Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves

iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères

Haïti - FLASH : La Jamaïque prête à déployer des militaires et policiers en Haïti

Haïti - Économie : Perte de plus de 3,500 emplois annoncée dans le secteur textile

Haïti - FLASH : L’inflation proche de 50% (décembre 2022)


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Martelly parle de sa politique étrangère au sommet de la CARICOM
04/07/2011 12:22:02

Haïti - Politique : Martelly parle de sa politique étrangère au sommet de la CARICOM
Dans la seconde partie de son discours d’ouverture au 32ème Sommet des Chefs d'État du CARICOM [qui s’achève ce lundi 4 juillet] à Saint Kitts et Nevis, le Président Martelly, a fait plusieurs propositions et pris des engagements, tout en expliquant les grandes orientations de la politique étrangère de son Gouvernement. Ce second article expose les points essentiels de son discours.

« Monsieur le Président,
Madame le Secrétaire par intérim de la CARICOM,
Chers Collègues,
Distingués Représentants des Nations de la CARICOM,

Au cours de ce sommet, nous n'allons pas seulement parler de notre pays et de son avenir, nous allons profiter de cette occasion, pour vous offrir aussi notre vision à part entière de la CARICOM, telle qu'elle s'exprimera à travers notre politique étrangère au cours des cinq prochaines années. Pour nous, la CARICOM, c'est avant tout, ce lieu qui doit servir de lien consistant et durable entre nos Nations au sein de la grande Caraïbe.

L'idée d'une Fédération des iles des caraïbes, a germée au 19è siècle, dans l'esprit de certains écrivains haïtiens, comme Anténor Firmin, qui prônait avant la lettre - l'unité de la caraïbe, pour ne pas dire de la grande caraïbe - si l'on part de l'idée que font partie des caraïbes, tous les pays baignés par la mer des Caraïbes. La CARICOM est composée de 14 États, qui à eux seuls, représentent près de la moitié des États de l'hémisphère occidental. Elle est au cœur même d'une organisation régionale, comme l'Association des États de la Caraïbes et sans aucun doute, elle sera également une force avec laquelle il faudra compter au sein de la nouvelle communauté des États d'Amérique Latine et de la Caraïbe.

La CARICOM a encore un autre point positif à son actif, elle représente le schéma d'intégration, le plus avancé de l'hémisphère, tous ces aspects positifs, font que la CARICOM, représentera, à coté d'autres schémas d'intégrations, comme l'Association des États de la Caraïbes, le système d'intégration d'Amérique Centrale, un élément très important dans notre politique régionale et multilatérale. À ce sujet, mon pays continuera d'apporter son soutien à la politique en faveur d'une gestion durable de la mer des Caraïbes et de ses écosystèmes, ainsi que la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sont de telles approches, au-delà des questions économiques, monétaires et financières, qui feront la force de notre région. Nous devrions penser en terme de programmes, au travers desquels, les Nations caribéennes, deviendront un ensemble géopolitique qui aura un poids déterminant dans la conception et la réalisation de l'ordre mondial du 21è siècle.

En ce sens, je n'hésiterais pas à vous proposer la mise en place d’un vaste programme, que l'on pourrait appeler « Union pour la Grande Caraïbes ». Dans le cadre de ce programme, la CARICOM, le SICA, le CALC, l'OEA, l'ONU et l'AEC pourraient travailler ensemble sur un terme commun, qui servirait de catalyseur à nos espérances fondamentales. La véritable force de la Caraïbe, réside aussi dans sa culture plurielle et multidimensionnelle, elle sera aussi au cœur de notre action diplomatique régionale, car nous devrions cultiver, avec force, l'approche culturelle que je chéri tout particulièrement, si nous voulons que la Caraïbe soit vraiment forte.

Mesdames, Messieurs,

La force de la Caraïbe et de la CARICOM, réside aussi dans sa diversité linguistique. C'est dans ce sens, que je recommande au groupe de travail intergouvernemental sur la révision du traité de Chaguaramas, d'ajouter à son agenda, la question de la diversité linguistique au sein de notre communauté et de l'intégration du français comme langue officielle et de travail, au niveau du Secrétariat et des autres instances de la CARICOM. Le schéma d'intégration de la CARICOM, qui est le plus avancé de notre hémisphère, est en même temps le seul au monde, où l'anglais est la seule langue officielle, tandis que plus de 50% de sa population est francophone ou créolophone. Nous espérons que nos amis et collègues comprendront nos appréhensions et appuieront cette demande légitime. Je dois rencontrer prochainement le Secrétaire de l'Organisation Internationale de la Francophonie, Monsieur Abdou Diouf et je lui demanderai de voir comment son organisation pourrai travailler de façon positive et efficiente sur cette question, avec le Secrétariat de la CARICOM.

