iciHaïti - RD : La question des mineurs haïtiens illégaux dans les rues de Santiago

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Première victoire du Tempête FC (calendrier 9ème journée)

iciHaïti - Journée Nationale de la Diaspora : Message de la Ministre du MHAVE

iciHaïti - PNCS : Tournée de suivi et d’évaluation des cantines scolaires

iciHaïti - FLASH : Cuba lance une opération d’évacuation de ses citoyens bloqués en Haïti


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Économie : BRH lance une revue d'éducation financière

Haïti - Arts : Deux artistes peintres haïtiens exposés à la Biennale de Venise 2024

Haïti - Rep. Dominicaine : Entre 500 et 800 millions de dollars dépensés par an pour les parturientes haïtiennes

Haïti - Politique : La Congressiste Yvette Clarke plaide pour Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Michel Martelly souhaite un changement de mandat de la Minustah
15/08/2011 09:53:29

Haïti - Sécurité : Michel Martelly souhaite un changement de mandat de la Minustah
De retour de son voyage au Chili, le Président Martelly, a dressé un bilan positif de ses différentes rencontres. Il a réitéré dimanche, dans une conférence de presse, sa volonté de transformer la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) en Mission de développement tout en revenant sur la nécessité de mettre sur pieds une force haïtienne de défense nationale. Le Chef de l’État a indiqué que le Chili était disposé à aider à la création de cette force et s’est réjouit de la coopération existant entre les deux pays autour de la formation de policiers haïtiens.

«...le Président chilien, Piñera a supporté fortement, la volonté que nous avons exprimé, de transformer le mandat de la Minustah en une mission active dans le développement du pays [...] le corps chilien qui est sur le terrain est moins dans l’infanterie, ce sont plus des experts en développement, ils ont également le matériel sur le terrain. Malheureusement par le passé, nous nous sommes toujours mis dans la tête que la Minustah est là lorsqu'il y a des problèmes de maintien de la Paix, de l'ordre... ils ont des équipements qui peuvent nous permettre de faire des projets de développement... avec la volonté du Président Piñera nous allons voir dans un premier temps, comment transformer une partie de cette la Mission [chilienne] en Mission de développement. »

Lors de sa visite à l’Académie des carabiniers, le Président Martelly a rencontré le Général en Chef pour discuter de formation mais aussi de la création d’une force de défense haïtienne.

«...Le Général en Chef nous a présenté le plan de sécurité chilien et nous sommes revenu avec ce plan et le Ministre chilien de la défense arrivera dans huit jours en Haïti pour nous faire une présentation de leur force de défense. Ils sont d'accord pour nous accompagner dans la création de notre propre force de défense, cela fait longtemps que nous parlons de ça, il faut absolument passer à l'action. [...] Le Chili a aussi offert de prendre plus de policiers en formation [40 actuellement, au lieu des 60 prévu], [...] dans la prochaine promotion, nous allons parler avec le Directeur Général de la police pour voir comment nous pouvons, à travers ces échanges former plus de policiers avec cette offre chilienne...»

De son côté, Daniel Supplice, Conseiller du Président Martelly sur les questions internationales, qui a conduit une délégation en Argentine, a déclaré à cette conférence de presse :

