Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Hebdo-Route : 26 accidents au moins 91 victimes

iciHaïti - FLASH : 1,000 Gdes le gallon de carburant au marché noir (Calendrier des arrivages)

iciHaïti - Petit-Goâve : Journée de tension

iciHaïti - OFNAC : L'aviation civile en Haïti progresse

iciHaïti - Politique : Note de démenti de la Primature


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #578

Haïti - Environnement : L’UEH reçoit 3 millions pour la recherche scientifique sur la gestion des déchets solides

Haïti - Économie : La subvention du carburant va coûter plus de 30 milliards à l’État (2021-2022)

Haïti - Insécurité : Le pays paralysé par un arrêt de travail général du transport public

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : 1/3 de Port-au-Prince sert de champ de bataille à près de 95 gangs
25/06/2021 11:22:01

Haïti - FLASH : 1/3 de Port-au-Prince sert de champ de bataille à près de 95 gangs
Ce 3ème rapport du Bureau de Coordination des affaires humanitaires (OCHA-Haïti), produit en collaboration avec des partenaires humanitaires. couvre la période du 14 au 22 juin 2021 et se base sur les informations et données disponibles à ce jour. Le prochain rapport sera publié vers le 29 juin.

« Points Forts :
De nouvelles escalades de violence dans les quartiers Bas-Delmas, Martissant et Cité-Soleil génèrent une panique généralisée et de nouveaux déplacements de population.

L'accès humanitaire reste un sérieux défi et l'assistance continue d'être retardée malgré les efforts des partenaires pour atteindre la population affectée.

Le camp Lapiste, où des centaines de personnes handicapées ont trouvé refuge après le séisme de 2010, a été incendié par des hommes armés le 17 juin. Des dizaines de personnes handicapées ont trouvé refuge dans l'église Saint Yves.

L'escalade de la violence et les barrages routiers continuent de paralyser l'activité économique dans tout le pays. En raison de la situation, l'activité de transport a été considérablement réduite, créant des goulots d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement entraînant des pénuries critiques d'essence et de diesel et une augmentation des prix des denrées alimentaires de base.

Les centres de santé dans les zones touchées par le conflit fonctionnent à peine car la mobilité du personnel et la livraison de fournitures médicales essentielles continuent d'être restreintes, limitant davantage leur capacité à recevoir et à traiter les victimes de violence, y compris la violence sexiste et des patients atteints de Covid-19 au milieu d'une récente augmentation des cas et des décès https://www.haitilibre.com/article-34060-haiti-flash-le-pays-franchit-le-seuil-des-400-morts.html et

Aperçu de la situation :
Environ un tiers du territoire de Port-au-Prince est touché par les activités criminelles et la violence propagée par environ 95 gangs armés. Depuis le 1er juin, une recrudescence importante d'affrontements meurtriers entre ces gangs rivaux dans la zone métropolitaine, déclenchée par une reconfiguration des alliances entre gangs et des conflits territoriaux en cours, continue d'alimenter l'insécurité et les déplacements généralisés, avec des conséquences dévastatrices pour la population civile. La situation s'est aggravée au cours des cinq derniers jours et continuera probablement de se détériorer dans les semaines à venir, car les gangs devraient riposter pour reprendre le contrôle du territoire, déclenchant potentiellement de nouveaux mouvements de population.

Entre le 17 et le 19 juin, les quartiers des Bas-Delmas, Saint-Martin et Bel'Air ont été particulièrement touchés par l'escalade de la violence. Le Bas-Delmas, notamment Delmas 2, 4, 6 et 8, est un quartier défavorisé très densément peuplé. De violents affrontements entre gangs rivaux et groupes armés ont isolé la population ces derniers jours, la plongeant dans une situation de précarité et d'insécurité totale.

Le 17 juin, un policier a été tué par un gang dans le Bas-Delmas, provoquant une contre-attaque de la police à l'aide de gaz lacrymogènes contre la population civile qui avait auparavant trouvé refuge sur le parking de la BNC. La population a été contrainte de fuir vers les zones voisines pour échapper aux tirs automatiques et aux flammes des maisons en feu. Le lendemain, le 18 juin, un inspecteur de police a été abattu dans la commune de Pétion-Ville.