Nous accorderons aussi, une très grande attention aux questions de changement climatique, de prévention et de gestion des risques naturelles. Notre région, plus que toutes autres, est menacée par les impacts du changement climatique, qui représente un danger à moyen terme, pour nos écosystèmes marins et terrestres, mais aussi l'habitat et la sécurité alimentaire de nos populations.

Une autre question, qui fera partie intégrante de la politique d'Haïti au sein de la CARICOM, est celle de la sécurité régionale et hémisphérique, d’ores et déjà, nous affirmons notre appui et celui de la Diplomatie haïtienne, à toutes les initiatives prises par la CARICOM en matière de sécurité régionale, que ce soit dans le domaine de la lutte contre le crime organisé ou celui de la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants. Une attention particulière sera également accordé à la lutte contre le trafic illicite des petites armes. Quant à ce qui a trait à la lutte contre le terrorisme international, le gouvernement haïtien appuiera toutes les mesures adoptées par la CARICOM, dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 15-40 du Conseil de Sécurité des Nations Unis et des autres résolutions des Nations Unis et de l'Organisation des États Américains et relatif.

Nous nous proposons aussi, dans la perspective de notre partition à jouer dans le cadre de la problématique de la sécurité régionale, de renforcer les capacité de la Police Nationale d'Haïti et le système des gardes-côtes, afin qu'Haïti puisse répondre aux normes internationales et régionales en matière de sécurité. La question de la sécurité multidimensionnelle sera en ce sens, au cœur de notre action dans ce domaine. Mon Gouvernement appui et continuera d'appuyer, toutes les décisions adoptées par la communauté hémisphérique et la CARICOM, en vu du renforcement de la sécurité régional. La coopération entre les institutions et les autorités compétentes haïtiennes, doivent être renforcées. Dans ce contexte, je ferai appliquer intégralement sur le territoire haïtien, les principes et les recommandations de la déclaration de San Salvador sur la sécurité citoyenne et de la déclaration de Lima sur la sécurité et la Paix dans les Amériques, qui ont été adoptées en 2010 et 2011, par l'Assemblée Générale de l'Organisation des États Américains.

Mesdames, Messieurs,

Nous accorderons également au cours de notre mandat, une importance capitale au processus d'intégration d'Haïti au marché uni de la Caraïbe. Le Gouvernement précédent, a déjà entamé des démarches au niveau des procédures d'harmonisation de nos normes avec celles en vigueurs au niveau de la CARICOM, ainsi que le processus de certification des produits, d'origine communautaires par la CARICOM, que ce soit au niveau de l'agriculture, de l'industrie ou des services. Haïti a un très grand potentiel économique, qui une fois libéré de certaines entraves, pourra devenir un partenaire fiable et consistant pour les 13 autres États membres de la CARICOM. En ce sens, nous sommes disposés à travailler avec les investisseurs institutionnels de l'espace géo-économique de la CARICOM, afin qu'ils puissent participer activement à la croissance économique et au développement durable d'Haïti.

Je tiens à remercier la CARICOM, d'avoir octroyé un tarif et un accès préférentiel non-réciproque, pour certains produits haïtiens au marché de la CARICOM. D'après les informations qui m'ont été communiqué par les instances compétentes, une première cargaison de produits a été expédiée de la Gonâve sur la base de cette disposition. Cela prouve une fois de plus, que mon pays est prêt a certifier les produits d'origine communautaire, ce qui est un élément important et nécessaire dans le cadre de la mise en œuvre, par mon Gouvernement, de certaines composantes du marché de la CARICOM.

Je voudrais aussi souligner à votre attention, qu'en 2009, le Parlement haïtien a ratifié et harmonisé environ 40% du tarif haïtien au tarif extérieur commun de la CARICOM. Nous envisagerons avec vous, comment Haïti et la CARICOM, pourront lancer et dynamiser le commerce des marchandises, sur la base de ces modifications et établir un échéancier de mise en œuvre pour les 60% restant.

