Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Discours de Martelly devant la diaspora à New York
27/06/2011 10:58:15

Haïti - Politique : Discours de Martelly devant la diaspora à New York
Dans le cadre du « Diaspora Weekend Appreciation », le Président Martelly a visité ce weekend les communautés haïtiennes de Miami et de New York en vue de les encourager à investir en Haïti et les remercier pour leur support à l’éducation en Haïti.

À New York, le Président a été reçu par les membres de la Fédération de la Diaspora pour un lunch d’affaires et de levée de fonds et a terminé sa journée à la Fondation Sam Dalembert pour un diner, également de levée de fonds, en l’honneur d’Haïti et en faveur du projet d’éducation du Président de la République.

Extraits de l’allocution du Président Michel Martelly devant les membres de la Fédération de la Diaspora :


«...il est important que vous compreniez, vous haïtiens, que vous ne pouvez pas attendre qu'Haïti soit bon, pour y retourner, [...] vous devez vous mettre ensemble, vous devez être les premiers touristes... [applaudissements] ...nous avons besoin d'investisseurs, pour créer des emplois, pour avoir un développement durable, pour sortir de l'assistanat.

...je vous dis merci pour l'argent que vous envoyez à vos parents depuis des décennies, peut-être que parce que vous le faites à titre personnelle, vous ne sentez pas l'impact [sur le pays], mais au moins, vous faites quelque chose. Je vous suggère aussi de vous mettre d'accord entre vous et d'identifier des projets que vous aller venir faire et gérer par vous-mêmes...

...Près de 4 millions de personnes vivent dans la diaspora, si chaque jour, chaque personne donne un dollar, cela fait 4 millions chaque jour [rire suivi d'applaudissement] [...] Si je vous demande d'envoyer cet argent à l'État haïtien, qui n'a pas encore de Gouvernement et la transparence nécessaire, vous pouvez avoir peur et vous dire qu'ils [le gouvernement] va vous voler. Ouvrez un compte entre vous, créez une association, un comité et gérez-le. Ce sera un plaisir pour le Président Martelly d'inaugurer la « highway » de la diaspora [applaudissements]. Je vous invite à faire comme moi, croyez que vous pouvez changer Haïti, entrez dans le combat [...] nous allons essayer de changer un système qui est établi depuis près de 25 ans et cela va prendre du temps... Cela va prendre plus de temps que vous ne le pensez... Cinq ans peuvent ne pas suffire pour changer le système, mais cinq ans suffiront pour que mon programme d'éducation, devienne une réalité [applaudissent]. Pour cela, je vous dis encore merci [...]

En tant que Président de la République, en tant que leader, j'ai pris une décision que je crois bonne pour le pays. Je vous ai demandé 5 centimes sur chaque appel téléphonique entrant [HL : 5 centimes par minute] et je dois vous dire, que cela nous donne 100,000 dollars par jour... En gros, ça coute 100$ par élève pour une année [de scolarisation], donc c'est comme si nous envoyons 1,000 élèves à l'école chaque jour [applaudissements].

Ce programme est effectif depuis le 15 juin, l'argent va directement à la banque centrale... Il y a aussi une compagnie étrangère, qui est là pour l'audit afin de fonctionner dans la transparence pour nous assurer que chaque 5 centimes qui sera dépensé, va bien aller dans le programme d'éducation...

...dans les deux candidats qui ont fait la finale [aux élections] ce n'est pas moi qui avait le plus de diplômes, mais je crois fermement que le développement d'Haïti, pour qu’Haïti sorte de cette misère féroce, il faut passer absolument par l'éducation de nos enfants [applaudissement]. C'est pour cela que j'ai pris la décision de collecter 5 centimes par minute, et qu’au niveau des transferts d’argent nous avons demandé de collecter 1.50$ par transfert. Cela fait une différence, bien sûr pour les petites bourses, mais nous avons deux choix : nous plaindre que nous donnons 1.50$ ou être content de participer à envoyer tout les enfants à l'école [applaudissements].

