Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - RD : Saisie de 2,695 gallons d’essence de contrebande à destination d’Haïti

iciHaïti - RD : Forte militarisation à proximité de la CODEVI (zone frontalière Ounaminthe / Dajabón)

iciHaïti - AVIS France : Message de l’ambassadeur aux français vivant en Haïti

iciHaïti - France : Clôture du stage de formation du RAID aux agents spécialisés de la PNH

iciHaïti - Crise : Les dominicains appelés à quitter Haïti dès que possible


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #924

Haïti - AVIS : Création d’entreprises à fort impact social, appel à projets

Haïti - FLASH : «Ti Makak» envisagerait d’attaquer la mission diplomatique de la Nonciature Apostolique

Haïti - AVIS Québec : Recrutement en Haïti de 50 personnes diplômées en soins infirmiers


+ de nouvelles



Haïti - Élections : Magouilles massives d’INITE aux législatives ?
22/04/2011 12:45:50

Haïti - Élections : Magouilles massives d’INITE aux législatives ?
Selon les résultats définitifs des élections législatives proclamés dans la nuit de mercredi à jeudi, par le Conseil Électoral Provisoire (CEP), les décisions ont permis à la plateforme au pouvoir, INITE, de s’emparer d’une douzaine de sièges de députés supplémentaires au Parlement. Le parti au pouvoir détient maintenant 46 sièges sur 99 à la chambre des députés et 17 sièges au Sénat, ce qui le place en position de force face au Président élu. « Nous sommes en position pour imposer un Premier Ministre » a averti le Sénateur Joseph Lambert, Coordinateur national du parti présidentiel, toujours aussi menaçant... La publication de ces résultats ont été suivis de violents incidents en province, faisant au moins un mort. https://www.haitilibre.com/article-2783-haiti-social-violences-post-resultats-un-mort-et-d-importants-degats.html

La Communauté Internationale est surprise de la différence entre les résultats préliminaires et ceux dévoilés hier, a dit jeudi un observateur proche du dossier. Les résultats de 18 circonscriptions pour les députés ont été renversés par rapport aux résultats provisoires à l'avantage du parti au pouvoir. Des sources diplomatiques européenne concordantes ont affirmé que le parti INITE du président sortant René Préval avait exercé d'importantes pressions pour modifier à son profit le résultat des élections législatives haïtiennes et accroître sa représentation au Parlement. « Il n'y a pas photo, il y a eu beaucoup de pressions sur le CEP [...] On imagine que ça a pu être le dernier combat d’INITE pour limiter la casse et obliger Michel Martelly à composer » tout en soulignant qu'avec 67,5% des suffrages, l'ex-chanteur est protégé par le fort soutien des électeurs. Les résultats de ces circonscriptions ont été renversés afin de garder la main-mise sur M. Martelly estime une autre source diplomatique. Pour ce diplomate européen, tout cela est fâcheux, car on aurait pu avoir quelque chose de beaucoup plus propre.

Depuis la proclamation des résultats définitifs, des élus de l’opposition et des observateurs étrangers accusent le parti de Préval de fraudes. Tous soulignent de surprenantes différences entre les résultats préliminaires d'il y a deux semaines et ceux définitifs publiés. Toute la journée, de nombreuses voix ont dénoncé sur les radios locales ces fraudes. Serge Gilles, le leader de la plate-forme Alternative a notamment parlé « d'assassinat politique mené par des anti-nationaux en vue de replonger Haïti dans le chaos » et dénoncé le cas d'un candidat d'INITE arrivé deuxième, avec 15,000 voix de retard, lors des résultats préliminaires, qui a été finalement désigné vainqueur lors des résultats officiels. A la surprise générale le candidat Francisco Delacruz (Alternative), arrivé en tête selon les résultats préliminaires des sénatoriales dans le Centre, a perdu son siège au détriment de François Bazelais (INITE).

Arnel Belizaire, le député élu pour la circonscription de Delmas/Tabarre a accusé le CEP d’avoir commis des fraudes en faveur de la plateforme INITE et affirme que les conseillers électoraux devraient être jugés, pour avoir, selon lui, volé le vote des citoyens. 

Michel Martelly a vivement réagit à ces fraudes dans son discours à la Nation « Le résultat de l'élection présidentiel représente ce que le peuple à voté, mais pour la chambre des Députés et le Sénat, le vote du peuple ne semble pas avoir été respecté [...] Il y a au moins 17 députés qui étaient en première position [...] 17 députés qui devaient passer et qui ne sont pas passé. Cela n'est pas supposé être fait dans un pays qui construit sa démocratie. Rapidement, nous souhaitons une vérification indépendante pour vérifier si le vote du peuple a été respecté. Le Président Préval est le seul responsable du bon fonctionnement de toutes les institutions du Pays et je veux croire, qu'il ne publiera pas ces résultats sans la vérification indépendante que nous demandons. » https://www.haitilibre.com/article-2788-haiti-politique-message-du-president-michel-martelly-a-la-nation-haitienne.html

