iciHaïti - Floride : Interception d’un yacht de luxe rempli de migrants haïtiens

iciHaïti - USA : Un avion militaire AC-130 atterri à Port-au-Prince

iciHaïti - FAES : Don d’une génératrice de 375 KVa à l’Hôpital La Paix

iciHaïti - Insécurité : Le terminal Pétrolier de Varreux bloqué

iciHaïti - Politique : Avancée considérable au cours de ce mois d’avril


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Royal Caribbean annule ses escales en Haïti jusqu'à l’automne

Haïti - ONU : Le point sur les sources d'armes illicites et les flux financiers

Haïti - FLASH : À Genève, Haïti réclame l’aide de l’ONU pour la restitution par le France de la dette de l’indépendance

Haïti - FLASH : «J-1» Installation du CPT et élection du Président-coordonateur


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le Parlement rejette le délai du Président Martelly
17/07/2012 10:52:19

Haïti - Politique : Le Parlement rejette le délai du Président Martelly
Le Député Levaillant Louis Jeune, Président de la Chambre basse a fait savoir que le Parlement ne tiendrait pas compte de l’injonctions de la présidence de désigner dans un délai de 8 jours [le délai expire ce mardi], ses 3 représentants au sein du prochain Conseil Électoral Permanent. Rappelons que dans une lettre datée du 9 juillet adressée aux Présidents des deux Chambres, le Chef de l’État leur a écrit « [...] J’estime qu’il est nécessaire de toute urgence que le Sénat de la République et la Chambre des députés se réunissent en Assemblée [...] aux fins de choisir, à la majorité des 2/3, conformément aux dispositions prises par l’article 192 de la Constitution de 1987 amendée, les 3 membres qui devront faire partie du Conseil Électoral Permanent (CEP) [...] Il serait vivement apprécié, que la liste des membres choisis par l’Assemblée Nationale, soit transmise à la présidence dans un délai maximum de 8 jours à compter de la réception de la présente [...] »

Levaillant Louis Jeune affirme qu’il s’agit là « d’une manœuvre du Président Martelly, pour mettre des bâtons dans les roues des parlementaires » et que le Chef de l’État doit comprendre, que le Parlement n’entend agir sous aucune pression « Le Parlement est un pouvoir indépendant qui ne reçoit d’ordre de quiconque, encore moins d’un autre pouvoir » expliquant qu’il fallait plus de temps pour désigner les 3 membres du pouvoir législatif qui auront mandat, avec les 3 membres du Pouvoir Exécutif et Judiciaire, d’organiser des élections en Haïti, durant les 10 prochaines années.

Plusieurs parlementaires, estiment que le Sénat aujourd'hui dysfonctionnel, doit pouvoir disposer de temps pour résoudre des problèmes internes. Rappelons, qu’après l’échec de l’engagement pris au Club Indigo par les Sénateur, aucune séance n’a pu avoir lieu au Sénat [faute de quorum] depuis le vote de la déclaration de Politique Générale du Premier ministre...

Toutefois, le Président de la Chambre basse, qui déclare qu’il « n’est pas question de précipiter les choses » et que « le Parlement prendra le temps nécessaire pour recruter ses représentants » se dit néanmoins conscient, de la nécessité de mettre en place le Conseil Électoral Permanent, affirmant que des dispositions sont en train d’être prises dans les bureaux des deux Chambres, en vue du recrutement des 3 représentants du Parlement au CEP...

Le Sénateur Steven Benoit considère pour sa part, que le délai proposé par le Chef de l’État est « un manque d’égard au Parlement ». Quant au Sénateur Jean William Jeanty, il entend s’opposer au choix des représentants du Législatif en quittant la salle à chaque séance concernant ces choix, en vu d’empêcher l’atteinte du quorum requis.

Pendant ce temps, le Chef de l’État à confirmé que l’Exécutif avait déjà choisi ses 3 représentants et Me Néhémie Joseph, le Porte-parole du Conseil Supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ), informe que 75 personnalités, dont 6 femmes, ont fait le dépôt de leurs pièces pour le poste de Conseiller électoral.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-6153-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html
https://www.haitilibre.com/article-6129-haiti-cep-le-president-martelly-met-la-pression-sur-les-parlementaires.html
https://www.haitilibre.com/article-6066-haiti-politique-certains-senateurs-sont-des-enfants-irresponsables.html
https://www.haitilibre.com/article-6059-haiti-cep-probleme-de-communication-entre-les-presidents-des-2-chambres.html
https://www.haitilibre.com/article-5995-haiti-politique-la-designation-des-3-membres-du-parlement-pour-le-nouveau-cep-s-annonce-difficile.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


sagesse
Posté le 18/07/2012 10:54:27
Mes chers amis n'oubliez pas qu'Haiti avec ne peut et ne doit aller vite dans rien de ce qu'elle fait .Nous sommes le premier pays libre mais le dernier dans le développement il faut garder tout en provisoire. ex: nap eki yon projet rout 12 met pou 2 machin apre 50 an na panse yon lot 50 met. Donc ce Conseil Permanent ne sera pas un avantage pour eux, car ils ne pourront plus acheter leur poste.
tete
Posté le 18/07/2012 07:02:41
Le Sénateur Benoit a bien raison: Vu la capacité x de travail de nos parlementaires et leur volonté y à relever le pays à leur niveau z, c'est bien un manque d'égard que de leur proposer 8 jours pour choisir 3 représentants, le polynome x plus y plus z étant toujours égal à zéro si l'on prend les 2 Chambres comme domaine de définition.
Boloco1
Posté le 17/07/2012 15:40:10
Sincèrement en qualité d’haïtien témoin des événements et conscient de la situation, Je ne vois pas un ultimatum dans le délai de 8 huit jours mentionné dans la lettre adressée au parlement haïtien par la présidence. Je pense et je crois que l’ultimatum se trouve plutôt dans la tête de ces pauvres parlementaires cherchant à tout prix une opportunité pour continuer la guerre du règlement de compte enclenchée par le parlement depuis un bon bout de temps. En d’autres termes, je peux dire que ces incompréhensifs mercenaires n’ont aucun intérêt dans le « durable » puisque le long terme est difficilement « achetable » et ne peut être fait en vertu d’une quelconque militance comme cela a été dans la plupart des eternels CEP provisoires que le pays a connus. Qui ne se fixe pas alors un terme pour atteindre ses objectifs, s’il n’est pas insensé ? Les 8 jours, à mon humble avis, sont plutôt symbolique en ce sens que cela attire l’attention des concernés sur le fait qu’il n’y a pas de temps à perdre. Je pense qu’un tel message pourrait être compris par ma fille qui est admise en quatrième année, n’est-ce pas ? Mais comment des « parlementaires » n’arrivent pas à percer de si petit mystère, bref. Leur faut-il une loupe peut être ? Je pense que même à la loupe ils ne vont pas pouvoir voir parce que le véritable problème est peut-être qu’ils portent les yeux sous les pieds et la compréhension dans [modération]. Que Dieu bénisse Haïti !
Kool Groove
Posté le 17/07/2012 13:58:03
Une simple question d'egos.... Je suis chef, personne, même le Président n'a le droit de m'imposer un ultimatum. Voici ce qui arrive lorsque la division du Labeur ne s'applique point... On retrouve des cireurs de bottes au Parlement, des médecins au Senat, des voleurs de voitures... etc.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n