Lors du 3ème sommet CARICOM à Cuba, qui s'est tenu en septembre 2010, une décision avait été adoptée en vu de la création du fonds CARICOM Haïti pour la reconstruction d'Haïti. Des pas significatifs ont été accomplis depuis lors dans la concrétisation de ce fonds. Je vais passer des instructions formelles en vu de relancer les négociations avec la Banque Caribéenne de Développement, sur le statut actuel d'Haïti au sein de cette banque. Je laisse cependant à mes collaborateurs immédiats, le soin de mieux s'imprégner des objectifs de ce fonds, qui très certainement, rejoindra la vision et la mission pour lesquelles le peuple haïtien a voté pour moi.

J'espère que les ajustements nécessaires seront réalisés le plus tôt possible, pour voir avec vous, comment m'aider à réaliser ce rêve de changement réel pour Haïti et son peuple, qui me hante depuis plusieurs années.

Une autre question qui me tient à cœur, est celle des visas. J'aurai souhaité que mes compatriotes ne rencontrent plus de difficultés en se rendant dans un pays de la CARICOM, à cause de visa non-obtenus.

J'aurai aussi souhaité approfondir la coopération avec l'Université West Indies (UWI) afin de renforcer le système éducatif en Haïti.

Je ne saurais terminer, sans porter à votre attention, que la République d'Haïti souhaiterait organiser le Sommet des Chefs d'États et de Gouvernement de la CARICOM au cours du premier semestre de l'année 2013. Comme vous le savez déjà, Haïti devait présider ce sommet en 2010, mais n'a pu le réaliser en raison du séisme du 12 janvier 2010. J'espère que vous appuierez cette demande.

Je vous remercie de votre attention. »


Martelly parle de sa politique étrangère au sommet de la CARICOM
https://www.haitilibre.com/article-3299-haiti-politique-martelly-partage-son-reve-d-haiti-au-sommet-de-la-caricom.html

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3289-haiti-politique-le-president-martelly-de-retour-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-3288-haiti-politique-propos-de-martelly-au-32eme-sommet-des-chefs-d-etat-du-caricom.html

HL/ HaïtiLibre


Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


polo
Posté le 04/07/2011 23:02:13
bravo president Martelly, que DIEU t'accompagne
jjoseph
Posté le 04/07/2011 19:38:57
A mon humble avis, le discours est bien surtout sur le fond avec des questions comme l'intégration du Français comme deuxieme langue officielle de la communauté, une coopération avec l'Universite West-Indies et la stratégie d'approcher ces pays voisins sur toutes les formes (économiques, culturelles et sociales). Quand c'est bien, mes félicitations Mr. le Président et je souhaite que cela continue ainsi. Discours bien préparé par les conseillers et lus merveilleusement par le Président. Il ne faut pas tomber dans le hic-hac des discours politiques, alors l'idée centrale est la Mère Patrie. Même les opposants du Président salurait ce discours, la note est que le Président doit comprendre que les haitiens veulent mieux et la societé est multidimensionelle (classe sociale, couche de vie etc...). Bonne besogne, on attend mieux a la prochaine tournée Europeenne du Chef de l'État.
Amour
Posté le 04/07/2011 15:40:38
Il a fait un discours formidable qui reflète l’exigence du peuple Haïtien. Je profite cette occasion pour dire au Président Michel Joseph Martelly de choisir un Premier Ministre qui pourra nous représenter valablement sur la scène internationale. il faut dire non quand il faut le dire, comme on si bien fait les dirigeants du Bahamas. On considère Haïti comme une menace pour la caraïbe désormais, nous n’acceptons pas ce genre de discours, maintenant nous avons un Président qui connaît le besoin de sa population et qui est prêt a lutter pour répondre à ses promesses.
polo
Posté le 04/07/2011 14:22:17
Je trouve que c'est très bien de presenter un discours qui reflète le problème d'Haiti. J'aime la façon qu'il a terminé son discours. Je lui souhaite sincèrement bonne chance. Martelly notre Président luttez pour la sécurité. Courage mon frère, Dieu voit ta préocupation pour ton pays et notre pays
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n