iciHaïti - Taekwondo : Haïti ne participera pas au JO Paris 2024

iciHaïti - Humanitaire : Le PAM va bientôt manquer de stock alimentaire

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 7 premières journées

iciHaïti - Mondial Chili 2025 : «Jour J» tirage au sort des Groupes (Phase de qualification)

iciHaïti - Dajabón / Monte Cristi : Plus de 100 haïtiens illégaux arrêtés à la frontière en 24h


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le décret MODIFIÉ de création du Conseil présidentiel publié (officiel)

Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Diaspora : Inauguration de deux nouvelles écoles fondamentales dans le Nord-Est

Haïti - Mondial Chili 2025 qualification : Nos Grenadiers U-20 connaissent leurs adversaires (Calendrier)

Haïti - FLASH : Aucune transition politique n’a été aussi sanglante (Rapport)


+ de nouvelles



Haïti - Élections : La Saga de la Commission Sénatoriale d’enquête se poursuit...
07/06/2011 13:52:25

Haïti - Élections : La Saga de la Commission Sénatoriale d’enquête se poursuit...
La Commission Sénatoriale d'enquête sur la corruption et les fraudes électorale tente de poursuivre cette semaine ses auditions dans l’espoir que se présenteront devant la commission : Gaillot Dorsinvil, le Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) mais aussi Edmond Mulet, l’ex-Chef de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) et Colin Granderson, le Président de la mission d'observation électorale OEA/ CARICOM (MOEC).

Le Sénateur Youri Latortue qui préside la Commission Sénatoriale d'enquête a déclaré hier lundi « ...nous sommes supposé recevoir tous les greffiers et huissiers du Conseil électoral, mais ils doivent venir avec leurs documents [...] pour que nous puissions examiner les décisions, comment elles ont été prises, [...] nous savons qu'il y a des minutes, des délibérés, qu’il y a des décisions proprement dites... [...] étant donné qu'il y a beaucoup de documents, le Vice-Président du CEP nous a dit qu'il les mettraient à notre disposition, au lieu de les déplacer [...] nous allons donc aller aujourd’hui au siège du Conseil Électoral pour regarder tous ces documents [...] nous espérons que cela va nous permettre d'y voir plus clair, surtout qu'il y a beaucoup de déclarations d'avocats du contentieux qui sont très pertinentes et nous espérons pouvoir vérifier leurs déclarations.

Nous avons aussi écrit au Directeur de l'Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF), pour qu'en même temps, il regarde par rapport aux déclarations qui ont étaient faites, les mouvements de comptes, au niveau des membres du Conseil Électoral [...] donc l'enquête se poursuit. Nous allons aller au Centre de Tabulation également et nous attendons cette semaine, la réponse à la correspondance que nous avons adressée à M. Edmond Mulet et M. Colin Granderson, pour qu'ils puissent venir d'ici vendredi, témoigner devant la Commission [...] à partir de l’ensemble de ces déclarations, nous pensons que d'ici la première semaine d'ouverture de la deuxième session parlementaire, nous allons travailler sur le rapport, pour que nous puissions le remettre à l'Assemblée Nationale. »

Gaillot Dorsinvil, le Président du CEP était toujours absent ce lundi sans que l’on sache trop où il se trouve. Interrogé sur ce sujet, Pierre-Louis Opont, le Directeur Général du Conseil Électoral n’a pas pu fournir de précision déclarant « Je ne suis pas allé au bureau des conseillers pour savoir qui était là et qui n'était pas là. »

En marge de la cérémonie de lancement de la semaine de l'enfance organisée par l’Institut du Bien-être social et de recherches (IBSR) avec l'appui du Fonds des Nations-Unies pour l'enfance (UNICEF), le Président Martelly a tenu à faire savoir que « la Présidence va convoquer le CEP et nous souhaitons qu'ils [les membres du CEP] se présentent devant nous [...] s'ils ne se présentent pas, alors nous pourrons dire clairement la position que nous allons prendre [...] une fois que je les aurais convoqué, en tant que Président de la République, et s'ils ne se présentent pas, je saurais ce que cela veut dire. Je vais les convoquer dès aujourd'hui. »

De nombreux secteurs estiment que Gaillot Dorsinvil n’est pas le seul responsable, que les autres conseillers et le Directeur Général sont tout aussi responsables d’avoir avalisé les résultats communiqués par le CEP. Ces secteurs accusent aussi, sans les nommer, certains responsables du gouvernement sortant ainsi que des personnalités et dignitaires de la Communauté Internationale, qui ont joué un rôle de premier plan dans l'organisation des dernières élections...

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3094-haiti-justice-ou-est-gaillot-dorsinvil.html
https://www.haitilibre.com/article-3065-haiti-justice-la-commission-senatoriale-d-enquete-poursuit-ses-auditions.html
https://www.haitilibre.com/article-3046-haiti-politique-des-conseillers-electoraux-devant-la-commission-d-enquete-senatoriale.html
https://www.haitilibre.com/article-3028-haiti-justice-gaillot-dorsinvil-desobeissance-envers-l-autorite.html
https://www.haitilibre.com/article-3023-haiti-justice-pierre-louis-opont-convoque-au-parquet-ce-mercredi.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


patriot
Posté le 07/06/2011 18:10:09
Je ne crois pas qu'on doit poursuivre seulement Mr.Gaillot, s'il y avait des séparations de l'argent au niveau du CEP, qu'il ne serait pas le seul a confisquer cet argent, ils sont tous responsables. Si Gaillot doit être jugé, il faut aussi juger les autres membres de cette institutions [modération]
francis45a
Posté le 07/06/2011 17:21:01
Ceux qui font l'objet de corruption en Haiti doivent rendre compte à la justice et ce, en toute transparence. Haiti doit se développer, c'est un devoir pour le peuple haïtien et la diaspora
moune guadeloupe
Posté le 07/06/2011 16:43:06
Je suis de plus en plus soulagé, j'ose espérer que ce bon travail ne reste pas sans fin. Il faut que les responsables haitiens sachent, que dès maintenant, on peut les juger et les condamner s'il le faut. Qu'ils ne sont pas au-dessus de la loi, qu'on peut lancer un mandat international contre-eux. Depuis toujours, c'était trop facile pour les dirigeants haitiens de voler, de magouiller sans aucune crainte, on dirait que c'était normal et nous, qui vivons à l'étranger, ne savons à quel Saint se vouer quand les médias parlent de notre Haiti chérie. Aujourd'hui, il faut que ça change, véyé enwo, véyé anba. viv haiti têt kalé.
Kool Groove
Posté le 07/06/2011 15:45:42
Il est clair que ces minables n'ont que leurs intérêts mesquins à cœur, il est aussi évident qu'ils sont prêts à voler, tuer et même mourir pour sauvegarder les dits intérêts. Alors boys and girls, y-a-t-il une place pour ces messieurs dans la nouvelle Haiti dont nous avions tant revée? J'en ai marre de ces Conzé.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n