iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF

iciHaïti - Jacmel : 133 prisonniers ont des symptômes similaires au Covid-19

iciHaïti - Saint-Marc : La foudre détruit plusieurs véhicules et chaloupes

iciHaïti - AVIS : 120 bourses de formation en réseaux communautaires internet, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Petit-Goâve : La DGI déterminée à reprendre les terrains de l’État spoliés par le Maire Limongy


+ de nouvelles


Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 28 mai 2020

Haïti - URGENT : Forum internet sur le Covid-19 en Haïti et les dangers des déportations US (sur réservation)

Haïti - FLASH : Nouveau vol de retour vers les USA

Haïti - Canada : Vers la régularisation du statut des demandeurs d'asile haïtiens qui travaillent dans les centres de soins pour aînés

Haïti - FLASH : Plus de 1,000 cas dans le département de l’Ouest


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Le Ministre de la Justice qualifie «d’anomalie» la présence d’hommes armée...
16/04/2012 13:11:10

Haïti - Sécurité : Le Ministre de la Justice qualifie «d’anomalie» la présence d’hommes armée...
Michel Brunache, le Ministre de la justice a qualifié « d’anomalie » le fait que des hommes en treillis occupent illégalement des anciennes bases militaires, des bâtiments publics et circulent dans les rues en 4 X 4 lourdement armés.

Privilégiant le dialogue il se dit néanmoins confiant dans la capacité de la Police National d’Haïti pour intervenir quand ce sera le temps et quand elle sera prête...

Selon ses déclarations, la semaine dernière à la presse «... sur ce dossier il y a une chose qui est très claire, c'est que pour l'instant, nous avons seulement la Police Nationale d'Haïti qui a le droit de circuler avec des armes et des uniformes dans les rues. [...] je vais le répéter très clairement le Président Martelly a fait une promesse de campagne pour créer une nouvelle force, cette nouvelle force va se faire selon la loi, dans la discipline, dans le respect de l'autorité de l'État, dans le respect de l'autorité civile [?] »

Ajoutant devant l’occupation de lieux publics et à la circulation d’hommes armés en treillis « il y a une anomalie et la police, la justice utilisent la meilleure stratégie pour faire face à cette anomalie. Pour l’instant, c'est le dialogue qui est notre priorité, mais je vous donne la garantie que nous travaillons vers une solution [...]

La Police est dirigée par des personnes qui ont étudié la stratégie, qui mesurent quand elles peuvent intervenir, quand elles peuvent prendre un petit temps avant d’intervenir. Je fais confiance au Commandement de la Police pour que lorsqu'ils [les policiers] se sentiront préparé, ils fassent ce qu'ils ont à faire... »


Il n’en reste pas moins, que malgré les rappels à l’ordre de déposé les armes et de vider les lieux, ultimatum et menaces, jusqu’à présent, non seulement rien n’a changé, mais la présence de ces hommes armés est de plus en plus visibles dans les villes du pays...

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-5323-haiti-securite-les-occupants-de-l-ancienne-caserne-de-frescineau-quittent-les-lieux-pacifiquement.html
https://www.haitilibre.com/article-5313-haiti-securite-rapport-preliminaire-de-la-commission-d-etat-d-organisation-de-la-composante-militaire-de-la-force-publique.html
https://www.haitilibre.com/article-5268-haiti-securite-evans-paul-suggere-au-gouvernement-de-negocier-sans-exclusion.html
https://www.haitilibre.com/article-5232-haiti-securite-vers-une-solution-pacifique-ou-un-affrontement.html
https://www.haitilibre.com/article-5214-haiti-securite-le-ministere-de-la-defense-somme-les-occupants-a-quitter-les-anciennes-casernes.html
https://www.haitilibre.com/article-4920-haiti-securite-d-anciens-militaires-entendent-defendre-les-bases-qu-ils-occupent.html

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Soso
Posté le 17/04/2012 11:38:01
Mr le ministre, la Constitution reconnait deux forces de sécurité, la police et les militaires. La Minustha n'a pas sa place sur le territoire. Dite plutôt que la minustha est illégale au lieu de dire que ces les militaires. Mr Brunache, tu ne constates pas que la population a acceptée d'accueillir les militaires dans la discipline et dans le respect.
Neg lakay
Posté le 16/04/2012 22:37:54
Plusieurs leçons importantes sont à tirer de cette affaire des militaies qui refont surface. 1) les parlementaires haitiens qui prétendent faire respecter la Constitution de 1987 acceptent comme fait accompli la présence de militaires étrangers en guise de force armée dans le pays, ils ne mettent pas autant de zèle à faire déguerpir la force militaire étrangère non constitutionnelle. 2) les militaires démobilisés en 1995 en raison des méfaits anticonstitutionnels que cette force perpétrait à répétition sont encore en train de se montrer irrespectueux des pouvoirs d'Etat établis. Autant dire qu'ils n'ont rien appris de leur retraite forcée de 17 ans. Par leur comportement actuel, ils ne militent pas en faveur de leur intégration dans le paysage démocratique en gestation dans le pays. S'ils se comportent ainsi sans autorité, ils feront pire s'ils sont investis d'autorité. Donc, ce n'est pas de ce genre de force armée dont Haiti a besoin aujourd'hui. 3) Les politiciens haitiens doivent se rappeler que la déstabilisation des gouvernements en guise d'opposition ne fait qu'entrainer la fragilisation et la destruction des Institutions du pays. Si la pratique voulait que chaque président élu finisse son mandat, on n'aurait pas connu ni coups d'Etat, ni Armée démobilisée, ni Minustah. Et Haiti serait loin, de 1987 à 2012.
olivier jr
Posté le 16/04/2012 20:22:49
Ce n'est pas une "anomalie" Mr le Ministre au contraire ces hommes en treillis sont en train d'agir en toute légalité puisque les droits qu'ils veulent faire valoir sont prévus dans la Constitution actuelle qui reconnait deux forces sur le territoire national : l'armée et la police. Arrêtez d'ignorer les demandes légitimes des militaires et voyez dans les plus brefs délais à leur intégration dans une force quelconque. Le simple fait de circuler en uniformes ne ne constitue pas une infraction.
zacho
Posté le 16/04/2012 18:25:36
Si ces hommes armés sont une une anomalie, on peut dire c'est une demie-vérité mais qu'en est il pour la Ministah qui n'est pas reconnue par la Constitution haïtienne ? Que la déclaration du Ministre de la justice soit balancée, s'il veut avoir l'image d'un personnage crédible pour l'Histoire. Merci
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n