iciHaïti - Santé : Remise de dix véhicules aux directeurs départementaux

iciHaïti - J.O. Paris 2024 : Le Gouvernement fait enfin un geste financier pour aider la délégation olympique haïtienne

iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Table Sectorielle du sous-secteur de l'alimentation scolaire, un bilan impressionnant

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : «J-1» Match d’ouverture de nos Grenadiers contre le Mexique

Haïti - Taiwan : Vers la relance du chantier du Lycée d'excellence à Quartier Morin

Haïti - Technologie : 16 millions US$ pour la transformation numérique du Gouvernement


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Lutte contre la détention préventive
09/02/2013 10:12:24

Haïti - Justice : Lutte contre la détention préventive
En Haïti, 80% des personnes incarcérées ne sont pas jugées, attendant parfois jusqu’à 6 à 10 ans pour être fixés sur leur sort. Réduire le nombre de personnes en détention préventive prolongée et sa durée, a toujours constitué un défi pour les autorités judiciaires du pays. Depuis 2011, 6 Comités multisectoriels s’activent pour affronter le problème dans 4 départements d’Haïti [Croix-des-Bouquets et Petit-Goâve (Ouest), Les Cayes (Sud), Cap Haïtien (Nord), Saint Marc et Gonaïves (Artibonite)].

Une initiative qui donne déjà des résultats en Artibonite, explique Astride Erdain, membre du Comité de suivi de la détention préventive prolongée des Gonaïves (Artibonite). Elle représente la Section justice de la Minustah, au sein du groupe et se rend régulièrement à la prison des Gonaïves, pour inventorier les prisonniers « Pour avoir la liste des détenus, je me réfère soit au greffe de la prison, soit directement aux prisonniers. Je classe leurs dossiers en fonction de leur ancienneté ou de la gravité de l’infraction mise à leur charge. »

Établi en décembre dernier, afin de lutter contre la détention préventive prolongée, dite « illégale », qui mine le système carcéral et juridique haïtien, les treize membres du Comité se réunissent tous les quinze jours pour identifier les causes des retards enregistrés dans le traitement des dossiers et assurer leur suivi pour qu’ils soient jugés « Depuis la création du Comité, 11 détenus sont déjà passé devant un juge et attendent un verdict, et 27 dossiers sont en cours d’examen. La répartition des tâches se fait sur la base de consensus entre les représentants des différentes institutions concernées », a précisé Me Friscat Gilles, Substitut du Commissaire du Gouvernement en charge de la prison des Gonaïves.

Actuellement, 250 personnes sont en garde à vue, dont 11 mineurs et 10 femmes. « Ces chiffres changent au jour le jour. Certains rentrent et d’autres sortent, parfois, sans que le greffe en soit informé », déplore Oldnick Joseph, greffier à la prison des Gonaïves.

A terme, la Minustah, en soutien aux autorités de la justice, prévoit la mise en place d’un Comité dans chacune des 18 juridictions du pays.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4624-haiti-social-sophia-martelly-preoccupee-suite-a-sa-visite-a-la-prison-de-petion-ville.html
https://www.haitilibre.com/article-4143-haiti-justice-une-justice-lente-et-inefficace.html
https://www.haitilibre.com/article-2703-haiti-justice-detention-une-faible-amelioration.html
https://www.haitilibre.com/article-1669-haiti-justice-aberrations-du-systeme-judiciaire-haitien.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n