Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Journée internationale des personnes handicapées (déclaration)

iciHaïti - Politique : Les jeunes handicapés sportifs

iciHaïti - Musique : Prix Découvertes RFI 2021, un haïtien finaliste

iciHaïti - Culture : Festival International de Littérature Créole

iciHaïti - Diaspora : Plan d’actions du MHAVE pour le prochain trimestre


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #624

Haïti - USA : Une loi déposée au Congrès pour le renouvellement des programmes HOPE/HELP

Haïti - Rép. Dominicaine : Malgré les protestations, les expulsions de femmes enceintes se poursuivent

Haïti - BID : Don de 60 millions US pour améliorer la productivité agricole des ménages ruraux


+ de nouvelles



Haïti - Justice : Des victimes du régime Duvalier demandent l’aide de l’international
29/03/2011 09:56:20

Haïti - Justice : Des victimes du régime Duvalier demandent l’aide de l’international
Un groupe de victimes qui cherche à faire traduire devant la justice l'ex-Président haïtien Jean-Claude Duvalier a demandé lundi à la Commission Interaméricaine des Droits de l'Homme (CIDH) le soutien de la communauté internationale « Sans l'aide internationale, nous n'aurons pas la chance de voir récompensés nos efforts pour que la justice soit appliquée » a déclaré la journaliste Michèle Montas, une des victimes qui tentent d'obtenir la comparution de « Baby Doc ».

La CIDH, dont le siège se trouve à Washington, a tenu une audience lundi pour écouter certaines des victimes du régime de Jean-Claude Duvalier (1971-1986). « L'aide judiciaire de la communauté internationale est nécessaire si nous voulons vraiment que Duvalier soit jugé » a reconnu le directeur général du Ministère de la Justice et de la Sécurité, André Antoine, représentant de l'Etat haïtien au cours de l'audience.


Jean-Claude Duvalier a été hospitalisé la semaine dernière à l’hôpital du Canapé-Vert en Haïti, où il a fait l'objet d'une « assignation à résidence surveillée ». Notons à ce sujet que l’appel de cette décision, par Me Reynold Georges, un des avocats de Jean-Claude Duvalier, suspend tous les effets de cette assignation jusqu’à la décision de la cour d’Appel. Me Georges a rappelé que « l’assignation à résidence surveillée » est un concept juridique tiré du droit français, mais qui ne fait l’objet d’aucune législation en Haïti.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2632-haiti-baby-doc-assignation-a-residence-l-avocat-de-duvalier-fait-appel.html
https://www.haitilibre.com/article-2612-haiti-baby-doc-l-ex-president-duvalier-assigne-a-residence-son-avocat-conteste.html
https://www.haitilibre.com/article-2606-haiti-flash-infos-baby-doc-hospitalise.html
https://www.haitilibre.com/article-2522-haiti-justice-faiblesse-du-systeme-judiciaire-haitien-face-a-baby-doc.html
https://www.haitilibre.com/article-2160-haiti-duvalier-plaintes-deposees-contre-baby-doc-pour-crime-contre-l-humanite.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


rey
Posté le 29/03/2011 18:53:53
Tous les accuseurs de Duvalier sont a la recherche de l'argent, spécialement Michèle Montas
eltoro
Posté le 29/03/2011 18:16:09
Mme Montas a déclaré « Nous avons porté plainte pour séquestration arbitraire, exil, destruction de biens privés, torture physique et morale, violation des droits civils et politiques » ...et qu'en est-il de l'assassinat de Jean Dominique sous le régime Lavalas? Quant à Mme Michaëlle Jean qui ne rate jamais une occasion de donner son opinion, avait vivement réagit en disant:« Vingt-cinq années d'un exil confortable et en toute impunité auront-elles suffi à faire oublier les horreurs, les souffrances, les injustices, le coût humain et économique, de décennies de dictature duvaliériste ? N'a-t-il pas de compte à rendre ? Comment peut-il rentrer en Haïti sans être inquiété, comme un citoyen sans reproche...?» Îl faut croire que le règne de JBA était sans histoires et qu'elle n'a rien à lui reprocher. Décidément chez nous, la justice est très sélective.
MPassionnementAyitienne
Posté le 29/03/2011 17:57:58
On espère que l’appui que donnera la Comission des Droits de l’Homme(CIDH) au Système Judiciaire Haitien ne sera pas a deux vitesse, partisan/partial, car la Justice doit être pareille pour tous les contravenants de la loi. Ce n’est pas seulement sous la présidence de Jean-Claude Duvalier qu’en Haiti il y a eu des actes de violation des droits de l’homme, des crimes odieux, l’Histoire est là pour en témoigner. L’appui que donnera ces institutions des droits de l’homme devrait permettre a tous haitiens ayant souffert d’abus de la part de Dirigeants Haitiens du passé de réclamer et obtenir justice, cela sans être inquiété/menacé. On espère que cet appui permettra au Systeme Judiciaire Haitien d’avoir dorénavant une Cellule/Instance/Corp pouvant accompagner et encadrer tout haitien voulant réclamer justice pour des actes criminels dont ils auraient été victime (soit lui, soit un parent) de gouvernements passés. On espère que les victimes du régime de Jean-Claude Duvalier, qui ont su se regrouper pour réclamer justice, se sentiront solidaire avec les victimes des régimes post Duvalier et leur permettront de pouvoir bénéficier de leur contact pour qu’eux aussi puissent obtenir justice. Non a un Système Judiciaire tant Haitien qu’International pratiquant l’exclusion. Pour une nouvelle Haiti, pour et au nom des générations haitiennes futures non a l’impunité. Justice pour tous pour une Haiti libre de dictateur sanguinaire et corrompu dans le futur. Que Dieu protège et bénisse Haiti.
Jaguar
Posté le 29/03/2011 12:59:20
Concernant l'assignation à résidence surveillée et vivre comme des animaux a abattre dans des insalubres lacaux de Fort-Dimanche ont toujours été pratiqués en Haiti par les Duvalie. Me Reynold Georges ne l'ignore certainement pas. Pourquoi aujourd'hui cela ne ferait-il pas partie inclusive du droit Haitien comme au temps de Mr Duvalier? Existe-il une catégorie de personnes auquelles la justice selon les normes du droit appartient et une autre pour laquelle c'est different? Est-il vrai comme on l'a toujours dit, que la loi est une pour tous? Il n'y a pas un criminel a "c" minuscule et un autre a "C" majuscule : Il faut appeler un chat un chat, et un chien un chien. Le droit étant une des nobles professions, si les pratiquants continue a se montrer aussi médiocres, les s'intéresseront-ils à etudier pour devenir un jour avocats ou juges?
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n