitlisent l'espace de pouvoir constitutionnel législatif pour régler des querelles personnelles. Les militaires démobilisés n'ont pas tout à fait tort de réclamer des dédommagements. Mais ils sont en train de se montrer incapables de respecter les pouvoirs civils établis. Par ailleurs, comment arriver à leur réclamer dédommagements pour les torts commis aux individus, aux familles, à la Nation, durant les décennies duvaliéristes où ils ne se comportaient qu'en force de répression dans les casernes, dans les prisons, dans les rues ? [hors sujet] Ceci dit, les militaires démobilisés auraient intérêt à respecter les pouvoirs civils qui commencent encore fragilement à s'établir en Institutions démocratiques aujourd'hui. Sinon, ils ne feront que donner raison à ceux, nombreux, qui ont peur du retour d'une armée en Haiti.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n