Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - Sécurité : Un membre actif d'un gang de Canaan blessé mortellement

iciHaïti - Santé : Bilan du Centre Ambulancier National (janvier 2023)

iciHaïti - Insécurité : Enlèvement du Recteur de l’Université Publique du Bas-Artibonite

iciHaïti - Année du Patrimoine : Inventaire des costumes d’Haïti

iciHaïti - Concacaf Championship U-17 : Pas de pause pour nos Grenadiers


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Haïti 3e au classement mondial du nombre de journalistes tués (Rapport 2022)

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #107

Haïti - Justice : Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Volker Türk attendu en Haïti

iciHaïti - RD : 13,500 haïtiens rapatriés en 20 jours en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Création de deux importantes Commissions parlementaires
04/05/2011 10:27:50

Haïti - Politique : Création de deux importantes Commissions parlementaires
Hier Mardi, la 2ème session parlementaire a permis la création de deux commissions importantes. Soixante-cinq députés ont répondu à l’appel nominal.

Le Sénat a procédé à la formation d’une Commission spéciale, composée des Sénateurs : Jeanty, Evallière Beauplan, Wencesclass Lambert, Michel Clérié, Jean William, Youri Latortue et Moïse Jean-Charles.

Cette commission sera chargée d’enquêter sur les résultats définitifs contestés du second tour des législatives qui remet en cause la victoire de 17 sièges à la Chambre des Députés et de deux au Sénat, majoritairement au profit de la plateforme au pouvoir (INITE). La Commission analysera le rapport de la Mission conjointe de l’OEA/CARICOM (MOEC) qui recommande la prise en compte des résultats préliminaires pour les élus contestés. De plus, la Commission procèdera a des entretiens avec les différents secteurs concernés en vue de tenter de résoudre la grave crise post-électorale provoquée par la proclamation de ces résultats.

D’autre part, les deux chambres (Députés et Sénateurs) se sont entendues sur la création d’une seconde Commission composée de 15 membres [9 députés et 6 sénateurs] qui sera chargé de l’examen de la déclaration d’amendement de la Constitution. Les deux blocs constituant cette commission, devraient remettre respectivement leur rapport; jeudi et vendredi prochain, avant que ne commence le « marathon » de votes pour la révision de la Constitution où près de 50 articles sont concernés. Le Parlement ne disposera en effet que de 3 jours avant la clôture des travaux de la 49 ème législature prévue au calendrier pour le 9 mai prochain pour voter les amendements...

Par ailleurs, plusieurs membres de la diaspora du collectif « Banm dwa m » fort de plus d’un millions de signatures recueillies dans la diaspora, participent aux différentes séances du parlement en vue de sensibiliser les parlementaires sur la question de la double nationalité.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2862-haiti-elections-sortie-de-crise-la-solution-de-gaillot-dorsinvil.html
https://www.haitilibre.com/article-2854-haiti-elections-rumeurs-autour-des-decisions-du-cep.html
https://www.haitilibre.com/article-2842-haiti-elections-il-revient-au-cep-d-evaluer-les-conclusions-des-experts-dixit-bellerive.html
https://www.haitilibre.com/article-2841-haiti-elections-rapport-de-la-moec.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Olivierjr
Posté le 04/05/2011 17:15:55
Une commission spéciale composée uniquement de Sénateurs ne peut former un comité impartial et indépendant dans un litige mettant en cause des confrères parlementaires. Cette commission est indubitablement en conflit d'intérêts et se trouve du coup inapte à gérer une telle situation. D'ailleurs, les Sénateurs qui forment cette commission ont été élus dans des situations aussi controversées et houleuses que leurs collègues de la plateforme INITE. Leur légitimité peut être tout aussi bien mise en cause par la partie adverse. Le CEP a induit en erreur tout le peuple haitien du début à la fin de cette mascarade électorale qui a coûté inutilement tant d'argent. Cette saga post-électorale ne mènera nulle part ou du moins ne fera qu'aggraver la crise politique du pays.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n