iciHaïti -AVIS : Pêche, Chasse et captures interdites

iciHaïti - AVIS CONATEL : Interdiction d'augmenter les tarifs dans les télécoms

iciHaïti - PNH : Distribution de masques au QG du CIMO

iciHaïti - Culture : Fermeture du Parc national historique

iciHaïti - Petit-Goâve : La police municipale ferme les portes de la Mairie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 4 avril 2020

Haïti - Social : Plusieurs milliers d'haïtiens ayant perdu leur emploi ont déjà quitté la RD

Haïti - Justice : Plus de 50 prisonniers libérés, l’OPC préoccupé

Haïti - FLASH : Vaste armada militaire US en route vers le Venezuela avec l’accord d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Le Canada ne paiera pas pour la nouvelle force de sécurité
16/11/2011 10:52:47

Haïti - Sécurité : Le Canada ne paiera pas pour la nouvelle force de sécurité
Hier John Babcock, porte-parole de la Ministre d'État canadien des Affaires étrangères, Diane Ablonczy, a déclaré dans un email envoyé à l'agence AP que la décision d'Haïti de créer une seconde force de sécurité est un droit souverain, mais que sa formation "semble prématuré" à cause des conditions de vie difficiles auxquelles font toujours face de nombreux Haïtiens après le 12 janvier 2010.

« Le Canada craint que la création d'une seconde force de sécurité réduira considérablement les ressources disponibles pour les autres priorités importantes d'Haïti », dont celle de renforcer la Police Nationale d'Haïti (PNH), écrit Babcock.

John Babcock a également précisé que le Canada n'aiderait pas à payer pour une seconde force de sécurité, faisant écho du sentiment de plusieurs diplomates qui ont dit au Président Martelly lors d'une réunion https://www.haitilibre.com/article-4110-haiti-securite-martelly-s-entretient-avec-des-diplomates-sur-la-securite-nationale.html qu'ils ne financeront pas la force.

Le Canada, comme les États-Unis, a déclaré qu'il concentrerait son soutien sur la force policière au lieu d'une seconde force de sécurité. La PNH a seulement 8,000 officiers dans un pays de 10 millions d'habitants, et le Canada a longtemps été impliqué à différents niveaux avec cette institution.

Pour sa part, Garry Conille, le Premier Ministre d'Haïti a déclaré qu'il était au courant des préoccupations soulevées par le Canada, mais que le gouvernement avait toujours l'intention de restaurer l'armée, parce que la force existe toujours dans la constitution du pays.

À Cuba le Président Martelly a déclaré aux journalistes que le thème militaire est « très important », mais « ce n'est pas la priorité numéro un », tout en indiquant l'intérêt d'Haïti à renforcer la police et à « travailler sur le plan pour remettre en place les forces armées. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-4203-haiti-securite-le-president-martelly-parle-de-recruter-des-milliers-de-jeunes-policiers.html
https://www.haitilibre.com/article-4184-haiti-flash-dementi-de-la-presidence-sur-la-remobilisation-des-fad-h.html

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


sanba koki
Posté le 17/11/2011 06:31:00
Alors le Canada pourrait mieux déporter un Président qui ne veut pas se soumettre aux exigences des pays ennemis de l'indépendance haïtienne. Comme ils ont fait en 2004 déporter un Président en fonction en plein bicentenaire. Nous ne demandons pas au Canada de nous aider à reconstruire une armée. Si le Canada a envie de nous aider après le séisme il pourra le faire sans condition, mais c'est absurde de baser sur la reconstruction de l'armée d'Haïti pour octoyer une aide. [hors sujet] Le Canada n'est pas obligé de donner son aide pour le rétablissement de l'armée. Il n'est pas le seul pays au monde capable d'aider Haïti..
Jaguar
Posté le 16/11/2011 23:53:19
Si l'on veut créer une armée aujourd'hui c'est légitimement constitutionnel, mais il ne faut pas le faire à-la-six-quatre-deux afin d’éviter l’échec à ce projet. L'on doit attendre au moins deux années, juste le temps d'avoir une économie permettant l'aboutissement du projet. Les étrangers ne voient pas de bon œil notre pays posséder une armée parce que cela peut garder leurs pillards a distance de nos ressources naturelles, c'est compréhensible. Mais pour l'instant, nous pouvons agir de manière intelligente a savoir: Doubler l'effectif de la police par dea jeunes qui subiront des entrainements spéciaux relatives a une armée, et dans deux ans, c'est ceux-là qui vont constituer cette armée avec une bonne formation professionnelle dont a besoin notre pays...
fred
Posté le 16/11/2011 21:57:19
j'ai bien compris l'idée du Canada et des États-Unis c est juste pour rester chez nous le plus longtemps possible, pour nous en imposer. Ils pensent que le peuple haitien ne les comprend pas avec leur diplomatie de nous empêcher d aller vers l'avant [hors sujet] désolée, la force armée d haiti nous en avons besoin.
ti baz
Posté le 16/11/2011 20:55:44
Notre cher Président Michel Joseph Martelly ferait de signer des contrats avec la Chine et la Russie au lieu de se laisser convaincre par les paroles mensongères de l'Amérique du Nord [hors sujet]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n