iciHaïti - Santé : Remise de dix véhicules aux directeurs départementaux

iciHaïti - J.O. Paris 2024 : Le Gouvernement fait enfin un geste financier pour aider la délégation olympique haïtienne

iciHaïti - Cité Soleil : Le Curage de canaux éloigne les risques d'inondation

iciHaïti - Culture : Mystérieuse disparition du rappeur «MECHANS-T»

iciHaïti - Naufrage: Incendie en mer au moins 40 disparus et 37 rescapés


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Politique : Table Sectorielle du sous-secteur de l'alimentation scolaire, un bilan impressionnant

Haïti - Qualif. Mondial U-20 Chili 2025 : «J-1» Match d’ouverture de nos Grenadiers contre le Mexique

Haïti - Taiwan : Vers la relance du chantier du Lycée d'excellence à Quartier Morin

Haïti - Technologie : 16 millions US$ pour la transformation numérique du Gouvernement


+ de nouvelles



Haïti - Élections : L’opposition rejette le pré-calendrier électoral...
04/10/2013 14:28:49

Haïti - Élections : L’opposition rejette le pré-calendrier électoral...
L'opposition rejette le pré calendrier électoral dévoilé mardi peu avant minuit par Emmanuel Ménard, le Président du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP) sur les ondes de la Télévision Nationale d'Haïti. Rappelons que ce pré calendrier a été voté au CTCEP, par 6 voix pour et 2 voix contre (Me Néhémy Joseph - Représentant du Pouvoir Législatif et Léopold Berlanger - Représentant du Pouvoir Judiciaire).

Pour Me Néhémy Joseph « c'est prématuré et démagogique de préciser la date des élections alors que la loi préparée par le CTCEP n'a pas encore été publiée ». De son côté, Léopold Berlanger, crois qu'il est très important pour les partis politiques et les candidats d'avoir une idée claire de la loi électorale sous laquelle ils vont participer aux élections. Tout deux justifient leur vote d’opposition, par l’absence d'une nouvelle loi électorale...

L’opposition ne manque pas de mots pour qualifier ce pré-calendrier : « Complot international visant à réaliser des élections frauduleuses », « Du pipi de chat », « de la provocation » (Sénateur Desras, Président du Sénat) ; « Ce pré-calendrier électoral est une farce » (Paul Denis - INITE) ; « le pays est menacé par un tsunami politique » (Sauveur Pierre Etienne OPL) ; « c’est un trouble à l’ordre public » (Anick François) ; « une farce », (Andris Riché)...

Simon Dieuseul Desras, Président du Sénat, accuse le Président du CTCEP de vouloir revenir aux années sombres de la dictature militaire en agissant ainsi et s’étonne de la publication de ce pré-calendrier sans une loi électorale affirmant « La loi électorale de 2008 est caduque et ne correspond pas aux prescrits de la constitution amendée » ne craignant pas les contradictions en affirmant la caducité de la loi de 2008, alors qu’il déclarait précédemment « Nous devons coûte que coûte voter le projet de loi électorale suivant l'urgence afin d'abroger la loi électorale de 2008 » une reconnaissance on ne peut plus claire que c’est encore la loi de 2008 qui est en vigueur. Il faut se rappeler que c’est surtout la durée du mandat des Sénateurs, limité à 5 ans dans cette loi, qui dérange les sénateur avant tout.

De son côté, le Sénateur Anick François Joseph (Artibonite) rappelle que le Président du CTECP avait seulement pour mission d’organiser les élections à la fin de l’année 2013 et non en 2014. Il affirme par ailleurs, que le CTCEP doit trouver un compromis avec les partis et organisations politiques, pour fixer la date des élections, au cas où l’échéance constitutionnelle [dernier dimanche d’octobre] serait dépassée, oubliant totalement l’indépendance du CTCEP...

A l’inverse de ces prises de positions, le regroupement des partis politiques pro-gouvernementaux, se réjouissent de cette initiative, qui selon eux, ouvre la voie aux élections.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-9576-haiti-elections-le-senat-vote-la-loi-electorale-apres-modifications.html
https://www.haitilibre.com/article-9570-haiti-elections-le-president-du-ctcep-devoile-un-pre-calendrier-electoral.html
https://www.haitilibre.com/article-9575-haiti-elections-la-congresswoman-waters-tres-preoccupee-par-la-situation-en-haiti.html
https://www.haitilibre.com/article-9570-haiti-elections-le-president-du-ctcep-devoile-un-pre-calendrier-electoral.html
https://www.haitilibre.com/article-9482-haiti-elections-loi-electorale-retard-au-senat.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


joyce
Posté le 05/10/2013 18:39:59
Il faut en finir une bonne fois pour toute avec ces suppôts de Satan qui ont pour seul but et objectif, de nuire et de ternir l'image de la nation haïtienne, sinon comment expliqueriez-vous que notre belle nation soit encore à l'ère du 21ème siècle dans cette posture de misérabilisme à tout point de vue et de médiocrité. La classe politique haïtienne, nos politiciens sont stérile, de façon littéraire, nous serions complètement possédé de croire à la naissance serait-ce d'un lueur d'espoir ou même d'un programme pouvant mettre en branle la société et l'économie du pays avec de tels individus en son sein [hors sujet]
lgef
Posté le 04/10/2013 22:25:04
Étant donné l'impossibilité de gouverner Haiti dans le respect des normes minimales voulues en démocratie, il faut bien arriver à la conclusion que ce pays ne peut fonctionner que par la dictature. Car la mentalité d'opposant des politiciens haitiens ne peut trouver sens qu'en contexte de dictature. Peut-être que cette mentalié de dechoukaj a été façonnée par les trop longues traditions de dictature ayant caractérisé l'histoire politique de ce pays. Les mentalités ne sont que la résultante des pratiques sociales dans n'importe quelle société. Par conséquent, les faits de la vie politique contemporaine en Haiti sont en train de nous révéler que l'apprentissage de la démocratie en Haiti va être long. Car nous n'avons pas de référence culturelle par rapport à cette pratique sociale que les occidentaux appellent la démocratie. À titre d'exemple, en 2013 les politiciens en Haiti recourent à la même pratique des manifestations de rue qui avaient été efficaces en 1984-1985-1986 pour en finir avec une diactature. En 2013, on fuie les dialogues possibles et à privilégier en démocratie et on répète les mêmes pratiques de dechoukaj efficaces seulement pour éradiquer une dictature. Ce qui est à contre-courant et préjudiciable pour une réelle avancée de pratiques résolument démocratiques. Le temps passe et les pratiques ne changent pas, n'évoluent pas.
Jocebas
Posté le 04/10/2013 20:36:48
Il est certainement clair et indiscutable de réaliser face à la disposition de l'opposition haitienne que ces soit-disants défendeurs de «Patrie» ne voient que leurs intérêt personnels et patripoches. Est-ce pourquoi les autorités dominicaines nous piétinent ainsi ? Qu'est ce qu'ils veulent, ces perpetuels démagoques?
Papouch
Posté le 04/10/2013 17:05:11
Après, ils veulent nous faire croire que l'Exécutif refuse d'organiser les élections, "Il n'existe pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir" (Littérairement traduit), c'est a clairement remarqué que ces voyous défendent leur propres intérêts...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n