iciHaïti - Montréal, Festival Cinéma : Le documentaire haïtien «1964 : Simityè kamoken» à l’honneur

iciHaïti - AVIS Diaspora : Retard dans la livraison des passeport haïtiens en Espagne

iciHaïti - Union Europénne : Nouveau pont aérien humanitaire avec Haïti

iciHaïti - Météo : Un hélicoptère américain à destination d'Haïti effectue un atterrissage d'urgence à Monte Cristi

iciHaïti - Championnat Spécial D1 : Résultats complets des 8ème premières journées


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Coexistence dangereuse des détenus au CERMICOL

Haïti - Agriculture : 3,000 hectares de culture riz abandonnés en raison de l’insécurité

Haïti - Canada : La formation de la force multinationale en Haïti se poursuit en Jamaïque

Haïti - FLASH : Les USA rapatrient 52 haïtiens en Haïti…


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : Plus de 310,000 personnes déplacées à cause de la violence des gangs
27/01/2024 09:15:33

Haïti - Insécurité : Plus de 310,000 personnes déplacées à cause de la violence des gangs
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a publié sa dernière évaluation des déplacements internes en Haïti, reflétant la gravité de la crise actuelle.

En décembre 2023, plus de 310,000 personnes étaient déplacées à l’intérieur du pays. Plus de la moitié des personnes actuellement déplacées dans le pays l’ont été en 2023, illustrant l’aggravation constante de la situation sécuritaire et humanitaire, en particulier à Port-au-Prince.

L’étude a utilisé la matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’OIM et représente un effort conjoint avec la Direction générale de la Protection civile (DGPC) haïtienne. L’exercice a couvert 7 départements (l’Artibonite, le Centre, la Grand’Anse, les Nippes, l’Ouest, le Sud et le Sud Est, soit trois départements supplémentaires par rapport à novembre 2022, l’objectif étant de couvrir l’ensemble des dix départements d’ici à la fin 2024.

L’extrême brutalité à laquelle sont confrontés les haïtiens aggrave les profondes inégalités, les niveaux élevés de privation des besoins fondamentaux et un environnement sécuritaire fragmenté. 94% des personnes déplacées en Haïti sont originaires du département de l’Ouest.

L’évaluation de l’OIM montre que les femmes, les enfants et les hommes ont été forcés de quitter leurs maisons à la recherche d’un abri loin de la violence et de la destruction. Plus de la moitié d’entre eux, 172,300, sont des enfants, un groupe particulièrement vulnérable. Face aux situations d’urgence, les premiers intervenants sont généralement les communautés locales, les données montrent qu’en dehors de la capitale, les familles d’accueil hébergent les personnes déplacées.

Les chiffres pour la zone métropolitaine de Port-au-Prince dresse un tableau différent, avec seulement 45 % des personnes déplacées hébergées par des communautés d’accueil, une tendance à la baisse qui démontre la détérioration de la situation pour l’ensemble de la population, y compris les familles d’accueil et leur capacité à faire face.

La tendance des déplacements forcés met en évidence une détérioration constante de la sécurité et de la situation humanitaire.

Malgré la détérioration de la situation sécuritaire dans la capitale, l’OIM et ses partenaires, les autorités et les dirigeants locaux, continuent de fournir de l’aide là où elle est le plus nécessaire, contribuant à assurer la protection des personnes les plus vulnérables en déplacement, telles que les jeunes femmes, les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n