iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.

iciHaïti - Social : Jouez et découvrez l'esprit de Noël avec Digicel

iciHaïti - Éducation : 53% des écoles fonctionnent, taux par département


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #58

Haïti - Éducation : Le livre numérique unique, un réel changement dans la manière d'enseigner

Haïti - Caricom-Cuba : Le Président de Cuba prône une solution pacifique à la crise en Haïti

Haïti - TPS : Déclaration du Sénateur démocrate Edward J. Markey


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : René Préval, un appel au calme hypocrite
17/11/2010 12:09:30

Haïti - Insécurité : René Préval, un appel au calme hypocrite
René Préval, le président d’Haïti a lancé mardi soir un appel au calme après les heurts qui ont opposé des manifestants à des casques bleus de l'ONU à Cap Haïtien et à Hinche.

« Créer le désordre et l'instabilité n'a jamais apporté de solution dans un pays qui traverse des moments difficiles » a déclaré le président dans un message préenregistré « Les tirs d'armes à feu, les jets de bouteille, les barricades de pneus enflammés ne permettront pas d'éliminer le germe du choléra. Au contraire, cela empêchera les malades de recevoir des soins et de livrer les médicaments là ou cela est nécessaire » concluant sur un appel au maintien de la solidarité avec les autorités nationales et la communauté internationale.

Comment le « chef de l’État » peut-il déclarer que les armes ne sont pas les bons moyens pour résoudre les problèmes du choléra (ce qui est vrai) et d’autre part, garder le silence sur les commandos armés de sa plateforme politique INITE, qui intimident et terrorisent la population et les candidats de l’opposition à 11 jours du scrutin ?

Faut-il voir dans ce silence volontaire, la confirmation que l’utilisation des armes est plus efficace lorsque l’on parle de politique ou que le scrutin justifie les moyens? Il aurait mieux valu, que le Président commence à lancer un appel au calme à ses propres troupes, plutôt que de relayer les consignes de la Minustah sans réfléchir...

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-1674-haiti-social-emeute-a-cap-haitien-16-blesses-2-morts.html
https://www.haitilibre.com/article-1653-haiti-elections-un-commando-d-inite-seme-la-terreur-a-jacmel.html
https://www.haitilibre.com/article-1520-haiti-politique-des-hommes-d-inite-tirent-sur-un-candidat-de-l-ucadde.html
https://www.haitilibre.com/article-1639-haiti-insecurite-les-armes-fantomes-d-inite.html
https://www.haitilibre.com/article-1400-haiti-insecurite-des-armes-de-guerre-en-circulation-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-1413-haiti-insecurite-distributions-d-armes-la-minustah-dans-les-brumes.html
https://www.haitilibre.com/article-1665-haiti-epidemie-preval-rejette-les-responsabilites-sur-le-gouvernement.html


S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


themistocle leonidas
Posté le 18/11/2010 15:57:19
Il est plus criminel de laisser le Pays sous la coupe de pareils «nullards». Ce n'est pas le report des élections qui va enrayer la progression du choléra. Les élections nous offrent une chance de nous débarrasser de ces «cafards» qui souillent le nom d'Haiti à l'extérieur.
Harfang des Neiges
Posté le 17/11/2010 18:40:02
M. Préval, face à l'énorme problème de Santé Publique, se doit de reporter les élections. Faire des élections dans ce contexte constituerait une négligence criminelle.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n