Nous avons également fait une campagne pour rassurer les investisseurs, haïtiens et étrangers, « Haiti Is Open for Business », nous comprenons très bien que lorsque nous parlons de créations d'emplois, cela peut aussi se faire au travers de la reconstruction, le développement du secteur touristique, ça peut aussi se faire par les investisseurs étrangers qui entrent dans le pays pour créer des entreprises. Mais encore une fois, avant qu'ils entrent dans le pays, il faudrait que vous haïtiens, n'ayez pas peur de créer vos propres business en Haïti [...] vous allez changer Haïti, : taxi, restaurants, boutiques, magasins allez-y, parce que maintenant, nous allons avoir la sécurité. Je prends des décisions à ce niveau, la justice sera une justice pour tous, nous allons mettre de l'ordre au pays et nous avons déjà commencé.

Nous essayons de nous concentrer sur la mise en place du Gouvernement qui est un passage obligé et nous avions fait choix d'un homme intègre [Daniel Gérard Rouzier, Premier Ministre désigné] une personne qui aime son pays, qui sait transformer les rêves en réalité... Malheureusement, la politique a fait qu'il n'est pas passé, ce n’est pas grave, nous n'allons pas rentrer dans la logique de nous plaindre, nous allons choisir un autre nom, mais parallèlement nous allons monter une équipe qui puisse négocier avec le Parlement, afin que lorsque nous proposerons un nouveau nom, nous soyons sûr qu'il passe [applaudissements] Nous avons déjà commencé les consultations en ce sens.

[...] Je crois qu'Haïti a raté une opportunité [...] pour ne pas perdre de temps [...] nous commençons à prendre des décisions pour fonctionner, même avec un Gouvernement qui n'est pas encore en place. Dès demain, nous allons mettre des commissions dans les différents ministères, notamment au ministère de la justice pour commencer à mettre l'ordre dans le pays [applaudissements].

Je voudrais aussi vous parler du CFI, le Centre de Facilitation des Investissements, nous allons renforcer ce centre et le moderniser. Par exemple, nous allons faire un guichet unique [...] Ainsi, si vous êtes un investisseur haïtien ou étranger et que vous voulez monter une entreprise en Haïti, au lieu de passer dans 20 ministères, dans ce seul guichet il y aura tout les papiers [applaudissements] cela permettra de raccourcir le temps de création des entreprises et d'obtenir rapidement un [permis de conduire lapsus] permis de construire. En parlant de permit de conduire, dans les jours qui viennent, nous allons commencer a donner des licences dans les provinces également [applaudissements], ça c'est dans le cadre de la décentralisation.

Pour les investisseurs, nous aurons également des mesures incitatives [...] par exemple nous pouvons parler d’exonération fiscale jusqu'à 15 ans... nous pouvons également parler de franchises douanières qui seront allouées... Tout cela pour encourager les entrepreneurs. Nous allons aussi amender le code d'investissement, pour le rendre plus attractif, par exemple une personne qui va construire un hôtel à Jérémie, aura plus d'avantages que si elle construit un hôtel à Port-au-Prince, juste pour encourager la décentralisation qui est très importante. [applaudissements].

[...] Au travers d'une plateforme, qui nous a été offerte par la BID [Banque Interaméricaine de Développement], qui coûte 40 millions de dollars, toutes les Ambassades, tous les Consulats haïtiens seront reliés au service d'immigration, cela veut dire, que le temps d'émission d'un passeport sera réduit de 50%, Avant, vous aviez le problème des archives où vous deviez aller, maintenant, vous pourrez aller à l'Ambassade. [applaudissements]

La plateforme d’E-Gouvernance que nous mettons en place, va nous permettre d'être plus transparent, cela veut dire qu'un haïtien vivant à New-York, pourra facilement aller par exemple, sur le site du ministère de l'agriculture et voir les projets qui se réalisent à un endroit donné, combien d'argent a été dépensé, combien il reste, pourquoi tel argent a été dépensé. Ceci va contribuer à diminuer la corruption [applaudissements].

