iciHaïti - AVIS : Le Carnaval de Jacmel est inscrit au registre du Patrimoine National

iciHaïti - MUPANAH : Exposition «Les visages de la Liberté»

iciHaïti - Cap-Haïtien : Des cadenas pour immobiliser des poids lourds

iciHaïti - Social : Moïse inaugure de nouvelles infrastructures de la DINEPA

iciHaïti - Sécurité : Le DG de la PNH rappel à l’ordre le syndicat des policiers


+ de nouvelles


Haïti - Politique : Jovenel Moïse remet les clés d’une flotte de véhicules à la PNH

Haïti - Turks and Caicos : 23 «Boat people» haïtiens interceptés au Sud de Bird Rock

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #306

Haïti - Football éliminatoire : Haïti défendra son ticket au Mexique pour les JO de Tokyo 2021


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : La rareté du dollar et l’instabilité socio-politique affectent l’accès alimentaire
07/12/2020 09:22:44

Haïti - Agriculture : La rareté du dollar et l’instabilité socio-politique affectent l’accès alimentaire
Dans son dernier bulletin sur Haïti de novembre 2020, l’Organisation Internationale Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) le réseau international des systèmes d'alerte précoce contre la famine rapporte « Après des pluies très en dessous de la normale entre septembre et octobre, surtout dans la région Nord, de fortes précipitations ont été observées partout les premiers 10 jours de novembre, en marge de la dépression tropicale « Eta », mais la distribution spatiale et temporelle de ces précipitation ont été irrégulières. Ainsi, hormis les zones irriguées et les montagnes semi-humides, cette irrégularité, ajoutée à la baisse des surfaces agricoles cultivées a conduit à des récoltes d’automne en dessous de la normale. »

Par ailleurs FEWS NET constate que le climat sécuritaire s’est détérioré davantage et les cas d’enlèvement contre rançons, d’assassinat et des manifestations socio-politiques se poursuivent de qui contribuent à détériorer davantage les conditions de disponibilité et d'accès alimentaires, en perturbant l'approvisionnement des marchés.

De plus, FEWS NET souligne « […] malgré des injections importantes et régulières de dizaines de millions de dollars par la Banque Centrale sur le marché des changes, il devient de plus en plus difficile d’en faire l’acquisition. Le taux de change sur le marché informel va jusqu’à 85 gourdes pour un dollar alors que le taux de référence de la Banque Centrale était de l’ordre de 66 gourdes, au 23 novembre. Cela commence à inverser la tendance baissière des prix des produits importés observée depuis septembre, impactant négativement le pouvoir d’achat des plus pauvres et de ceux dépendant directement ou indirectement des transferts de l’étranger. »

Le bulletin conclus que « […] les moyens d’existence sont toujours perturbés, malgré une amélioration légère de la disponibilité due à des récoltes d’automne. Les ménages pauvres et très pauvres continueront donc d'adopter des stratégies de crise ou de stress pour maintenir le niveau actuel de leur consommation alimentaire. Une insécurité alimentaire de Crise (IPC Phase 3) et de Stress (IPC Phase 2), se maintiendra donc dans la plupart des régions.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-31880-haiti-agriculture-perspectives-sur-la-securite-alimentaire-jusqu-en-janvier-2021.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n