iciHaïti - Antony Blinken évoque la reprise des vols des compagnies américaines

iciHaïti - CNDS D1 playoffs : Résultat de la deuxième journée

iciHaïti - Port-de-Paix : Nouvelle place publique à la rue Monfort

iciHaïti - Éducation : Rappel des dates officielles des examens d’États

iciHaïti - FAES : Travail temporaire pour 97 jeunes


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le Palais aux 365 portes menacé de démolition par le gang «Gran Grif»

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Humanitaire : L’UNICEF fourni de l’eau potable sur tous les sites de familles déplacées

Haïti - Environnement : Le CPT veut dépenser plus d’un milliards de Gourdes pour nettoyer les rues…

Haïti - FLASH : Le Commandant Kenyan de la Mission à la tête d’une délégation de haut niveau est à Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Les sénateurs proposent la formation d’un CET en attendant le CEP...
07/11/2012 11:06:56

Haïti - Politique : Les sénateurs proposent la formation d’un CET en attendant le CEP...
Malgré l’absence de 8 sénateurs, le Président Martelly qui avait appelé au dialogue les membres du Sénat, a rencontré lundi soir au Karibe, une douzaine de sénateurs : Andris Riché, Dieuseul Simon Desras, Francisco Delacruz, François Lucas Saint-Vil, Fritz Carlos Lebon, Jean-Baptiste Bien-Aimé, Jean Willy Jean-Baptiste, Jean William Jeanty, Jocelerme Privert, Mélius Hyppolite, Pierre Francky Exius et Steven Benoît, afin de tenter de trouver une solution au conflit, qui bloque le Parlement, en présence de Mgr Pierre-André Dumas et du pasteur Sylvain Exantus médiateurs de « Religions pour la Paix ».

Le Sénateur Andris Riché (OPL), a présenté au Chef de l’État la proposition d’un Conseil Électoral Transitoire (CET) [limité seulement à l'organisation des sénatoriales et des élections des collectivités territoriales], formule qui reprend l’essentielle du « Conseil Électoral Conjoncturel » présenté par ce même sénateur, lors d’une rencontre, le 4 septembre dernier, avec le Chef de l’État et 17 Sénateurs. Proposition qui avait été rejeté à l’époque entre autres, par les Sénateurs William Jeanty, Steven Benoît, Anick Joseph et Jean Baptiste Bien Aimé.

Il semble que lundi, cette « nouvelle formule remaniée » a l’appui des sénateurs, qui voient dans ce CET, la possibilité de compléter le Sénat, avant de désigner les représentants du Pouvoir Législatif au Conseil Électoral Permanent...

La particularité [et seule nouveauté] de ce CET, réside dans la désignation,après entente avec l’Exécutif sur le processus, des 3 représentants du Pouvoir Législatif, à partir de membres de la Société Civile [comme c’était le cas a l’époque du Conseil Provisoire]. À cette fin, suivant cette proposition, les représentants des secteurs religieux, organisations féminines, associations paysannes, associations socio-économiques et la Presse, devront désigner chacun deux représentants et l'Assemblée Nationale choisira à partir de cette liste, les 3 représentants du Pouvoir Législatif devant siéger au sein du Conseil Électoral Transitoire... [en autant que cette approche obtiennent le soutien des 2/3 de la Chambre basse...]

Le Sénateur Jeanty, qui s’est toujours opposé à un Conseil Électoral Permanent, visiblement satisfait, estime qu’un pas important a été fait dans la résolution de la crise, et a précisé que selon cette nouvelle proposition, après les élections, le Pouvoir Exécutif et le Pouvoir Judiciaire, devront confirmer leurs représentants au Conseil Electoral Permanent...

Notons que l’introduction de cette notion de « confirmation », permettrait à l’évidence, au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) d’installer ses trois nouveaux représentants, en ne confirmant pas ceux déjà installés... Toutefois, l'on peut se poser la question de la constitutionnalité d’un CET constitué au deux tiers par des membres actuellement nommés dans le cadre d’un Conseil Permanent [Exécutif et Judiciaire] et le dernier tiers, représenté par la Société civil, sur la même base que l’ancien Conseil Électoral Provisoire...

Le Sénateur Francky Exius a expliqué que la proposition entendait respecter les choix déjà réalisés par l'Exécutif et le CSPJ, toutefois les sénateurs apportent un nuance contradictoire, en suggérant, que les membres déjà nommés [au Conseil Permanent] ne « sont là que pour un Conseil Électoral de Tansition mais non pas pour un Conseil électoral permanent »... [?]

Le Président Michel Martelly qui reconnait que c’était une bonne discussion, a pris acte de la proposition, mais n’a rien décidé. Le Chef de l’État a annoncé la formation d’une Commission de suivi, afin de poursuivre les négociations. Il a mentionné que « Religions pour la Paix a fait des propositions que nous pouvons accepter » sans toutefois fournir des détails sur ce qu’était ces propositions...

De nouvelles séances de travail sont donc envisagées entre la Présidence et les sénateurs mais toujours en présence des médiateurs de « Religions pour la Paix ».

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-7085-haiti-politique-l-impossible-assemblee-martelly-rencontre-des-senateurs.html
https://www.haitilibre.com/article-6597-haiti-elections-les-parlementaires-tournent-en-rond-autour-du-cep.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


neptune
Posté le 07/11/2012 22:09:09
Ils veulent mettre l'Exécutif à genoux. Ils représentent la force, non le peuple, ce sont des narcissiques, ils n'ont aucune conscience citoyenne, ce sont des dinnausores, la loi du fort [hors sujet] CET ou CEP, où est la différence? Ils ne veulent pas respecter la Constitution [hors sujet]
drasick
Posté le 07/11/2012 21:59:29
Appelez ça comme vous voulez CET, Conseil Électoral Provisoire, cest la même chose juste una nuance de mot... Ils sont fous ses romains, disons ces sénateurs.
lgef
Posté le 07/11/2012 21:39:41
C'est justement la manière insouciante et destructrice des politiciens haitiens de faire de la politique qui a fait du chanteur Martelly un Président aujourd'hui. Et on verra ce scénario se reproduire. Car ces politiciens n'inspirent rien par leur agir. Et détrompons-nous, la populace qu'ils peuvent faire sortir dans les rues sont à même de prendre des notes et de comprendre,
Guy
Posté le 07/11/2012 17:04:22
Nudite ou nullite! Apres la premiere seance en Assemblee Nationale en Mai 2011 et avant la publication des amendements scélérats on croyait que les parlementaires étaient des gentlemen et des sages. Ils portaient des chapeaux de laine, des cravates et chausettes Pierre Cardin, des paires de chaussures Paleo Rossi, des costumes bien taillés confectionnees chez Monfiston (tissus casimir), des sous-vêtements Fruit of the loom en sortant de la galerie ils commencent a ôter les ornements au point en plein midi ils enlèvent la dernière piece sans qu'ils s'aperçoivent qu'ils n'ont plus rien a cacher. Quelle idiotie cette affaire de CET! La proposition même frise l'indécence a quand la fin des aventuriers au Grand Corps?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n