Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves

iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères

Haïti - FLASH : La Jamaïque prête à déployer des militaires et policiers en Haïti

Haïti - Économie : Perte de plus de 3,500 emplois annoncée dans le secteur textile

Haïti - FLASH : L’inflation proche de 50% (décembre 2022)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Martelly partage son rêve d’Haïti, au sommet de la CARICOM
04/07/2011 10:27:46

Haïti - Politique : Martelly partage son rêve d’Haïti, au sommet de la CARICOM
Dans son discours d’ouverture du 32ème Sommet des Chefs d'État du CARICOM [qui s’achève ce lundi 4 juillet] à Saint Kitts et Nevis, devant les représentants des 14 États membres, le Président Martelly a partagé, dans la première partie de son allocution, son rêve d’un Haïti meilleur et de ceux qui l’ont inspiré. Dans le seconde partie, le Chef de l’État a fait plusieurs propositions et pris des engagements, tout en expliquant les grandes orientations de la politique étrangère de son Gouvernement. Nous publions en deux articles les points essentiels de son discours. Ce premier article, concerne la vision de Martelly pour l’Haïti de demain.

Discours d’ouverture du Président Martelly - Première partie :

« Permettez moi de vous remercier, le Gouvernement et le Peuple de Saint Kitts et Nevis, pour l'accueil chaleureux qu'ils nous on réservé, cela ne fait que renforcer le sentiment d'admiration que j'ai pour ce peuple en particulier et pour les caribéens en général, dont on ne finira jamais de louer le sens de l'hospitalité et surtout, celui des arts qui fleurissent sous toutes les formes sur cette terre, sur cette terre qui a produit, non seulement de très grands écrivains et de très grands poètes, mais aussi de très grands artistes.

Je profite de l'occasion pour rendre un hommage particulier et mérité, à Monsieur Edwin Carrington, ex-Secrétaire Général de la CARICOM, qui a su, pendant plus de vingt ans, mener à bon port la barque de notre organisation. Le travail effectué par lui, témoigne combien il est un grand caribéen et nous souhaitons qu'il serve de modèle aux générations actuelles et futures.

Je profite de l'occasion pour saluer mon collègue de la Colombie, Monsieur Juan Manuel Santos et lui confirmer combien nous sommes intéressés à approfondir les relations entre nos deux pays. Je salue aussi la présence parmi nous de Monsieur José Miguel Insulza et le remercie une fois de plus pour l'assistance apporté par l'OEA en Haïti.

Monsieur le Président, Chers Collègues, Mesdames, Messieurs,

Ma présence ici ce soir avec vous, ne représente pas seulement une simple formalité protocolaire ou a une simple participation, à un sommet de la CARICOM. Je connais l'importance que vous accordez à Haïti, c'est un pays qui vous est cher, non seulement pour des raisons ethno-culturelle, mais aussi pour des raisons d'ordre historique. Vous lui avez accordé une attention très grande et nous vous en sommes reconnaissant, même si parfois, il y a des moments passagers d'incompréhension. Ce sont des choses, qui arrive dans toutes les bonnes familles, qui servent parfois à resserrer d'avantage les liens de fraternité et de convivialité. Je suis venu ce soir, vous apporter le message d'amour et d'amitié du peuple haïtien, je suis aussi venu vous apporter le message d'espérance du peuple qui m'a voté et m'a permis d'être son porte-parole ce soir, auprès de la grande famille caribéenne.

Le Révérend Martin Luther King avait fait un rêve pour les États-Unis, moi aussi j'ai fais un rêve pour Haïti et son peuple. J’ai rêvé d'une Haïti où après mon mandat de cinq ans, la plupart des enfants d'Haïti apprendront à lire et à écrire. J'ai rêvé d'une Haïti, où au-delà de la force de capacité de résilience du peuple haïtien, nous pourrons arriver à créer ou à jeter les bases d'un environnement moins dégradé et successible de mieux résister aux intempéries, aux séismes et à l'action insidieuse des pluies sur le sol et les habitats. J'ai rêvé d'une Haïti où la croissance économique et la durabilité du processus de développement permettra au peuple haïtien, de mieux exprimer son étonnante capacité créatrice, non seulement à travers les arts, mais aussi à travers la science et la technologie. Je rêve d'une Haïti forte, belle et prospère, tels que l'ont rêvé les héros de notre indépendance, Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines, Henri Christophe, Alexandre Pétion... Ce sont eux qui inspirent ma vision et ma mission.

Certains diront, qu'il y a des difficultés apparemment insurmontables auxquelles est confronté Haïti, mais tout est une question de leadership, c'est-à-dire de la capacité d'engager ses compatriotes à avoir une vision positive et constructive de l'avenir. Mon équipe et moi, nous voulons influer de façon positive le cours de l'histoire haïtienne et mettre fin au cercle vicieux qui l'accable depuis plus de trois décennies. Notre vision, est une vision autre que celle montrée par certains médias. Nous voulons changer Haïti pour le meilleur et nous la changeront. Impossible «is not in my vocabulary» [Impossible n'est pas dans mon vocabulaire]. Ce changement qui fait partie intégrante de notre vision et de notre mission, nous entendons le faire avec vous, leaders et peuple de la CARICOM. Nous aimerions que vous puissiez nous accompagner tout au cours de notre mandat, afin que mon rêve et celui du peuple haïtien puisse se réaliser.