La Mission d’oberservation conjointe OEA/CARICOM (MOEC) va dans le même sens et s’interroge « la MOEC attend l’affichage des décisions prises par le CEP suite aux séances et délibérations du Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN) pour comprendre le raisonnement qui a conduit au renversement de 18 classements affichés lors des résultats préliminaires [...] sans connaître le contenu des décisions prises par cette instance [...] la Mission conjointe ne peut que se demander si le renversement de 18 classements législatifs tels que proclamés lors des résultats définitifs, la quasi-totalité en faveur de la plateforme gouvernementale, exprime réellement la volonté des électeurs de ces circonscriptions » https://www.haitilibre.com/article-2789-haiti-elections-la-moec-s-interroge-sur-le-declassement-de-18-candidats.html

Le Député Levaillant Louis Jeune, membre du directoire de la plateforme INITE, a réitéré jeudi, sa volonté de collaborer avec le Président Michel Joseph Martelly, assurant que sa plateforme « n’allait pas se constituer en opposition face au président Martelly ». Cependant, le Député a précisé, que cela ne signifiait pas qu’INITE allait donner carte blanche au nouveau Chef de l’État, affirmant que son organisation allait aider le Président Martelly à réaliser ses promesses de campagne « Il est important,que tous les élus travaillent ensemble en vue d’améliorer les conditions de vie de la population »

Pour sa part, Lucas Sainvil, le Sénateur élu du Nord Ouest (INITE) à fait savoir que les résultats publiés mercredi soir, reflétaient la réalité. « C’est une victoire légitime » ajoutant que les candidats du parti et leurs avocats, avaient défendu avec succès leurs intérêts au BCEN, dans le cadre de la loi électorale, banalisant la tendance populaire à diaboliser les candidats d’INITE.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2750-haiti-politique-rencontre-martelly-preval-inite-va-soutenir-le-nouveau-president.html
https://www.haitilibre.com/article-2794-haiti-elections-details-sur-les-fraudes-aux-elections-legislatives.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


eltoro
Posté le 24/04/2011 10:18:44
@tivicieux a dit : « Mwen bouke, fatigué de voir OEA/ONU/CARICOM/USA/CE fourrer leur nez dans nos affaires électorales.....quelle honte pour mon Haiti chérie. je crois que je vais devenir lavallassien par la force des choses. » Euh pardon... Êtes-vous sérieux? Puis-je me permettre de vous rappeler que c'est le gouvernement Lavalas de JBA qui a ouvert le bal au mépris de la constitution dont l'Article 8.1 stipule : «Le Territoire de la République d'Haïti est inviolable et ne peut-être aliéné ni en tout, ni en partie par aucun Traité ou Convention….» On sait Il y a quinze ans, Aristide sollicitait officiellement de la Maison Blanche et du Pentagone une intervention militaire en Haiti pour le restaurer au pouvoir. Aristide débarqua a Port-au-Prince dans un avion americain, puis se rendit au Palais National dans un helicoptère de la marine américaine. (Charlemagneperaltement) .Je comprends votre indignation car dans ce jeu macabre la souffrance du peuple est ignorée. Mais c'est le prix à payer quand on confie le pouvoir à des malfrats aigris dont leur seul dessein est de se venger de la société pour les affronts subis.
tivicieux
Posté le 23/04/2011 23:39:04
Mwen bouke, fatigué de voir OEA/ONU/CARICOM/USA/CE fourrer leur nez dans nos affaires électorales. je suis conscient que nos autorités élus leur ont donné la mauvaise habitude de les appeler pour des ti krick ti krack, soit Préval et maintenant Martelly. Maintenant sous pretexte d'être les donateurs du budget des élections ils prennent le droit de décider qui sera Président (voir recommandation de l'OEA) et tel résultat n'est pas conforme et nos élus leur demandent au besoin de ne pas reconnaitre tel ou tel résultat, quelle honte pour mon Haiti chérie. je crois que je vais devenir lavallassien par la force des choses. Nous n'avons plus de colonne vertébrale, nous ne sommes que des sousous quemandent l'aumone en francais, quelle honte pour notre Haiti chérie. chers elus, Président ou autres, il est encore temps de vous ressaisir, le pays ne vous appartient pas, vous n'avez pas le droit de le vendre.
versaint
Posté le 23/04/2011 11:56:05
Pour changer vraiment quelque chose dans ce pays, qu’est Haïti, notre alma mater. Il faut d'abord faire comprendre à la Nation entière qu'elle est la vraie responsable de son propres sort. En 1983, le pape j. p. ii, voyait la situation, mais ne savait pas la cause. C'est ce qu' y maintient davantage « répétons ce qui est bon, et le bon Dieu nous verra mieux! » donc c'est à nous autres, de bien faire saisir l'atome au creux du clair-obscur, sans quoi, cent ans de plus, nous nous trouverons dans ce même labyrinthe! Alors, il est enfin clair que les bons psychologues et les anthropologistes dont les professeurs chevronnés ont du pain sur la planche de leur patriotisme.
Kool Groove
Posté le 23/04/2011 10:44:14
@Raison -- Intellectuellement, je suis d'accord, pas d'exil. Je diffère sur le plan émotionnel et pragmatique. On doit se demander si la présence de ces larrons sur le territoire national, contribue au bien-être du plus grand nombre... ont-ils péché contre la conscience nationale? Ok, leur présence ne fait qu'antagoniser le peuple et ils souillé notre dignité. à défaut d'infrastructure judiciaire, l'exil demeure donc le plus juste des châtiments.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n