Le 17 juin également, des individus armés ont incendié le camp Lapiste qui accueillait de nombreuses personnes handicapées qui y avaient trouvé refuge au lendemain du séisme de 2010. L'Organisation Cœurs pour le Changement pour les Enfants Démunis d'Haïti (OCCED'H), une organisation non gouvernementale (ONG) locale du Bas-Delmas, a pris le risque d'entrer dans la zone de conflit pour sauver des dizaines de personnes vivant avec un handicap, dont des personnes atteintes de troubles de la mobilité, de l'audition et de la vision. Au cours de l'opération de police, les familles ont été séparées et les mères cherchaient désespérément leurs enfants. Les affrontements se poursuivent également dans d'autres quartiers, rendant la situation extrêmement volatile.

Le contrôle territorial des gangs avait déjà conduit à la désertion du quartier commerçant du centre-ville de Port-au-Prince. Les gangs renforcent leur contrôle sur une zone critique couvrant des centaines d'hectares d'une zone industrielle, avec des entrepôts et des usines qui sont au cœur de la vie économique d'Haïti, notamment le long de la route de l'aéroport international Toussaint Louverture, où il y a une forte concentration de concessionnaires automobiles, succursales de banques commerciales et entreprises.

Des groupes armés ont attaqué des entreprises, volant de la nourriture et d'autres fournitures, tandis que les entrepôts continuent d'être la cible de pillards. Selon les premières estimations, les pertes dans les entrepôts alimentaires pillés s'élèvent à plusieurs millions de dollars en biens et équipements.

Chiffres clés :

1,5 millions des personnes touchées :
1.1 millions Martissant, Bas-Delmas, Saint-Martin, Bel'Air, Cité-Soleil
400,000 sans les départements du Sud

1.1 millions Personnes ayant besoin d’aide :
14,000 IDPs dans des sites organisés et spontanés depuis le 20 juin 2021
1.1 millions de personnes sans accès aux services essentiels à Martissant, Bas-Delmas

214,000 ciblé pour une assistance d'urgence:
3,000 IDPs dans les sites organisés

2,500 IDPs dans des sites spontanés
208.500 personnes sans accès aux services essentiels dans les zones Martissantes, Bas-Delmas

17,000 déplacés interne
Bel’Air : 1,242 (août 2020)
De Tabarre Issa : 2,160 (mars 2021) depuis juin 2021:
Toussaint Brave : 413 (OIM)
Carrefour (Centre sportif) : 1,115 (OIM)
Delmas 2 (Armée de salut) : 500 (À confirmer)
Delmas 2 (Ecole Komite) : 1,000 (À confirmer)
Eglise St. Yves : 1 000 (À confirmer)
Delmas 103 : 500 (À confirmer)
Saint Martin / Delmas 2 : 4,000 (À confirmer (*))
Autres: 5,110 (estimations au sein des familles d'accueil et d'autres départements)

(*) La localisation de 4,000 des 7,000 personnes déplacées dans Delmas 2 sont inconnues à la suite des combats qui ont eu lieu à Delmas 2 les 18 et 19 juin. »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-34053-haiti-flash-barbecue-affirme-que-le-g9-est-maintenant-une-force-revolutionnaire-video.html
https://www.haitilibre.com/article-34049-haiti-insecurite-rapport-de-situation-humanitaire-1-de-l-ocha.html
https://www.haitilibre.com/article-34038-haiti-onul-insecurite-elevee-en-haiti-evoquee-a-geneve.html
https://www.haitilibre.com/article-34022-haiti-insecurite-ils-ont-franchi-la-ligne-rouge-declaration-du-dg-de-la-pnh-video.html
https://www.haitilibre.com/article-33981-haiti-flash-moment-de-panique-sur-la-route-de-l-aeroport.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n