Sur cette même plateforme, nous pourrons gérer l'aide extérieure, toutes les choses seront centralisées [...] il y aura la gestion des projets du gouvernement et des ONG, la gestion des appels d'offres, et aussi il y aura un « dashboard » qui vous permettra de suivre l'indice de la vie nationale, les progrès qui sont fait...  [applaudissements] »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-3251-haiti-politique-fin-de-la-visite-de-martelly-aux-usa.html
https://www.haitilibre.com/article-3249-haiti-politique-quelques-propos-du-president-martelly-en-floride.html
https://www.haitilibre.com/article-3240-haiti-politique-le-president-martelly-en-voyage-officiel-en-floride.html
https://www.haitilibre.com/article-3242-haiti-politique-le-president-martelly-en-voyage-officiel-a-new-york.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Clarté
Posté le 29/06/2011 11:28:38
J'ai lu le discours du président lors de son passage à New-York, à quand son passage à Montréal? S'il arrive à juguler l'insécurité, la diaspora pourra investir plus facilement dans le pays. Les enfants iront passer leurs vacances en Haïti. L'économie haïtienne s'en portera mieux.
lafwa
Posté le 28/06/2011 22:07:54
C'est du bon travail Président. Le pays doit compter d'abord sur ses propres fils pour assurer son développement. Les propos de notre Président font vraiment la différence. Je crois que de telles actions nous donnent envie de croire en nous et en notre pays. Pour cela je partage l'idée d’intégrer nos frères de la diaspora dans la vie politique de notre pays.
Jalus
Posté le 28/06/2011 17:32:20
Je dois dire que j'entends comment les gens de la diaspora se plaignent pour avoir payé $ 1.50 dans les transferts et quand l'argent est arrivé en Haiti les maisons de transferts reprennent encore $ 2 pour $1.50 et elles gardent pour elles les $ 0,50 US , en disant aux clients qu'ils n'ont pas de monnaie pour leur remettre 0.50 $. Donc c'est un vol organisé à l'insue du projet de Monsieur Marthely. Il serait mieux que le Président réclame $ 1.00 au lieu d'1.50. $ Les gens qui n'ont pas d'emplois aux USA, font leur effort pour ne pas laisser mourir de faim leur famille en Haiti. De plus, le Président invite les gens à venir en Haiti dans son discours à New York, j'aimerais bien lui conseiller de désarmer les bandits avant [hors sujet] On ne peut pas venir [modération] dans un pays ou l'enquête se poursuit tout le temps...
macel
Posté le 28/06/2011 04:00:51
Je suis ravi de voir que le Président est conscient que le développement du pays n'est pas possible sans la diaspora. Il a raison certes, mais les députés font tout pour nous exclure comme si on était les ennemis du pays. Mr. Rouzier a été exclu du pouvoir sous prétexte qu'il n'est pas haitien (non démontré) mais le monsieur fait vivre des dizaines de familles d'haitiens à travers ses entreprises. Il paye des millions de dollars de taxes et d'impots chaque année. J'aimerais entendre (voir) le palmarès de ces députés parasites. Ils devraient être fiers d'avoir un haitien de la trempe de mr Rouzier. Monsieur Obama n'a t-il pas un pére africain? Sarkozy n'est il pas né de parents Hongrois? est ce qu'ils sont des ennemis de leur pays à la plus haute magistrature de l'État? Oh messieurs les Députés je suis déjà convaincu de vos incompétences, tous les jours la diaspora souffre de vos co..., arrêtez avec votre politique de caniveau, la compétence haitienne est dans la diaspora, laissez leur la chance de travailler pour le pays et je vous garantie messieurs les députés une vie meilleure pour tous les haitiens. Aujourd'hui vous avez fait de la perle des Antilles une poubelle où seulement un porc peut se sentir heureux. Pensez y!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n