iciHaïti - SOS-Journalistes : Espoir après l’arrestation d’un des présumés assassins de Vladjimir Legagneur

iciHaïti - MSF : Réouverture de l'hôpital de soins des grands brûlés à Port-au-Prince

iciHaïti - Football : Classement FIFA de nos Grenadiers

iciHaïti - Phantom 509 : Le FAES condamne l’attaque de ses locaux

iciHaïti - PNH : Nouveau patron à la Direction de la Police Administrative


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 19 septembre 2020

Haïti - Justice : L’IGPHN enquête sur les policiers membres du Groupe «Phantom 509»

Haïti - MHAVE : Deux organisations de la diaspora rencontre le Ministre Day

Haïti - FLASH : Nomination des membres du CEP et mandat


+ de nouvelles



Haïti - Prisons : Détention des femmes «cruelle et inhumaine» d’après l’ONU
01/07/2010 12:13:34

Dans la prison pour femmes de Pétion-ville (la seule prison pour femmes en Haïti) croupissent plus de 300 femmes, alors que l'endroit ne devrait en héberger que 36 «Selon les règlements internationaux», précise Marie-Yolaine Mathieu, la directrice de la prison. Dans cette prison les conditions de détention sont «cruelles et inhumaines», rapporte un expert de l'ONU,

Une femme dans la soixantaine, diabétique et souffrant d'hypertension est enfermée depuis trois ans, sans jugement. Une autre de 39 ans a perdu son bébé à cause des mauvaises conditions d'incarcération alors qu'elle était enceinte de huit mois. Trois autres ont accouché dans une petite infirmerie, dans des conditions exécrables.

«C'est une injustice criante qu'on est en train de faire aux Haïtiennes», reconnaît Auguste Aristidas, le chef du parquet de Port-au-Prince, qui précise «Nous sommes conscients de la situation, mais il y a un grand désordre dans le système, les dossiers des détenus sont introuvables, ce qui nous empêche de poursuivre les audiences » promettant de faire avancer les procédures [?]

Dans une cellule de 10 m2, cohabitent 17 adolescentes, de 11 à 17 ans, qui se partagent quatre vieilles couchettes. « Les mineures arrivent souvent pour des petites infractions punissables de 3 à 6 mois, mais elles purgent souvent, sans jugement, entre 5 à 6 années de prison », précise Mme Mathieu Sherline 21 ans, arrivée dans cette prison à l’âge de 16 ans « En 2005, j'avais des problèmes avec mon frère qui trouvait que je rentrais trop tard à la maison. Il m'a conduit à un poste de police pour me punir un moment, selon lui. Depuis je suis enfermée ici ».

Les organisations de défense des droits de l'homme ont beau dénoncer «des conditions inhumaines, un enfer dans les prisons», rien n'y fait, la situation perdure. Récemment, le ministre de la Justice a ordonné de monter des tribunaux à l'intérieur des prisons pour essayer de désengorger les cellules, mais les dossiers n'avancent toujours pas.

S/ HaïtiLibre

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-287-haiti-justice-detentions-preventives-tres-abusives.html
https://www.haitilibre.com/article-212-haiti-prison-retour-au-moyen-age.html
https://www.haitilibre.com/article-160-haiti-prisons-les-detenus-ne-sont-pas-consideres-comme-des-humains.html
https://www.haitilibre.com/article-452-haiti-prisons-passer-de-l-inhumain-a-l-humain.html
https://www.haitilibre.com/article-309-haiti-justice-revisions-des-cas-de-detentions-preventives.html
https://www.haitilibre.com/article-313-haiti-usa-le-congres-pourrait-prendre-des-sanctions-contre-haiti.html

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n