iciHaïti - Sécurité : De la parole aux actes, la PNH en action

iciHaïti - PNH : Arrestations de 4 trafiquants dont 2 policiers

iciHaïti - Éducation : Coopération haïtiano-mexicaine

iciHaïti - PNH Nord : Arrestations de 5 dangereux criminels

iciHaïti - Nécrologie : L’ex-Ministre de l’intérieur Anick François Joseph est décédé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 29 octobre 2020

Haïti - RD : Une plainte contre Haïti pourrait être déposée à l’OMC

Haïti - Politique : Intervention du Président Moïse au symposium sur la corruption

Haïti - Politique : L’Office de la Protection du Citoyen favorable à une nouvelle Constitution


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Nouvelles actions violentes du Groupe «Phatom 509» dans la capitale
17/09/2020 10:12:11

Haïti - FLASH : Nouvelles actions violentes du Groupe «Phatom 509» dans la capitale
Mercredi un groupe de « policiers », armés et encagoulés ont manifesté violemment, exigeant toujours la libération de Pascal Alexandre un membre de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants incarcéré. [injustement selon les manifestants] depuis le 13 mai dernier au Pénitencier National, accusé d’assassinat, d’incendie criminel, de destruction de biens publics et d’atteinte à la sûreté de État https://www.haitilibre.com/article-30777-haiti-justice-un-policier-incarcere-au-penitencier-le-groupe-phantom-lance-un-ultimatum.html compte bien multiplier leurs actions jusqu’à la libération de leur collègue

C’est un cortège de motards, de policiers en uniforme et de civils, la plupart armés qui ont manifesté avec violence, sur fond de coup de feu, érigeant des barricades de pneus enflammés et faisant de nombreux dégât sur leur passage.

Le bilan partiel fait état d’au moins 7 véhicules de l’État et un camion compressif de la mairie de Delmas incendiés ; incursion violente dans les locaux du Fonds d’Assistance Économique et Sociale, les manifestants ont brisés portes et fenêtres, saccagées les locaux et détruit par le feu des véhicules dans le garage de l’institution, avant de s’en prendre aux locaux de la Société de financement et de développement agricole et industriel, situé à Bourdon puis de s’attaquer à l’annexe de l’Office National d’Identification (ONI) pour la deuxième fois cette semaine…

Face à ces violences répétées quotidiennement, le Premier Ministre Joseph Jouthe, tout en reconnaissant que les moyens utilisés par les manifestants sont « déplorable » propose à ces individus le dialogue, estimant que le Gouvernement de doit pas faire pareil et combattre les armes par les armes… Pour Jouthe qui se veut rassurant « […] Les policiers contestataires vont s’assoir et dialoguer […] »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-31803-haiti-flashdechainement-de-violence-des-policiers-du-groupe-phantom-509.html
https://www.haitilibre.com/article-31787-haiti-justice-le-groupe-phantom-509-lance-un-ultimatum-et-menace.html
https://www.haitilibre.com/article-30777-haiti-justice-un-policier-incarcere-au-penitencier-le-groupe-phantom-lance-un-ultimatum.html
https://www.haitilibre.com/article-30755-haiti-securite-le-groupe-phantom-509-bientot-signale-comme-groupe-terroriste-a-l-international.html
https://www.haitilibre.com/article-30644-haiti-politique-le-groupe-phantom-509-dans-le-collimateur-de-la-justice.html
https://www.haitilibre.com/article-30641-haiti-flash-violente-manifestation-de-policiers-du-groupe-phantom-509.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Homme-de-Jacmel
Posté le 17/09/2020 17:23:14
Messieurs, arrêtez de diriger un pays avec l'improvisation, soyez plus responsables. Une armée avec 300 soldats et avec des fusils depuis 1956 n'est pas à sa place.
cafriq
Posté le 17/09/2020 11:22:44
Mais ca ne va pas dans votre tête Monsieur le 1er Ministre? Votre réponse est tout a fait incohérente. Comment pouvez-vous demander de négocier avec des gens qui ont été déclarées préalablement "terroristes" par votre propre gouvernement? Vous devez peut-être consulter avec vos partenaires internationaux sur la façon de traiter avec des terroristes. Sinon, si vous voulez jouer les "chicken", ayez le courage de déclarer publiquement que vous avez commis une erreur de qualifier ces policiers de terroristes.
pipo
Posté le 17/09/2020 10:28:33
Erreur, on fait face a une insurrection, le seul moyen est de combattre les armes par les armes.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n