«...nous avons rencontré les responsables du ministère [Argentin] de la défense et de la sécurité publique [...] ils voulaient savoir trois choses, la position du Gouvernement Martelly sur la question de la Minustah, nous leur avons dit que la Minustah est importante, qu'elle n'est pas là pour rester à vie et que lorsque que nous auront notre force, pour apporter la sécurité, la Minustah partira graduellement. La deuxième chose qu'ils voulaient savoir c’est si le Président Martelly est intéressé à changer le mandat de la Minustah, nous avons répondu que le Président Martelly est très clair sur cette question, qu'il a dit plusieurs fois que la Minustah ne peut pas rester une mission de maintient de la Paix parce qu'en Haïti il y a pas une situation particulière qui exige une présence militaire [...] l'ennemi du pays c'est le sous-développement, la faim et la misère donc il serait intéressant de transformer la force de la Minustah en force de développement pour faire des routes, des canaux, des ponts qui seraient plus utile pour nous. Le troisième point qu'ils ont soulevé, comme nous avions dit que nous voulions une force de défense nationale, est d’expliquer ce que nous avions en tête, nous avons dit c'est très simple, il y a deux aspects dans la question, un aspect de défense nationale et un aspect de sécurité publique. La sécurité publique est la responsabilité de la Police Nationale d'Haïti, la sécurité nationale est la responsabilité des forces de sécurité nationale, la dénomination est un détail, mais il faut que cela soit un corps para-militaire [...] ils se sont dit d'accord et que c'est clair qu’il faut qu'il est ces deux forces et la Constitution le prévoit d’ailleurs... »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2881-haiti-politique-martelly-precise-un-peu-plus-son-projet-d-armee-moderne.html
https://www.haitilibre.com/article-2808-haiti-politique-michel-martelly-veut-creer-une-armee-moderne.html
https://www.haitilibre.com/article-2817-haiti-politique-conference-de-presse-de-michel-martelly.html
https://www.haitilibre.com/article-2831-haiti-politique-la-minustah-reagit-au-projet-d-une-nouvelle-armee-de-michel-martelly.html
https://www.haitilibre.com/article-2832-haiti-politique-rencontre-martelly-mulet.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Haiti
Posté le 15/08/2011 20:21:18
Deux discours distincts entre le Chef de l'État et son conseiller politique. Le conseiller passe par 25 chemins pour atterir l'idée tandis que le Président se veut optimiste et plus précis. Mais la politique a ses règles dont personne ne peut se défaire. Le conseiller ne promet pas, mais le Président oui. Je ne sais pas si le Président ne va pas s'en prendre au Washington post qui lui a infligé une singlante note pour ces 3 premiers mois. Souhaitons que non, car cela aura effet de boule de neiges sur le pays. On souhaite la reussite pour le Président et sans nul doute pour le pays.
Mike
Posté le 15/08/2011 17:09:55
Tout le monde est en train de vous féliciter pour ma part tout autant vous ne formez pas un gouvernement vous n’êtes pas Chef pour moi. Un chef c'est quelqu'un qui sait donner les bonnes impulsions vous attendez trop de temps pour résorber cette crise de chaise vide la, rele sou kow monche ou mande pouvwa yo baw pouvwa pa mande pep la poul fe pwesyon pou dirige. ou tap pale de 100 jours mwen kwe li pwet pou rive kisa ou pwal di nou la, pa vinn pale parol tafia nou pap koutew, sil fo negosie enben negosie, debloke peyi a pou nou souple.
Didy
Posté le 15/08/2011 16:03:39
Tres bien, mais il n'y a rien de nouveau parce que l'ancien Président, M.Preval avait l'habitude de faire des déclarations pareilles. Et notre armée, c'est pas important pourtant on a une armée étrangère sur nos sols... hum!
Guy
Posté le 15/08/2011 12:33:53
A l'heure du bilan! fini le temps de grâce, Le Président Martelly a déployé des efforts appréciables au niveau des relations internationales, par sa seule présence, sans Ministre des affaires étrangères, les voyages a l'extérieur en témoignent n'est-ce-pas! Au niveau interne, fait inédit dans notre histoire contemporaine, sans gouvernement effectif; un royaume sans roi, les guerriers d'aciers et ennemis refusent de quitter les avenues juteuses du pouvoir. tout a été préparé par [modération] l'ex- Président Preval, dans ses délires, il s'est inspiré d'une formule machiavélique son ombre par le biais de ses lieutenants Inite/GPR pour continuer le jeu malsain de la corruption. Le Président Martelly s'est laisse gagner au départ par les propos d'enfant de choeur de Inite/GPR n'a pas su profiter du momentum de la conjoncture pour attaquer ses messieurs dans leur talon d'Achille et former un gouvernement a la hauteur de ses ambitions. Maintenant, vu la pression du temps et l'attente de la population, Il n'a pas d'autres choix que de s'assoir [modération] avec les co-dépositaires de la souveraineté nationale. Quel gouvernement aura-t-on? Je commence a questionner mon optimisme, le pays peut-il survivre des assauts répétés des faiseurs de crise? On attend de voir pour tout savoir.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n