Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Covid-19 : Liste des sites de vaccinations ouverts (MAJ 3 août)

iciHaïti - Assassinat du Président : 5 nouveaux «suspects»

iciHaïti - RD : Plus de 100 députés dominicains condament l'assassinat du Président Moïse

iciHaïti - RD : Arrêt en Haïti de la construction du canal devant capter l’eau de la rivière Massacre

iciHaïti - Hebdo-route : Semaine noire et sanglante


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #502

iciHaïti - Politique : Fructueuse séance de travail entre le P.M et les conseillers de la CSC/CA

Haïti - Agriculture : Peste porcine africaine, réunion de haut niveau sur les mesures d’urgence à prendre

Haïti - Gonaïves : 7 autobus de la compagnie «Le Transporteur» détruit par le feu


+ de nouvelles



Haïti - Violence armée : Rapport de situation humanitaire #4 de l’OCHA
04/07/2021 11:07:53

Haïti - Violence armée : Rapport de situation humanitaire #4 de l’OCHA
Ce rapport de situation humanitaire #4 du Bureau de Coordination des affaires humanitaires (OCHA) réalisé en collaboration avec des partenaires humanitaires couvre la période du 23 juin au 1er juillet 2021 et est basé sur les informations et données disponibles à ce jour. Le prochain rapport sera publié vers le 9 juillet.

« Aperçu de la situation :
Entre le 22 et le 29 juin, les affrontements entre gangs rivaux dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince se sont poursuivis sans relâche. Selon les témoignages des populations locales et les rapports préliminaires des organisations de défense des droits humains, une situation sans précédent se déroule actuellement dans les quartiers métropolitains de Martissant, Bas-Delmas, Cité Soleil et Croix-des-Bouquets, compte tenu notamment du mouvement rapide de milliers de personnes déplacées. L'escalade de la violence se poursuit presque quotidiennement et devrait durer un certain temps, déclenchant potentiellement un plus grand nombre de déplacements et de besoins humanitaires.

Le 21 juin, alors que la violence s'intensifiait à Martissant, des membres de gangs ont tué quatre personnes, en ont blessé deux autres et ont attaqué des conducteurs et des piétons se dirigeant vers les communes de Port-au-Prince et Carrefour.

Le 25 juin, des affrontements ont éclaté à Cité Soleil. Plusieurs blessés et la mort d'une fillette de deux ans et de 10 membres de gangs ont été signalés. En conséquence, un nombre inconnu de personnes supplémentaires ont été déplacées à l'intérieur du pays, forcées de fuir la région à la recherche de sécurité ailleurs. Les blessés ont été évacués vers l'hôpital de Médecins Sans Frontières (MSF) France à Drouillard au péril de la sécurité personnelle du personnel d'intervention. Une dizaine de familles ont été contraintes de fuir vers Canaan.

Le lendemain, le 26 juin, des membres de gangs ont incendié 12 véhicules et tué un homme lors d'affrontements à Croix-des-Bouquets https://www.haitilibre.com/article-34077-haiti-flash-le-gang-400-mawozo-seme-la-terreur-a-croix-des-bouquets-video.html . Les gangs ont délibérément ciblé des membres de la communauté en représailles pour les pertes subies dans leurs rangs.

Ce même après-midi, le centre d'urgence de MSF Belgique à Martissant a été la cible d'une attaque armée. Aucun blessé n'a été signalé, mais MSF a décidé d'évacuer son personnel et ses patients. Le 27 juin, MSF a annoncé la fermeture temporaire d'une semaine du centre et la suspension de ses services d'ambulance, la sécurité du personnel et des patients ne pouvant être garantie https://www.haitilibre.com/article-34097-haiti-insecurite-msf-contraint-de-fermer-temporairement-son-centre-d-urgence-a-martissant.html . Même avant l'attaque, le personnel du centre d'urgence de MSF avait du mal à se rendre sur son lieu de travail. Depuis le début des affrontements, seules les ambulances MSF sont autorisées à circuler, avec prudence, afin de transférer les patients dans le sud de la ville. Ni le Centre Ambulancier National (CAN) ni la Croix-Rouge haïtienne n'ont osé s'aventurer dans ces quartiers.

Le Gouvernement a mis en place un groupe de travail pour gérer la situation actuelle de déplacement de population. Pour assurer la cohérence et la coordination entre tous les acteurs impliqués, le Coordonnateur humanitaire, OCHA et l'OIM ont tenu une réunion avec le Groupe de travail le 29 juin, au cours de laquelle les mécanismes de coordination, la réponse aux besoins urgents et la relocalisation des personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDI) ont été discutés. Il a été convenu que le groupe de travail et les acteurs clés continueront de se réunir régulièrement pour coordonner les activités et discuter de l'évolution de la situation. L'une des priorités de la Task Force est de trouver des ressources dès que possible pour reloger les déplacés internes de différents sites.

En plus de la situation déjà complexe de violence et d'insécurité en cours, d'un pic de cas et de décès de COVID-19 et d'une instabilité politique prolongée, les prévisions du National Hurricane Center des États-Unis montrent que la tempête tropicale Elsa pourrait potentiellement frapper Haïti entre le 3 et le 4 juillet.

Chiffres clés :

1,5 million de personnes affectées :
1,1 million : Martissant, Bas-Delmas, Saint-Martin, Bel’Air, Cité Soleil
400,000 dans les déparemnts du Sud

1.5 million de personnes en besoins d'assistance :
14,000 déplacé interne dans les sites organisés et spontanés depuis juin 2021
1.1 million personnes sans accès aux services essentiels à Martissant, Bas-Delmas, Saint Martin, Bel'Air, Cité Soleil

214,000 ciblé pour l'aide d'urgence :
4,500 déplacés en sites organisés
2,500 déplacés en sites spontanés
207,000 personnes sans accès aux services essentiels dans les quartiers de Martissant, Bas-Delmas, Saint Martin, Bel'Air, Cité Soleil

18,100 déplacés interne :
Bel’Air: 1,242
Tabarre Issa: 2,160
Toussaint Brave: 413
Carrefour (Cente sportif): 855
Eglise St. Yves: 1,110
Delmas 103: 315
Delmas 2 (Armée du Salut) : 500 (à confirmer)
Delmas 2 (Ecole Komiked): 1,000 (à confirmer)
Delmas 4 : 1 500 (à confirmer)
Saint Martin/Delmas 2 : 2,500 (à confirmer)
Miragoâne : 32 (à confirmer)
Personnes séparées des familles : 940
Autres : 5,110 (estimations au sein des familles d'accueil et autres départements)
Cité Soleil : 450 (à confirmer). »


Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-34097-haiti-insecurite-msf-contraint-de-fermer-temporairement-son-centre-d-urgence-a-martissant.html
https://www.haitilibre.com/article-34065-haiti-flash-1-3-de-port-au-prince-sert-de-champ-de-bataille-a-pres-de-95-gangs.html
https://www.haitilibre.com/article-34049-haiti-insecurite-rapport-de-situation-humanitaire-1-de-l-ocha.html
https://www.haitilibre.com/article-33434-haiti-politique-le-pm-lance-un-task-force-pour-la-reduction-de-l-insecurite.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n