[...] Nous avons prit l'habitude de parler de la reconstruction d'Haïti, mais il s'agit en fait, d'un pays à construire selon un nouveau modèle et de nouvelles normes. La tâche est immense, mais elle est exaltante. Quelle sera l'Haïti de demain ? Je n'en connait pas encore les contours exacts, mais je sais que son cœur jaillira de ce capital humain dont je vais favoriser l'épanouissement à travers la politique d'éducation qui est au centre de mon action. Mais cette Haïti de demain, ne pourra pas se faire sans l'apport des capitaux nécessaires, le taux d'épargne nationale en Haïti, en raison de certaines vicissitudes historiques et du choix de stratégies inappropriées, est extrêmement bas et nous manquons cruellement de capitaux pour construire une Haïti conforme à la vision du peuple haïtien. C'est pourquoi du haut de cette tribune qui m'est offerte ce soir, je lance un pressant appel aux hommes d'affaires, pour qu'ils viennent investir en Haïti et aider à créer cette richesse indispensable à notre développement et à notre reconstruction.

Je suis en train de créer, tant avec le secteur privé qu'avec le secteur public, les conditions nécessaires pour qu’Haïti devienne, elle aussi, une destination naturelle pour les investissements directs et étrangers. En 2009, le montant total des investissements direct se chiffraient à 400 millions de dollars, dont la plus grande partie, relevait du secteur des télécommunications. Nous espérons, que d'ici une dizaine d'années, avec les nouvelles politiques qui vont être mises en place, le montant total des investissements directs annuel pourra se chiffrer à quatre milliards de dollars américains ou même davantage. Nous croyons à l'investissement et à sa capacité de contribuer à façonner une vision solide et correcte du futur, nous croyons à l'être humain et à la politique de l'éducation, car c'est à travers des hommes, des femmes et des enfants bien éduqués, en fonction d'un objectif fondamental que nous pourrons façonner cet avenir rêvé par Toussaint Louverture et Alexandre Pétion. »


Martelly parle de sa politique étrangère au sommet de la CARICOM
https://www.haitilibre.com/article-3300-haiti-politique-martelly-parle-de-sa-politique-etrangere-au-sommet-de-la-caricom.html

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3289-haiti-politique-le-president-martelly-de-retour-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-3288-haiti-politique-propos-de-martelly-au-32eme-sommet-des-chefs-d-etat-du-caricom.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Brunet
Posté le 04/07/2011 17:03:56
Oú serions nous ,si nous avions au moins depuis 15 ans, un Président de bonne volonté comme Mr. Martelly ? Sérieusement, je suis en République Dominicaine, les rêves du Président me donnent envie de retourner chez moi. Bon courage Mr. Martelly. Rien n'est impossible pour celui qui croit, qui est optimiste. Que Dieu fasse de vos désirs une realité.
Guy
Posté le 04/07/2011 14:16:36
Impossible "is not in my vocabulary"! C'est un Président qui voit la bouteille a moitié remplie, mais pas moitie vide. Félicitations! la conscience collective doit se reveiller pour mettre fin a cette transition qui n'en finit pas. La diaspora est prête a vous accompagner, nous notons en ce qui a trait a l'éducation, que le President parle tres souvent, sous mon mandat de cinq ans. Il s'agit plus que cela, jetez la base seulement, nous ferons le suivi avec vos successeurs. J'ose croire, il y aura alternance dans la mouvance démocratique. Nous sommes temoin du traitement privilégié que reçoit la nation soeur de la caraibe Cuba aux USA, mis a part de leur régime "socialiste" mais surtout a leur éducation adéquate. Parlant de modèle, éducation gratuite pour les cycles primaire, secondaire, pour tous les enfants, mais payant pour l'universite; mise en place de prêts par les banques, l'État joue le rôle de facilitateur, taux d'intérêt raisonnable, patronnage de bourses par les institutions locales, prime a l'intelligence ect... Dans 30 ans, après avoir traversé la rivière on se souviendra de la déclaration du Président Martelly. "Impossible is not in my vocabulary, we did it"
Aimable
Posté le 04/07/2011 12:15:44
Mais il avait dit que les héros de l’indépendance regagneraient leur tombeau, mais ils sont toujours en train de pavaner parmi les vivants. Un point positif pour ce discours, enfin il sait laisser écrire un discours. Mais, il se croit toujours en campagne. Sa chanson, l’éducation, personne ne peut le chanter avec lui, il n'y a même pas un bout de papier de 10 pages qui expliquerait comment il compte s'y prendre, à première vue, c'est un plan de parrainage. Bon, il n'a que 1 mois et demi de gouvernance, on espère qu'il va s’améliorer.
X-ball
Posté le 04/07/2011 11:39:48
Je ne m'attendais pas du tout cela de lui, ill est plutôt parfait
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n