iciHaïti - Politique : La POHDH préoccupée par l’insécurité et la corruption

iciHaïti - Politique : Bilan de la semaine parlementaire...

iciHaïti - USA : Kenneth Merten souligne le partenariat du gouvernement américain

iciHaïti - Port-de-Paix : Le couple présidentiel célèbre la fête de l'Immaculée Conception

iciHaïti - Justice : 70e anniversaire de la Déclaration des Droits de l'homme


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Politique : Projet de plan d’aménagement et d’extension de Jérémie

Haïti - Social : Lancement de l’Édition 2018 de «Weekend des Jeunes» dans le Nord-Ouest

Haïti - Environnement : Le Ministre de l’Environnement en Pologne pour la COP24

Haïti - Politique : Le Président Moïse plaide pour la Paix et l’unité


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La violence se déchaine à Petit-Goâve, nombreux dégâts
13/03/2018 10:04:20

Haïti - FLASH : La violence se déchaine à Petit-Goâve, nombreux dégâts
Lundi, 3ème semaines de manifestation à Petit-Goâve, les lycéens réclament toujours le retour en classe, privés de cours en raison d’une grève des enseignants qui exigent leur nomination et le paiement de leurs arriérés de salaires.

Aux environs de 10h00 a.m. « des élèves » du Lycée Faustin Soulouque de Petit-Goâve animés d’une colère extrême, ont fait irruption dans l'enceinte du Parquet et du Tribunal de Première Instance (TPI), brisant les vitres, les climatiseurs, endommageant les portes, brûlant le drapeau avant de pénétrer dans les locaux qu’ils ont vandalisé dans un déchainement de violence, renversant bureaux, chaises, jetaient par terre des documents semant la terreur chez les avocats et les juges qui pris de panique, couraient se mettre à l'abri, appelant en vain la police.

Les jeunes étaient organisés en deux groupes, le premier à l’intérieur brisait tout sur son passage pendant que l’autre groupe à l'extérieur lançait des pierres. Sur la voie publique « les lycéens » ont brûlé des documents du Parquet.

Selon les témoignages d’employés si ces jeunes avaient pu s'introduire dans les greffes du Parquet et du TPI, ils auraient mis le feu dans toutes les pièces « Depuis la période post 86, c'est du jamais vu » a déclaré un employé du Parquet.

Des agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) sont finalement intervenus pour assurer la sécurité des locaux du Parquet et du Tribunal de Première Instance...

Rappelons que le 1er mars « les lycéens » avait déjà pris d’assaut le Parquet et causé de nombreux dommages https://www.haitilibre.com/article-23731-haiti-petit-goave-reactions-de-l-ordre-des-avocats-sur-le-vandalisme-et-les-vols-au-tpi.html . Il semble que les autorités locales n’ont retenu aucune leçon des précédents actes de vandalisme et que les mesures visant à protéger les biens publics sont de toutes évidences absentes ou inefficaces, tout comme celles pour mettre fin à ces violences estudiantines.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-23765-haiti-petit-goave-les-professeurs-grevistes-boudent-l-invitation-du-gouvernement.html
https://www.haitilibre.com/article-23731-haiti-petit-goave-reactions-de-l-ordre-des-avocats-sur-le-vandalisme-et-les-vols-au-tpi.html
https://www.haitilibre.com/article-23697-haiti-flash-violence-et-vandalisme-a-petit-goave-nombreux-dommages.html
https://www.haitilibre.com/article-23688-haiti-flash-la-situation-degenere-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-23679-haiti-flash-affrontement-violent-a-petit-goave-entre-eleves-plusieurs-victimes.html
https://www.haitilibre.com/article-23671-haiti-education-ecoles-et-lycees-paralyses-a-petit-goave.html

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


fanfan
Posté le 13/03/2018 17:33:02
Je ne saurais imaginer quelque chose de pareil soit produite parce que l'état haïtien a prélevé 1.50 dollars à la source sur chaque transfert expédié vers Haiti en plus il a prélevé des frais sur les appels téléphoniques sortant de l'extérieur et ceci tout au profit de l'éducation. Comment aujourd'hui des professeurs ne peuvent pas rémunérer?
Romau
Posté le 13/03/2018 11:29:05
Dans une démocratie, les gens peuvent faire entendre leur voix et reclamer les droits garantis par la constitution. Cependant, en Haiti nous sommes dans une confusion où l'Etat et les gens ne saisissent pas bien l'esprit de la democratie. Les gens en Haiti donnent chaque jour une definition differente à la democratie afin de la courber vers leurs interêts, peu importe que ces interêts soient mesquins ou hors de la loi. L'Etat à son tour ne saisit pas bien l'esprit de la democratie, c'est pourquoi il reste très passif devant la décadence d'un peuple qu'il devrait diriger, proteger, corriger et eduquer. Si des jeunes ecoliers peuvent penetrer dans l'enceinte d'un parquet dans une ville pour detruire des documents et causer d'autres domâges, ça veut dire beaucoup; ces jeunes sont des criminels devant la loi ou bien ils sont fous ou bien l'Etat haitien est incapable de diriger Haiti. Si l'Etat ne peut pas proteger ses biens, comment va-t-il convaincre les gens du secteur privé d'investir beaucoup plus dans ce pays? Pourquoi ces jeunes croient que c'est par la violence qu'ils vont trouver de la solution? Pourquoi l'Etat ne paie pas les professeurs? Est-ce que les haitiens n'ont pas une culture de dialogue? Si oui, pourquoi tout differend doit se regler dans la rue?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n