Téléchargez le Calendrier scolaire 2023-2024 (Officiel)





iciHaïti - France : Le Centre Ambulancier National au salon de «Secours Expos»

iciHaïti - AVIS : Toute transaction de borlette en ligne 5 minutes avant les résultats officiels est déclarée nulle

iciHaïti - Cérémonie d’hommage : 10 personnalités et institutions haïtiennes d’exceptions (liste)

iciHaïti - Fort-National : Rumeurs de délocalisation de la base de la BOID

iciHaïti - Social : 16 personnes d'une même famille retrouvées sans vie


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Crise : Faits saillants de la situation humanitaire en Haïti

Haïti - AVIS : Concours national de dissertation sur la propriété intellectuelle, inscriptions ouvertes

Haïti - Justice : Réponse de l’avocat de Martine Moïse sur l’ordonnance du Juge Walther W. Voltaire

Haïti - FLASH : 30 Magistrats certifiés, 12 autres exclus du système (Liste)


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Petit-Goâve dans le chaos, craint un bain de sang
02/10/2014 10:28:55

Haïti - Sécurité : Petit-Goâve dans le chaos, craint un bain de sang
Routes bloquées, pneus enflammés, barricades, véhicule officiel incendié, écoles fermées, économie paralysée, affrontements violents entre les quartiers... des résidents de Petit-Goâve appellent les force de l’ordre à assumer leurs responsabilités et à rétablir la sécurité pour éviter un bain de sang.

Mercredi pour la 12ème journée, les membres de l'opposition ont commencé par bloqué la route nationale en dressant des barricades et en brûlant des pneus.

Une voiture officielle, Nissan Patrol, en provenance de Port-au-Prince qui se rendait dans le Sud du pays ayant à son bord un directeur de l'EDH et une moto ont été interceptés et incendiés par des partisans de l'opposition sur la route Nationale #2, bloc André Dicette, une zone devenue inaccessible où des barricades et des pneus enflammés sont érigés depuis hier.

Les occupants du véhicule ont du trouver réfuge au sous-commissariat de Petit-Goâve situé à Borne Soldat, avant de finalement retourner à Grand-Goâve, parce qu'ils ne se sentaient pas en sécurité, même en compagnie des policiers...

En outre, une délégation de policiers qui allait vers le Sud du pays en vue de participer à une cérémonie a été obligée d'entrer rapidement au Commissariat central pour y obtenir de l'aide... avant de pouvoir reprendre la route vers leur destination.

Pendant toute la matinée du mercredi, les partisans de l'opposition ont manifesté dans divers endroits pour exiger le départ de madame Sandra Jules. Les écoles sont restées fermées et les activités économiques étaient considérablement ralenti en raison de fortes tensions qui règnent dans la ville.

Ce n'est qu'à midi que les policiers ont rejoint la manifestation.

La situation était chaotique dans différents quartiers considérés comme des fiefs de l'opposition tels que les rues Benoît, Béatrice, la Digue, André Dicette où des heurts violent ont opposés les habitants de ces zones aux forces de l’ordre...

Des agents du Corps d’Intervention et de Maintien d’Ordre (CIMO) et l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) sont venus en renfort à Petit-Goâve en vue de rétablir le calme. Ils ont enlevé les carcasses de voiture et les barricades sous des jets de pierre à André Dicette, le bastion de l'opposition. Les unités spécialisées ont tiré des grenades lacrymogènes en abondance à la rue Benoît, André Dicette, 11eme section, Jubilé pour dispersé les manifestants.

Par ailleurs, les résidents de Rezo Pitit Pep sont en conflit ouvert avec les riverains de Belle Avenue, un quartier populaire « Nous avons été attaqués mardi soir https://www.haitilibre.com/article-12177-haiti-politique-journee-d-enfer-a-petit-goave.html et aussi ce mercredi, par des hommes de Rezo Pitit Pep et quelques jeunes de Jubilé... Nous demandons à la police d'assumer ses responsabilités et de rétablir la sécurité, sinon il y aura un bain de sang » ont averti des résidents de belle avenue.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-12177-haiti-politique-journee-d-enfer-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12157-haiti-social-des-pierres-contre-la-colombe-de-la-paix.html
https://www.haitilibre.com/article-12143-haiti-politique-10eme-journee-de-manifestation-l-anarchie-s-installe-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12107-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html
https://www.haitilibre.com/article-12096-haiti-politique-double-manifestation-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12080-haiti-politique-7e-jours-de-violence-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12071-haiti-politique-nouvelles-tensions-a-petit-goave-le-vehicule-du-ministre-delva-pris-pour-cible.html
https://www.haitilibre.com/article-12068-haiti-actualite-quelques-nouvelles-ici-et-la.html
https://www.haitilibre.com/article-12025-haiti-politique-haute-tension-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-12022-haiti-politique-des-journalistes-victimes-d-agressions-a-petit-goave.html
https://www.haitilibre.com/article-11989-haiti-politique-manifestation-a-petit-goave-et-menaces-contre-notre-correspondant.html

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


drame
Posté le 20/05/2015 17:09:01
Les petits goaviens sont très sensible au sujet de leurs droit de leurs devoir, malgré cela on les considèrent comme de gens pervers.
haitien toutan
Posté le 03/10/2014 09:40:56
Il faut aussi comprendre ce que les 2 avocats Newton et André Michel etaient venus à Petit-Goêve. Il faut que la justice et les autorités concernées surveillent de près ces 2 personnes.
Pony Berrouet
Posté le 03/10/2014 08:43:21
On connait les meneurs qui sont payés pour créer l'anarchie, ils ne sont pas originaires de Petit-Goave. Qu'on fasse une descente musclée dans la zone et surtout utiliser un réseau de détectives pour dépister ces malhonnêtes.
bico
Posté le 02/10/2014 21:11:13
L'opposition est le miroir de l'équipe dirigeante. La presse a pour devoir de présenter la réalité de sorte que lumière soit faite sur certains points mais si elle se contente de masquer les faits pour des centimes et dit aux dirigeants que tout va bien, elle nous emmène au chaos. La police avait fait faillite en fonction du service de qualité partisane qu'elle donne ces derniers temps à travers les manifestations de rue à Petit-Goave. Personne n'est irremplaçable dans la fonction publique, quelque soit ses compétences voir son conjoint; l'Etat central doit savoir que ces représentants ne peuvent plus tenir et une décision républicaine s'impose : la démission ou la révocation de la Mairesse qui a choisi la mauvaise formule de réplique" l'affrontement'" .
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n