iciHaïti - Boat People : 86 haïtiens intercepté au large de Providenciales

iciHaïti - ALERTE : Tentatives d'escroqueries liées à des bourses d’études en France

iciHaïti - Cap-Haïtien : Une maison s’effondre au moins 2 victimes

iciHaïti - Social : Amélioration sanitaire dans les prisons haïtiennes

iciHaïti - Tennis : Naomi Osaka abandonne sa nationalité américaine


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : 34 policiers tués en 9 mois, une hausse de plus de 200%

Haïti - Politique : Helen La Lime nommée à la tête la nouvelle Mission spéciale de l’ONU en Haïti

Haïti - Politique : Pus de 200 organisations de plus de 20 pays soutiennent la lutte en Haïti

Haïti - Social : Timide reprise des activités après 3 jours de mobilisation


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Amaral Duclona, bras armé d’Aristide, condamné à 25 ans de prison
24/05/2014 07:36:59

Haïti - Justice : Amaral Duclona, bras armé d’Aristide, condamné à 25 ans de prison
Vendredi, au terme d’un procès d’une semaine, le jury de la cour d’assises de Paris, a prononcé un verdict de 25 ans de prison dont 2/3 ferme contre le Chef de gang haïtien des « chimères » Amaral Duclona, alias « Berthone Jolicoeur » accusé de l’enlèvement, de la séquestration et de la mort le 7 janvier 2004, de Claude Bernard Lauture, un chef d’entreprise franco-haïtien, opposant au régime de Jean-Bertrand Artistide, https://www.haitilibre.com/article-11174-haiti-justice-ouverture-en-france-du-proces-d-un-chef-gang-de-chimeres.html

Après près de 2 heures de réquisitoire, l’avocat général, Philippe Courroye a requis 25 ans de prison ferme sans peine de sureté, rappelant que le jury « [...] devra sanctionner la dangerosité de cet homme, chef de gang sanguinaire. Et, par-delà les frontières et les océans, adresser un message fort à tous ceux qui méprisent la vie, leur dire que tôt ou tard, arrive l'heure de la justice et qu'ils devront répondre de leurs actes. » Le message a bien été reçu, puisque après délibération le jury a été encore plus sévère que la demande de l’avocat général en imposant une peine de sureté des 2/3 (sans possibilité libération conditionnelle).

La veuve de Bernard Lauture, Marie-Louise Michelle, à l’origine de la plainte qui a conduit à la tenu de ce procès s’est dite satisfaire du verdict mais regretté l’absence de mise en cause de l'ex-président Jean-Bertrand Aristide. Rappelons que dans son témoignage devant la cour elle avait déclaré « J'ai l'intime conviction que l'enlèvement de mon mari a été télécommandé par Jean-Bertrand Aristide et exécuté par Amaral Duclona. » https://www.haitilibre.com/article-11195-haiti-justice-deuxieme-jour-du-proces-d-amaral-duclona.html

La défense de Duclona avait plaidé l'acquittement, mettant en évidence les manquements et faiblesses de l'enquête de la police haïtienne sur laquelle s’est basé l'instruction française et l'absence de témoins haïtiens, qui n'ont pas répondu à la convocation de la cour d'assises.

Une défense balayée par l’avocat général qui a démontré que le dossier avait apporté « des preuves accablantes et irréfutables » prouvant l'implication d'Amaral Duclona dans l'enlèvement, la séquestration et la mort de l’homme d’affaire Bernard Lauture. Pour l’avocat général, ce crime a un mobile politique estimant que « l'ombre du pouvoir de l'ancien président Aristide plane sur cet enlèvement, le gang de Duclona étant son bras armé. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-11195-haiti-justice-deuxieme-jour-du-proces-d-amaral-duclona.html
https://www.haitilibre.com/article-11174-haiti-justice-ouverture-en-france-du-proces-d-un-chef-gang-de-chimeres.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Sherley
Posté le 08/02/2016 14:05:57
La justice Française doit faire appeller Aristide comme témoin.
Jaguar
Posté le 01/06/2014 15:53:03
Quelque soit ce qu'a commis un Haitien, il ne devrait pas etre a se faire juger par les arrieres petits-fils de colons, alors que la constitution haitienne ne reconnait pas la legislation francaise: Ceux qui se rejouissent aujourd'hui doivent reflechir a ce sujet. Normalement, au lieu des descendant de colons, la seule institution qui a droit de juger et condemner dans ce domaine, est le PTI ( Tribunal penal international), ce qui veut dire l'arrestation de Duclona donne pour resultat le suivant: Kidnappeur KIdnappe par des kidnapeurs coloniaux). Oui pour juger un Haitien chez lui, non chez les autres, et nous devons travailler la-dessus au niveau constitutionnel...
dduval
Posté le 25/05/2014 22:33:18
Messieurs, il faut essayer de comprendre le système judiciare des pays dits avancés. Tout le monde s'attendait a une dénonciation de la part du chef des chimères, mais il est resté muet; on ne pourrait pas appele Aristide par devant un tribunal pour crime par association, cela ne se fait pas. Il est vrai qu'on sent l'ombre de l'ex-Président dans ce crime macabre, celui a qui le crime profite en est l]auteur, mais cela n'est pas suffisant pour le mettre à la table des accusés. Et pour tous ceux qui disent que l'avocat de la défense est un petit crétin; j'aimerais poser cette question; saviez-vous ce qu'a offert Aristide a l'avocat et de plus, saviez-vous ce qu'a offert l'avocat a Duclona ? Personne ne sait, mais avec le temps, la vérité sortira d'elle même.
Rive
Posté le 25/05/2014 14:23:23
la justice haïtienne a manqué de faire son travail pour condamner ce criminel [hors sujet] La justice doit faire appeler Aristide comme complice et supporteur d'un tel homme dès qu'on peut prouver des liens entre les deux.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n